Biramou Sissoko gouverneur région de Ségou ; « Cette distribution d’urgence nous va droit au cœur »

0

L’Inspecteur général des eaux et forêts, Biramou Sissoko, gouverneur de la région de Ségou, dont la région est bénéficiaire de l’appui a bien voulu livrer à votre serviteur son appréciation sur cette distribution à laquelle il a participé.

Le Pouce : Quelle appréciation faites- vous de cette distribution alimentaire gratuite à l’endroit des populations éprouver du centre, selon vous est ce que, elle peut servir à raviver les espoirs et promouvoir une paix durable ?

Gal Biramou Sissoko : « Vous savez que la campagne hivernale passée la région de Ségou a été durement éprouvée par des inondations dans certains de nos cercles, mais aussi par un phénomène d’insécurité qui consistait pour les djihadistes à venir empêcher, harceler les paysans dans les champs et après bruler les récoltes. A cela s’ajoute également quelques poches de sécheresse qu’on a pu constater ça et là, qui a fait que les récoltes non pas été en ces endroits à hauteur de souhait. Il y a aussi une invasion d’oiseaux granivores qu’on a connus dans le cercle de Bla plus précisément, qui a aussi affecté les productions. Vous comprenez qu’il y a un déficit alimentaire qu’on a constaté et qui nous préoccupait beaucoup. Alors cette distribution d’urgence qui intervient maintenant nous va droit au cœur, dans la mesure où ça  résout fondamentalement le problème d’insécurité alimentaire, voire problème de sécurité en générale. Vous avez compris que les gens se déplacent pour aller chercher à manger et c’est en ce moment qu’ils se font attaquer, qu’ils sont sur les mines qui sautent et voilà. En allant les servir à manger sur place, on assure une sécurité globale,  on assure l’avenir. S’ils n’ont pas à manger, ils ne peuvent pas cultiver. Ils vont plus tôt chercher à manger que d’aller aux champs. Cette distribution vient à point nommé à un moment bien critique et qui fait que notre appréciation est très bonne. Et nous pensons qu’on en fera bon usage pour le bien être des populations mais aussi pour la bonne conduite de la campagne agricole qu’on démarre présentement. »

Le Pouce : Comment va se faire la distribution de ces vivres ?

Gal Biramou Sissoko : « La distribution se passera conforment à la démarche prévue par le département et la direction de l’OPAM, qui consiste à faire acheminer les céréales jusqu’au niveau des communes concernées. A partir de là, des commissions que nous créons nous même au niveau de chacune des communes, vont  réceptionner les produits et procéder à la distribution et enfin produire un rapport à la direction de l’OPAM et à la direction de la sécurité alimentaire ».

Le Pouce : Ces convois seront-ils sécurisés ?

Gal Biramou Sissoko : « Bien sûr, les zones de distribution sont aussi essentiellement des zones d’insécurités de notre région. Nous allons procéder à une sécurisation des différents convois qui vont, non seulement dans le cercle de Macina et Niono, de San, mais aussi de Tominian .Nous sommes très heureux de recevoir 2 milles tonnes de céréales en ce moment précis de l’année. Nous sommes aussi très rassurés que la campagne hivernale va se passer dans de bonne condition, si Dieu nous accorde une bonne pluviométrie ».

Entretien réalisé par Tiémoko Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here