Mme Assétou Sangaré présidente-fondatrice du nouveau parti, le PRD : “Nous sommes cette nouvelle catégorie de politiques réalistes, sans langue de bois, mais surtout lucides…”

7

Le Parti pour le renouveau et le développement, en d’autres termes le ” PRD, Mali Koura ni Nièta Parti ” est la nouvelle formation politique créée par Mme Assétou Sangaré, qui a été secrétaire générale du parti Yéléma et ensuite présidente de la section de la commune IV du Psda. Deux formations politiques qui ont contribué à consolider son expérience politique et dont elle garde de bonnes relations avec les responsables car n’ayant quitté que sur la base de défense de certains principes. Pourquoi donc avoir créé un parti et avoir choisi le nom Prd ? Est-ce pour uniquement être un parti de plus ? Le Prd participera-t-il à la prochaine Présidentielle ? Autant de questions abordées dans cet entretien.

Aujourd’hui-Mali : Vous venez de créer un parti politique. Comment s’appelle-t-il exactement et pourquoi le choix de ce nom ?

Mme Assétou Sangaré: C’est le Parti pour le Renouveau et le Développement “PRD, Mali Koura ni Nièta Parti”. Ce nom a été choisi pour la simple raison que nous (mes camarades et moi) estimons que le temps du combat ardent pour la Démocratie dans notre pays est révolu. D’ailleurs nous profitons de votre micro pour saluer le courage et le sacrifice consentis par l’ensemble des acteurs (connus ou cachés) qui n’ont ménagé aucun effort pour l’avènement de la Démocratie au Mali. Pour nous, place au temps du Renouveau politique au Mali, qui est aujourd’hui une nécessité. Renouveau en termes de système, de ressources humaines et de stratégies, tout cela adossé à des actions concrètes, des plans et des initiatives qui n’ont d’autres objectifs que le Développement de notre société et de notre pays. D’où notre choix de retenir les mots Renouveau et Développement.

Quels sont les signes distinctifs de ce parti ?

Les signes distinctifs du PRD sont simples. Un Arbre verdoyant avec un Nouveau soleil venant et le sigle PRD écrit devant, le tout souligné de deux traits rouges. Cela est en quelque sorte notre façon de nous approprier nos couleurs nationales, “Le vert-Jaune-Rouge “, et de témoigner notre profond attachement à ces couleurs sans tomber dans le Nationalisme stérile.

Qu’est-ce qui vous a poussée à créer un parti politique ?

La création du PRD est motivée par plusieurs raisons. Rappelons que le parti est nouveau, mais certains camarades et moi, nous ne sommes pas de nouvelles têtes dans l’animation sans tambour ni trompette de la vie politique malienne.

Le PRD est, aujourd’hui, la concrétisation d’une conviction collective, d’un engagement et d’une motivation sans faille pour le Renouveau et le Développement du Mali. Et nous souhaitons que le PRD devienne un jour ce grand parti de renommée mondiale, à l’instar d’autres immenses baobabs africains, qui ont fait la fierté de leurs compatriotes. Et nous lançons cet appel militant à toute personne convaincue de la nécessité du Renouveau et du Développement du Mali, qui estime pouvoir apporter sa contribution dans ce créneau pour notre génération et la postérité, de se joindre à nous. Les portes du PRD lui sont grandement ouvertes.

Quelle démarche adoptez-vous pour que ça ne soit pas tout simplement un parti de plus. En d’autres termes comment comptez-vous marquer la différence avec les partis politiques qui existent déjà ?

La démarche de la constance et de la cohérence, implanter le Parti, s’allier quand il le faut avec d’autres partageant les mêmes objectifs et gouverner un jour (localement ou nationalement) pour montrer qu’une autre façon de faire est bel et bien possible, participer à tracer d’autres voies pour le salut de l’avenir. Tout ceci ne peut pas aboutir sans une connaissance approfondie de notre société, sans être avec la population, les gens (les comprendre) et sans tenir le langage de la vérité, sans dire ce qui est fait et sans faire ce qui est dit. Nous en sommes conscients et nous nous en tiendrons sans démagogie. D’où notre Slogan “Le PRD, l’engagement pour l’efficacité et la Différence”. Ce slogan se trouve déjà peint sur tous les murs de notre siège et vous avez eu l’occasion de le constater par vous-même.

A quand le lancement solennel du PRD ?

Nous comptons, s’il plaît au Bon Dieu, organiser un Congrès de Lancement avant la fin de l’année 2018. D’ici là, le seul mot d’ordre qui vaille au sein du PRD, c’est l’implantation partout où c’est possible et faciliter l’adhésion, la collaboration des cadres et militant (e)s qui nous rejoignent.

Est-ce que le PRD va participer à la toute prochaine élection présidentielle de juillet 2018 ? Si oui, sous quelle forme ?

Bien sûr que le PRD va participer aux prochaines élections générales du Mali, notamment la Présidentielle et les Législatives. Pour le cas spécifique de la présidentielle, précisons que sans groupe parlementaire acquis à l’Assemblée Nationale, sans le nombre suffisant de conseillers municipaux pour le parrainage et sans savoir l’issue du projet de proposition de relecture de la loi électorale en cours entre les acteurs politiques et l’administration, pour en connaitre les tenants et les aboutissants, il serait illusoire de prétendre participer à l’élection présidentielle à venir. Nous sommes cette nouvelle catégorie de politiques réalistes, sans langue de bois, mais surtout lucides, qui savent et comprennent que les choses se font par étapes. Prions le Bon Dieu de nous donner longue vie et pose-moi cette question dans cinq ou dix ans, j’en suis convaincue, la réponse sera tout autre.

Quel message avez-vous à lancer aux citoyens du Mali ?

Mon message est simple. Citoyennes et citoyens malien (e)s : apprenons davantage à être des citoyens exemplaires, qui connaissent leurs droits, mais surtout qui s’acquittent de leurs devoirs. Et en retour, exigeons que nos représentant (e)s soient au service des citoyens que nous sommes.

Réalisé par Amadou Bamba NIANG

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Quelle bonne affaire que d’enculer la PDG de l’entreprise française le Mali.

  2. Si vous avez des problèmes avec les femmes Maliens c’est tons affaires encore je le félicite d’avoir cette courage

  3. Dans peu de temps tout malien aura son parti et on va voir qui votera pour qui

  4. Félicitations Madame Sangare c’est le temps d’avoir une femme candidate au Mali je pensé que au Mali ont n’a besoin la leaderships des femmes mais femmes des qualités

  5. Bonne chance….. Au moins tu es une belle femme….. Pour le parti merci….. on en a deja suffisamment.

Comments are closed.