Prévention des conflits en Afrique : Les organisations de la société civile à la recherche de solutions

0

L’association des femmes pour les initiatives de paix (AFIP)     organise depuis le mardi 5 décembre au Centre Aoua Kéïta un séminaire de  deux jours avec comme thème : " Les organisations de la société civile dans la prévention des conflits réfléchissent pour la paix "

La cérémonie d’ouverture de ce séminaire, organisé en collaboration avec le réseau Ouest Africain pour l’édification de la paix (WANEP), a été co-présidée par Sadio Gassama, le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile, et Kadidia Diarra chef de cabinet du ministère de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille. Cette concertation des acteurs de la société civile a pour objectif selon les organisateurs, d’élargir leur organisation dans la prévention des conflits et de la sécurité humaine.

Il s’agira notamment de les sensibiliser sur le plan d’action global et les opportunités pour la prévention des conflits et de la sécurité humaine.

Le lancement d’un forum national pour la paix et la sécurité et le développement de stratégies pour engager les décideurs politiques sont entre autres quelques thèmes qui seront également au centre des débats.

Le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile a quant à lui salué l’initiative du présent séminaire car selon lui "la clé pour favoriser la paix et la sécurité durable à plus long terme, est de générer une culture de prévention de la paix".

Ces différentes consultations nationales de la société civile malienne aideront l’AFIP et son partenaire à mettre en place des réseaux pour la sensibilisation  et le lobbying parmi les acteurs de la société civile pour la quête de la paix. Selon la présidente de l’AFIP Mme Fatoumata Maïga, la réflexion  sur «la prévention des conflits pour la paix» ne va pas s’arrêter à ce séminaire. "Nous allons continuer la réflexion au-delà de cette rencontre "  a-t-elle précisé.

Mme Oury Traoré responsable régionale de WANEP a  par contre rappelé qu’aujourd’hui il y a une reconnaissance mondiale de l’influence croissante et de la contribution des organisations à la paix et à la sécurité dans le monde.

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER