Coronavirus, Républicains dissidents, mort de George Floyd : 2020, une année fatale pour Donald Trump ?

0

Gestion du coronavirus critiquée, dissidents républicains de plus en plus bruyants et crise sociale liée à la mort de George Floyd… les difficultés s’enchaînent pour Donald Trump. Au point de lui coûter sa réélection ?

L’année 2020 avait pourtant bien commencé. Au Forum économique mondial de Davos, en janvier dernier, Donald Trump affichait fièrement un bilan très satisfaisant. Le chef de l’État américain expliquait que tous les indicateurs étaient au vert et que son pays accueillait tout simplement la meilleure économie du monde, comme nous le rappelle Jean-Éric Branaa, maître de conférences à l’université Paris 2 et auteur de “Rien ne sera plus comme avant – L’Amérique au temps du coronavirus”. Quelques semaines plus tard, il était acquitté par les sénateurs lors de son procès en destitution. Bref, l’élection présidentielle de novembre s’annonçait presque facile. Mais depuis, les choses ont changé.

Une réaction au coronavirus trop lente

Le monde a été frappé par la pandémie de coronavirus. De nombreux pays ont été pris au dépourvu, ne sachant pas toujours comment réagir et devant composer avec une système sanitaire loin d’être prêt pour assumer une telle crise. Les États-Unis n’y ont pas échappé. Mais la gestion de Donald Trump a été particulièrement critiquée.

Le chef de l’État américain a très longtemps comparé le Covid-19 à “une petite grippe” et a rechigné à prendre des mesures draconiennes pour lutter contre l’expansion du virus. Ce n’est que mi-mars, quand son propre électorat a commencé à mettre en doute la parole présidentielle et à craindre vraiment la maladie, que le président républicain a pris les choses au sérieux. Il a alors nommé Mike Pence à la tête d’une Task Force dédiée à la lutte contre le coronavirus, déclaré l’état d’urgence et débloqué un plan d’aide de plus de 2 000 milliards de dollars. Du jamais-vu. Mais à aucun moment Donald Trump n’a passé le cap du confinement national. Il a d’ailleurs plutôt rechigné à appliquer les gestes barrières, refusant farouchement de porter un masque en public, et distillant des conseils sanitaires aussi approximatifs que dangereux.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here