L’armée congolaise revendique la mort de 72 rebelles ADF

0

L’armée congolaise a affirmé vendredi avoir tué 72 rebelles du groupe armé ougandais musulman ADF lors de l’attaque jeudi soir d’une base des Casques bleus dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et n’avoir enregistré qu’un mort dans ses rangs.

“C’est la position de la Monusco (la Mission des Nations unies en RDC, ndlr) qui a été attaquée, nous sommes venus en renfort (…) 72 éléments ADF ont été tués et un militaire a trouvé la mort pendant l’attaque”, a affirmé un porte-parole militaire, le capitaine Mak Hazukay, au site d’informations Actualité.cd.Les Nations unies ont subi la “pire attaque” de leur histoire récente en RDc où au moins 14 Casques bleus ont été tués jeudi à Semuliki dans le territoire de Béni, en province du Nord-Kivu, lors d’une attaque attribuée au groupe armé musulman ougandais des ADF (Allied Defense Forces, Forces démocratiques alliées).La Monusco a aussi fait état de cinq soldats congolais tués, un bilan revu à la baisse par le capitaine Hazukay, qui est le porte-parole de l’Opération Sokola 1 Nord, conduite par les Forces armées de la RDC (FARDC, l’armée gouvernementale) contre les groupes armés au Nord-Kivu.

Par 7sur7.be

Commentaires via Facebook :

PARTAGER