De présumés djihadistes tuent au moins 65 personnes au Nigeria

0

Plus de 60 personnes ont trouvé la mort des mains de présumés djihadistes du groupe Boko Haram lors de funérailles dans le nord-est du Nigeria.

Au moins 65 personnes ont été tuées dans une fusillade perpétrée par des membres présumés du groupe terroriste Boko Haram dans l’État de Borno au Nigeria, rapporte l’agence de presse Reuters qui cite des sources locales.

Selon ses informations, la tuerie s’est produite au cours de funérailles. Le nombre de blessés dans l’attaque n’a pas été communiqué.

Les rapports précédents faisaient état d’au moins 30 victimes.

Affilié à Daech*, le groupe djihadiste Boko Haram mène depuis 2009 une lutte armée dans la région du lac Tchad. Outre au Nigeria dont il est originaire, il réalise des raids et des attentats-suicides au carrefour du Niger, du Tchad et du Cameroun.

En dix ans, l’insurrection menée par Boko Haram a fait au moins 27.000 morts et plus de deux millions de déplacés.

En août 2014, l’organisation a proclamé un «califat» dans les zones sous son contrôle, à l’instar de Daech* en Irak et en Syrie, avant de se voir chassée de la plupart des localités dont elle s’était emparée par les armées de la région. Pourtant, les attentats-suicides, raids sur les villages et enlèvements de masse n’ont pas cessé.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here