Mali: «Résister aux dérives de détournement du combat contre le terrorisme»

14

Le Mali redoute t-il un désengagement de la France après la mort de 13 soldats français sur son sol ? Ou espère t-il au contraire une solidarité encore plus forte? Tiébilé Dramé est le ministre malien des Affaires étrangères. En ligne de Bamako, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

RFI : Quelle est votre réaction après la mort de 13 soldats français dans votre pays ?

Tiébilé Dramé : Attristé. C’est un coup dur, une dure épreuve, pour la France, pour le Mali et pour le Sahel tout entier. Nous nous inclinons devant le sacrifice de ces jeunes Français, morts pour la France, mais aussi morts pour le Mali, morts pour la liberté du Mali et pour le Sahel. Quelle que soit la difficulté du moment, il faut rester debout, il faut résister à toutes les tentations, à toutes les dérives qui tendent à nous détourner du droit chemin du combat contre le terrorisme.

C’est une guerre dont le sens échappe désormais à nombre de Français, et de Maliens eux-mêmes, affirme à Paris le député d’opposition Jean-Luc Mélenchon, et c’est vrai qu’on entend de plus en plus de voix au Mali qui demandent aux Français de partir…

Cela fait quelques mois déjà que nous disons aux Maliens de ne pas se tromper de combat, de ne pas confondre nos amis et nos ennemis. C’est ce que les terroristes recherchent, créer la confusion, créer le désespoir, pour que le sens du combat qui est mené aujourd’hui au Sahel soit perdu et que l’on s’en prenne les uns aux autres. C’est précisément cela qu’il faut éviter. C’est pourquoi il est important de rester debout, de rester serein malgré les difficultés, et c’est pourquoi nous disons à l’opinion démocratique française, à l’opinion publique française, au peuple français, que les jeunes soldats envoyés au Sahel pour défendre la liberté, pour défendre nos pays contre l’obscurantisme, ces jeunes soldats sont les frères d’armes de nos FAMA (Forces armées maliennes), je veux dire nos forces de défense et de sécurité.

Mais après ces 13 morts, est-ce que vous ne craignez pas que des Français se disent « ce n’est pas à nos soldats de se battre au Mali, c’est aux soldats maliens. »

Les soldats français, ne l’oublions pas, sont arrivés en janvier 2013 au Mali, à la demande des autorités maliennes, dans le cadre de l’opération Serval, opération salvatrice, libératrice du Mali, ne l’oublions pas. L’opération Barkhane est la continuation de l’opération Serval. Nous avons un défi, la situation internationale s’est compliquée depuis, nous sommes en face de filiales de Daech, de l’EI, et face à cela, c’est toute la communauté internationale qui est concernée et c’est toute la communauté internationale qui doit se mobiliser. Le combat se mène au Sahel, mais ce n’est pas seulement le combat du Sahel. Le combat se mène au Mali, mais ce n’est pas seulement le combat du Mali. C’est le combat de toutes les forces démocratiques qui doivent se mobiliser au-delà des frontières pour vaincre le terrorisme.

En 2011, après dix ans d’opération en Afghanistan, l’opinion publique française s’est fatiguée de cette présence militaire française dans ce pays d’Asie centrale et Nicolas Sarkozy a rappelé les troupes françaises, est-ce que vous ne craignez pas que le même phénomène ne se reproduise au Mali ?

Comparaison n’est pas raison. L’Afghanistan est trop loin de la France, trop loin de l’Europe. Le Sahel, c’est la frontière sud de l’Europe, il est normal que l’Europe se sente plus concernée. Et la France joue un rôle de précurseur par son intervention déjà en janvier 2013 et par l’opération Barkhane. Je crois qu’on ne peut comparer ce qui s’est passé en Afghanistan avec ce qui se joue aujourd’hui au Sahel parce que nous sommes voisins, et la Méditerranée n’est pas une frontière. On voit comment les jeunes Africains, malgré les pertes, bien que la Méditerranée soit devenue une mer dévoreuse, continuent à enjamber ce fleuve, cette mer pour se rendre en Europe… notre proximité impose des devoirs et on ne peut comparer cela avec l’Afghanistan.

Alors vous parlez de la fraternité d’armes entre soldats maliens et français et c’est vrai que beaucoup de soldats maliens sont tombés depuis le 30 septembre dernier dans cette même région des trois frontières, mais en même temps votre propre collègue ministre de la Défense du Mali déclare – c’était la semaine dernière devant votre Assemblée nationale  : « Quand je vois mon armée, j’ai peur ».

Je pense que le ministre de la Défense était dans son rôle devant les parlementaires maliens, pour les sensibiliser sur la gravité de la situation, afin d’amener les parlementaires à prendre toute la mesure de ce qui se joue au nord de notre pays, au nord-est en ce moment-là, où dans la partie centrale du territoire ou dans la zone des trois frontières, dans le Liptako Gourma. Il était dans son rôle de sensibiliser les parlementaires et leur dire que c’est une guerre qui se mène chez nous, et que nous avons à jouer notre rôle en premier lieu. Il appartient aux soldats maliens, soutenus par le peuple malien de jouer le premier rôle. L’aide que nous recevons des forces internationales, des forces françaises est une aide appréciable, elle est nécessaire, nous en avons besoin, mais enfin c’est à nous d’abord Maliens, civils comme militaires, peuple malien, c’est à nous de jouer le premier rôle. Je pense que c’est ce message que le ministre a voulu faire passer aux parlementaires maliens, je crois que ce message a été entendu.

Après la mort de ces 13 soldats français, pensez-vous que le sentiment anti-français qui s’exprime quelquefois dans les rues de Bamako va s’amplifier ou pas ?

Ah non, pas du tout, j’imagine que le sacrifice de ces 13 militaires français incitera à davantage de réflexion. Et que cela mettra un bémol à l’expression de ce sentiment qui ne doit pas continuer à prospérer tout simplement parce que c’est la preuve que les Français, que l’armée française aussi, prennent des risques pour le Mali, pour la liberté du Mali et que nous ne pouvons pas continuer à nourrir ce sentiment dont vous parlez alors que le sang français est versé dans notre pays. Nous avons besoin dans cette partie du Sahel, dans cette partie de l’Afrique, de l’union sacrée de toutes les forces vives, pas seulement au Mali, au Niger, au Burkina Faso… dans les pays du G5. L’union sacrée autour de nos forces armées et de sécurité. Nous disons aux Français également que ce n’est pas le moment de se décourager, le sang des jeunes Français versé pour la liberté du Sahel cimentera incontestablement les relations entre nos peuples. Donc au-delà de l’opinion malienne, au-delà de l’opinion sahélienne, je voudrais aussi transmettre un message du gouvernement malien, un message du Mali, à l’endroit de l’opinion publique française, malgré les difficultés… et dieu sait que c’est difficile, nous ne devons pas céder, nous ne devons pas baisser les bras, nous ne devons pas nous décourager, nous ne devons pas nous démobiliser. La victoire contre le terrorisme est à ce prix-là, rester soudés, rangs serrés, déterminés et mobilisés.

Source: rfi.fr

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. Nous regrettons tous la mort des 13 soldats Francais. Nous disons aussi que Tieblen a dit beaucoup de choses mais il a oublie l’essentiel: pourquoi les avions militaires Maliens ne volent pas? Et comme le Ministre de la Defense l’a dit a l’Assemblee Nationale: quand on va interpeller les gens impliquees dans ce grand detrounement du siècle? Tieblen une armee Malienne depouillee des toutes ses resources budgetaires et sans materiel et moyens militaires ne peut pas defendre le Mali et c’est vrai que dans ces conditions que le Ministre Debele a “peur de son armee”. Cette situation plus la desorganisation totale entre les troupes Francaises, Maliennes, MINUSMA et G5 qui est aussi un grand echec. Il est temps et grand temps de coordonner les efforts sinon le terrorisme va gagner, triompher dans tout le Sahel.

    • L incompétance de vos politiques est à l origine de la situation

  2. J’ai honte de voir mes camarades patriotes et revolutionnaires d’hier aujourd’hui vrais larbins d’une gouvernance sans vision et d’une France colonialiste, esclavagiste, ignoble et cynique. Tiebile Drame ne compte plus ni les morts, ni les mensonges d’IBK et de la France, ni les elucubrations de l’Ambassadeur de France au Mali.
    La France et ses amis de l’OTAN ont du sang sur les mains partout dans le monde. Ils ont seme la graine du terrorisme, encourage et arme des rebellions, detruit l’Irak (1.000.000 de morts), meurtris la Syrie ( plus de 100.000 morts et des milliers de personnes sur les routes). Ils ont fait eclate la Libye (800.000 morts, le Soudan(2000.000.000 morts). Ils ont cautionne le genocide au Rwanda, la guerre civile en Centrafrique. Tout cela pour garder la main mise sur les richesses de ces pays.
    Les Politiques et Dirigeants Maliens devraient ouvrir le yeux….Le jugement de l’histoire est implacable

    • Heureusement que l”OTAN est dans un coma cerebrale profond selon Macron lui-meme car les USA ont retire leur aide a cette armee criminelle, neo-colonialiste et expensioniste des occidentaux. Merci au president Trump.

      • Alors puisque l OTAN selon le petit macron n est plus l instrument a son service colonial, et que depuis les tribunes de l ONU,Trump ait declare haut et fort aux presidents larbins du monde entier d etre nationalistes et patriotes ,ALORA PETIT MACRON EN PETIT FRANCAIS DEBROUILLARD, MESQUIN FUMEUX,HYPOCRITE AU SERVICE ABRAHAMIQUE,recherche a regrouper l europe autour de la contenance des africains,….IL CHANTE MACRON ” KILL ‘ EM BEFO’ DEY GRO’, KILL ‘EM NOW…!’ selon la DOCTRINE ABRAHAMIQUE L AFRIQUE ABATTUE NE DOIT PLUS SE RELEVER, LA RACE NOIRE DOIT DISPARAITRE, BIOLOGIQUEMENT PAR EPIDEMIE ET GUERRES ET METISSAGE, CULTURELLEMENT PAR METISSAGE ET LARBINISATION ET RELIGIONS POUR ECERVELLER COMPLETEMENT ,

        le petit francais abrahamique hongrois camoufle sarkhozy, le petit francais abrahamique holande, le petit macroni, les petits drian fabus attali travaillent, infatiguables s enervent petent, hurlent, ….ca marchera pas vos plans….

        UNE ARMEE EUROPEENNE AU SERVICES COLONIALE DE LA FRANCE!

        CHER AMIS, LE TWIT REFERENT LA MORT DES 13 SOLDATS AU MALI, VIENT DE LA CGT DU DEPARTEMENT D OU VIENT YVES LE DRIAN, IL Y A ETE LE MAITRE DEPUIS DES DECENIES AVANT DE DEVENIR MINISTRES ET AUTRES, CES GENS NE SONT PAS AIMES PAR LEURS PEUPLES MAIS SONT IMPOSES, DE MEME macron a AMIEN, LES ABRAHAMIQUES IMPOSENT LEURS LARBINS AUX PEUPLES EUROPEENS ET CES MEMES LARBINS SE RETROUVENT REPRESENTANT LEURS PEUPLES RESPECTIFS AU NIVEAU DES STRUCTURES EUROPEENNES, …VOUS VOYEZ? LA MEME CHOSE QUI SE PASSE EN AFRIQUE SE FAIT EN EUROPE, EN AMERIQUE, TRUMP A LA MALCHANCE D ETRE ELU DUEMENT PAR SON PEUPLE ET TRAVAILLE VRAIMENT POUR CE PEUPLE, ALORS LES ABRAHAMIQUES SONT DEBOUT A LE FAIRE PARTIR DES LE PREMIER JOUR!…VIVE TRUMP QUI S ELOIGNE DE L EUROPE, …

      • Monsieur le ministre demander la levée de l embargo sur les armes que vos (amis) vous impose depuis l occupation du mali en 2012, sans armes comment combattre des groupes armées plus équipés que l armée nationale malienne soyez un peu pragmatique. Ainsi que la fin de la tutelle de l armée malienne sur dans son propre pays, allez un peu de courage politique

    • Monsieur le ministre demander à vos maîtres français que les maliens souhaitent des patrouilles mixes des deux armées malienne et françaises Barkhane y compris à kidal, une proposition refuser de leur part depuis 2012.

    • Les politiques et dirrigeants du Mali savent tout, ils sont tout simplement complices. Ce sont les maliens qui doivent ouvrir les yeux et se lever pour sauver leur pays des mains de nos dirrigenats et de l’occident.

  3. On sait bien que se battard vien a George 5 a paris ya de malien qui te vois avec tout le cadre français comme couchner etc se sont tous de ivrognes que il soit tous Mauduit a jamais

  4. OH MY GOSHHHHHH!!!!!!

    IL Y A MOINS DE HUIT MOIS “CE PETIT MONSIEUR” AVAIT POUR PASSE-TEMPS FAVORI, LE DECOMPTE MACABRE DE TOUS LES MORTS (civils et mlilitaires) SURVENUS AU NORD, AU CENTRE ET MEME A L’OUEST DU MALI.
    IL Y QUELQUES MOIS, IL CONSACRE L’UNE DE SES PRINCIPALES SORIES EXTERIEUREES A LA FEDERATION DE RUSSIE POUR DEMANDER UNE PLUS GRANDE IMPLICATION DE CE PAYS DANS LA GUERRE CONTRE LE TERRORISME AU MALI EN PARTICULIER ET AU SAHEL EN GENERAL.
    LES OBSERVATEURS LES PLUS AVISES AURONT REMARQUE QUE DEPUIS SON RETOUR DE LA RUSSIE, LE SENTIMENT ANTI – FRANCAIS S’EST ACCENTUE EN MEME TEMPS QUE SE DEVELOPPAIT LA PROPAGANDE SUR LA POSSIBILITE DE REMPLACER LES FORCES FRANCAISES ET CELLES DE LA MINUSMA PAR LES MILITAIRES ET LES FORCES SPECIALES RUSSES, CAPABLES DE BUTER “LES TERRORISTES JUSQUE DANS LES CHIOTTES”.

    LE VOILA QUI RIVALISENT SUR LES ONDES DE RFI, D’ELOGES ET DE LYRISME AVEC LE PRESIDENT IBK.

    A CE RYTHME MEME LE BON DIEU NE POURRA RIEN POUR CE PAYS.

  5. QUE DITES VOUS? LES AROGANTS FORMES ABRAHAMIQUES! EN AFRIQUE COMME EN TERRES HERITEES! L AFRIQUE SE PREPARE A DEVENIR UNE GRANDE PALESTINE ABRAHAMIQUE!

    Le Bénin demande à l’ambassadeur de l’UE de quitter le pays
    Par Le Figaro avec AFP
    Publié hier à 16:09, mis à jour hier à 18:17
    Le gouvernement béninois a donné jusqu’au 1er décembre à l’ambassadeur de la mission de l’Union Européenne, Oliver Nette, pour quitter le pays, l’accusant d’ingérence dans les affaires de politique intérieure, ont révélé à l’AFP plusieurs sources diplomatiques béninoise et européenne.

    À lire aussi : Au Bénin, les habitants pleurent l’un des plus vieux quartiers de Cotonou
    «Il s’intègre beaucoup trop dans les affaires intérieures. Il ne respecte pas le droit de réserve du diplomate», a justifié une source diplomatique béninoise haut placée sous couvert d’anonymat, soulignant qu’il avait «jusqu’au 1er décembre pour partir du Bénin». «Le Ministère (des affaires étrangères du Bénin) avait déjà plusieurs fois attiré son attention sur des excès, mais il a persisté. Il se disait protégé par Bruxelles». Pour expliquer le renvoi du chef de la délégation de l’UE, à Cotonou depuis mai 2018, le le porte-parole du gouvernement Alain Orounla a déclaré déplorer «que cette coopération (entre le Bénin et l’UE), qui se porte très bien et qui est incontournable, ait été perturbée par les activités de ce diplomate qui se laisse aller à des activités que nous pouvons considérer comme subversives pour notre pays».

  6. CES VIEUX COLONISES D AME ET D ESPRIT NOUS FONT VOMIR DE DEGOUT! QUE LA FRANCE S EN AILLE!

    CES FAUXINTELLOS N ONT PAS DE LIAISONS AVEC LEURS PEUPLES! JE NE SAIS PAS POURQUOI ILS S ATTACHENT TANT A CETTE FRANCE QUI FAIT TANT DE TORDS AUX PEUPLES D AFRIQUE ET NE CESSERONT JAMAIS D ELLE MEME!

  7. TIÉBILÉ, FAIS ATTENTION…

    NE TE FAIS PAS AVOIR PAR LA CIGALLE FRANCE ET SA RADIO INTOX,…!

    TU AURAIS PU T’ EXPRIMER AVEC 1000 FOIS MOINS DE MOTS….

    L’ HEURE EST TRES GRAVE, CAR LE PEUPLE MALIEN EST DÉTERMINÉ Á EN DÉCOUDRE AVEC LA FRANCE.

    NE SOIS PAS DU MAUVAIS COTÉ DE L’ HISTOIRE….!

Comments are closed.