Guerre en Ukraine : Depuis Bujumbura, Sergueï Lavrov charge l’Occident

1

– Le Burundi a fait le choix de la neutralité, affirme pour sa part le ministre burundais Affaires étrangères.

En visite au Burundi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé, ce mardi, l’Occident d’utiliser l’Ukraine pour menacer la Russie.

« L’occident utilise l’Ukraine pour proférer des menaces à l’encontre de la Russie et ces menaces existent à nos frontières, et utilise l’Ukraine pour piétiner les droits des peuples qui sont proches de la langue russe », a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse, animée conjointement à Bujumbura, capitale économique du Burundi avec Albert Shingiro, chef de la diplomatie burundaise.

Arrivé ce mardi à Bujumbura, Sergueï Lavrov a indiqué que l’Occident veut rester dominant dans les régions du monde. Il a aussi souligné que l’Occident fournit des armes à l’Ukraine, rejetant les déclarations de l’Occident selon lesquelles ces armes ne devaient pas être utilisées contre les territoires russes. « C’est un mensonge », a-t-il dit.

Pour sa part, Albert Shingiro a rappelé que le Burundi a fait le choix de la neutralité. « Nous avons opté pour une politique étrangère qui s’ouvre au monde. Tous les pays au monde sont nos amis, donc il n’y a pas un choix entre un pays ennemi et un pays ami. Nous sommes ouverts à tous », a-t-il déclaré.
Il a ainsi appelé les parties en conflit au dialogue rappelant que « les guerres laissent derrière elles des ruines, de la désolation, des orphelins, des veuves ». « Il faut recourir aux outils préventifs de la diplomatie qui sont à notre disposition à ce moment », a-t-il déclaré.

Depuis le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, le contient est de plus en plus courtisé par les deux pays. Moscou annonce un sommet Russie-Afrique du 26 au 29 juillet à Saint-Pétersbourg.

Source: https://www.aa.com.tr/fr

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Merci Lavrov, la jeunesse africaine consciente est avec la Russie, Nos colonisateurs commencent à perdre l’Afrique sans le savoir. Les africains ont pris leur destin en main à part quelques présidents mourant de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!