Niger: dix-huit soldats des forces spéciales tués dans une embuscade

2

L’armée nigérienne a perdu 18 soldats des forces spéciales qui sécurisent la zone de Torodi, entre le Niger et la frontière burkinabè. Deux embuscades ont été tendues par des hommes armés. La zone des trois frontières, notamment celle de la région du parc touristique, subit régulièrement des attaques terroristes. 

Ces militaires en mission de ravitaillement pour le poste avancé de Boni, dans la zone de Torodi, sont tombés dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés.

Selon un communiqué de la défense nationale, le bilan est très lourd : quinze soldats décédés, en majorité des gendarmes, sept blessés et six portés disparus. Puis, ce bilan a été revu à la hausse par le ministre de la Défense, et s’élève désormais à dix-huit morts et un civil.

Ces soldats morts sont tous de l’opération Saki II, des forces spéciales qui sécurisent cette zone des trois frontières, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Niamey.

Ratissages

Depuis samedi, des ratissages terrestres et aériens sont engagés pour repérer et neutraliser les jihadistes qui pullulent dans cette zone boisée du parc W jusqu’à la frontière du Burkina Faso, une zone dangereuse où les attaques jihadistes sont régulières. Il y a environ deux mois, des techniciens chinois qui faisaient de la prospection aurifère ont été enlevés.

Traqués des deux côtés des frontières burkinabè et nigériennes, les jihadistes, malgré les pertes qu’ils subissent de la part des deux armées, gardent toujours leur capacité de nuisance avec la pose d’engins explosifs de type IED.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Tant que nos pays francophones Burkina, Niger, Mali etc.. resteront dans la logique des partenariats flous avec les colonisateurs … nos armées ne vont jamais s’en sortir…au contraire tout montre qu’elles se dirigeront vers leur propre anéantissement par des forces terroristes qui déciment nos jeunes soldats par 10, 15, 18, 30, 50, 60 etc.. jusqu’à leur démoralisation totale!

    Aujourd’hui nos pays ont besoin d’une radicalisation absolue au niveau de nos leaderships ….d’un virage a 180° pour trouver des vrais partenaires qui nous aident sans hypocrisie a combattre les terroristes et mercenaires internationaux, défendre nos pays et sauver nos vies. Le plutôt le saut dans ce sens le meilleur! Sinon je vous jure de Dieu si nos pays ne se réveillent pas a temps (a l’instar de la Centrafrique) pour prendre notre destin en main ensanglantée, 1000x pire (en terme de destruction en vie humaine et en opportunités de développement) est a venir en Afrique francophone et notamment dans le “Sahel” qui est convoité et presque séquestré!

  2. IL FAUT ENVOYER BAZOUM AU FRONT, IL DOIT PRENDRE EXEMPLE SUR IDRISS DEBY ITNO, UN CIVIL DOIT SE BATTRE AUTANT QU UN CIVIL. LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME ISLAMIQUE DOIT ETRE MENE PAR TOUTE LA NATION CIVILS EN PREMIER PLAN APPUYES PAR LES MILITAIRES PAS LE CONTRAIRE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here