Nigeria : plus de 340 élèves libérés six jours après leur enlèvement

1

Les forces de sécurité nigérianes ont réussi à libérer plus de 340 adolescents, enlevés le 11 décembre dans un établissement scolaire du nord du pays et conduits dans une vaste forêt de la région, a annoncé jeudi le gouverneur de l’État de Katsina.

Près d’une semaine après leur enlèvement dans un établissement scolaire du nord du Nigeria, 344 adolescents ont été remis aux forces de sécurité gouvernementales, a annoncé, jeudi 17 décembre, le gouverneur de l’État de Katsina.

Les jeunes garçons, dont l’enlèvement a été revendiqué mardi par le groupe terroriste Boko Haram dans un message vocal, sont en route pour la ville de Katsina, a indiqué le gouverneur, Aminu Bello Masari. “Ils vont bénéficier de soins avant d’être rendus à leurs familles”, a-t-il ajouté. “Nous avons récupéré la plupart des garçons, pas tous”, a t-il précisé.

“C’est un énorme soulagement pour tout le pays et la communauté internationale”, a de son côté tweeté le président, Muhammadu Buhari.

Lors de l’opération, les forces de sécurité ont encerclé la zone où les jeunes gens étaient détenus, avec pour instruction de ne pas tirer un seul coup de feu, a déclaré le gouverneur. “Nous avions établi un contact indirect pour nous assurer que nous pourrions procéder à la libération sans faire de mal aux enfants”, a-t-il précisé.

Nigeria : plus de 340 écoliers ont été libérés

Un peu plus tôt dans la journée, Boko Haram avait diffusé une vidéo dans laquelle on pouvait voir des dizaines de jeunes garçons, dont un expliquait qu’ils faisaient partie des centaines de lycéens de Kankara, dans le nord-ouest du Nigeria, à avoir été enlevés dans leur lycée, vendredi.

Leur nombre exact restait flou, les autorités annonçant tantôt 333 élèves portés disparus, puis 400 jeudi matin. Dans cette video, Boko Haram affirme, par la voix de ce jeune garçon, qu’ils sont 520 entre leurs mains, et que certains d’entre eux ont été tués

France24

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ” … Leur nombre exact restait flou, les autorités annonçant tantôt 333 élèves portés disparus, puis 400 jeudi matin. Dans cette video, Boko Haram affirme, par la voix de ce jeune garçon, qu’ils sont 520 entre leurs mains, et que certains d’entre eux ont été tués… ” …///…

    :
    En 2014, 276 Lycéennes ont été enlevées par « Boko Haram » lors d’un raid dans la ville de Chibok, dans l’État de Borno, au Nigeria.
    Et là, cette fois c’est des garçons, on nous parle de 520 Lycéens.
    Pourquoi s’en prennent-ils aux enfants ?
    Parce qu’ils n’arrivent pas à rallier et à enrôler des adultes pour leur cause… ?
    Sans doute… !
    Puisqu’ils trouvent leur cause juste…, ils ne devraient donc pas être obligés d’enrôler les Gens de force, non ?
    S’ils ont cette capacité à réaliser ces enlèvements de masses en pleine Villes, au nez et à la barbe des Forces de Défense et de Sécurité du plus puissant ÉTAT de l’Afrique de l’Ouest, ils devraient pouvoir se passer des enfants…, non ?
    Les adultes sont censés avoir le reflexe de protéger les enfant et non en faire des objets de chantage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here