Moctar Sy président de la commission d’organisation du forum international sur le sport(FIS) : “Le FIS est aujourd’hui un évènement réclamé même par l’institutionnel au Mali”

0

Du 20 au 23  juin se tiendra au Palais des sports de Bamako la 4e édition du Forum international du sport (FIS). A quelques jours du démarrage de ce grand évènement qui aspire au développement du sport malien, nous avons tendu notre micro au président de la commission d’organisation, MoctarSy, qui a bien voulu répondre à nos questions

Aujourd’hui-Mali :Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs s’il vous plait ?

MoctarSy : Je me nomme MoctarSy, je suis président de la commission d’organisation du Forum international sur le sport. Je suis impliqué dans le milieu sportif à travers ma qualité de président de la commission d’organisation de la Fédération malienne de basketball et 1e vice-président de la Fédération malienne de Vivomam Viet Vo Dao. Je suis également président l’association culturelle sportive d’Orange Mali.

Le Forum international sur le sport (FIS), qu’est-ce que c’est ?

Le Forum international du sport (FIS) est un cadre d’échange et de réflexion entre les acteurs du sport. Il vise à faire la promotion du sport dans toutes ses dimensions. C’est permettre aux sportifs maliens de réfléchir autour des moyens de développement du sport au Mali. Le FIS est initié par l’Association pour la promotion de la jeunesse et du sport. Nous sommes actuellement en pleine préparation de la 4e édition qui se tiendra du 20 au 23 juin 2019 au palais des sports de Bamako.

Peut-on savoir comment est né le FIS ? 

Ce Forum est de la volonté de sa coordonnatrice, Madame Sy Aminata Traoré qui est une athlète de haut niveau, ceinture noire, 4e dan international en Taekwondo qui a remporté plusieurs médailles internationales. Elle est aussi double-médaillée au championnat d’Afrique, vice-championne du monde francophone. Elle a été une grande pratiquante du Taekwondo qui, à un moment donné de sa carrière, a eu une rupture dans son évolution due à beaucoup de facteurs dont le manque d’appui et d’infrastructures. C’est ce qui l’a motivée à changer les choses de sa propre manière.

Vu qu’elle n’avait pas bénéficié d’appui et de sponsors comme c’est le cas dans d’autres pays, elle a donc décidé de s’investir dans ce sport au Mali afin que ses frères et sœurs, ses enfants, la génération actuelle et future puissent avoir un cadre sportif propice pour leur épanouissement. Ce qui pourra garantir les chances d’obtention de plus hautes performances pour le sport malien.

Quels sont les objectifs du Forum ?

L’objectif principal du FIS est de permettre au sport malien d’atteindre un niveau de performances qui soit envié de tous. C’est aussi permettre non seulement aux sportifs maliens de pratiquer le sport, mais de vivre dignement de leur sport.

Quelles sont les activités phares de cette 4e édition du FIS ?

Comme activités classiques, déjà nous avons les compétitions sportives comme le basket 3X3, le foot Maracana et un tournoi de volleyball. Toutes ces compétitions se tiendront dans le palais des sports sur les trois jours. Nous avons également la nuit des arts martiaux qui est une traditionnelle activité du Forum et nous allons clôturer par un diner, le samedi soir à l’hôtel Radisson de Bamako où des partenaires medias seront conviés pour faire la restitution

Quelle est la particularité de cette 4e édition ?

La particularité de cette 4e édition, c’est qu’on va accueillir une délégation de Peace and Sport qui est une organisation internationale œuvrant pour la promotion de la paix par le sport. Cette organisation a un ambassadeur au Mali qui est Madame Keita Aminata Maiga dont nous profitons de votre micro pour saluer son engagement pour le développement du sport au Mali.  Cette délégation internationale sera dirigée par Marlène Harnois, une championne de la paix qui a d’ailleurs participé aux trois précédentes éditions du Forum. Si Marlène Harnois n’a pas encore manqué le Forum, c’est qu’elle a confiance en nous depuis le début et nous espérons que cela va continuer.

Pouvez-vous nous donner le planning des activités du FIS ?

Les activités du FIS démarreront le jeudi 20 juin au palais des sports avec une activité de jeux vidéo ainsi que les PlayStation pour une une certaine catégorie de nos sportifs, parce que le sport n’est pas que physique aujourd’hui. Ces nouveaux jeux constituent des alternatives pour le sport.

Ensuite suivra, le même jeudi, la cérémonie d’ouverture qui se teindra de 16h à 18h et la visite des stands des fédérations par les officiels. Nous avons invité toutes les fédérations sportives du Mali pour venir exposer leur discipline.

La partie scientifique du Forum se passera le samedi, à travers des panels avec des thèmes très importants comme la promotion de la paix par le sport, thème qui sera introduit par Peace and Sport, le sport et la nutrition, sport et citoyenneté, financement du sport ainsi que femme et sport.

Pouvez-vous nous expliquer le choix du thème de cette 4e édition ? 

Vous savez, depuis la 2e édition, nous avons les mêmes thèmes qui reviennent, à savoir paix, développement et cohésion sociale. Alors nous avons choisi le thème “Le Mali un pays du sport” parce que nous estimons qu’à ce jour le Mali a vraiment besoin de la paix et la cohésion sociale. Donc pour mieux amorcer le processus de développement d’un pays, le préalable c’est la paix et la cohésion sociale. C’est ainsi que nous nous sommes dits que le Mali est un grand pays de sport avec des résultats dans plusieurs disciplines et que nous voulons faire de cet atout un vecteur de consolidation de la paix et de la cohésion sociale qui sont tant recherchées par les Maliens aujourd’hui.

Hormis les représentants de Peace and Sport, quelles autres personnalités sont attendues à Bamako pour le FIS ?

Nous avons plusieurs ambassadeurs de la paix qui sont annoncés pour le FIS 2019, notamment l’ancien international ivoirien, Didier Drogba dont on aura la confirmation de sa présence ce vendredi. Il est actuellement en discussion avec Peace and Sport par rapport à son agenda.

Peace and Sport a aussi décidé de faire une surprise cette année que nous-mêmes, les organisateurs, ignorons.  Par ailleurs, nous avons des invités de marque comme la Fondation Yiri présidée par Mme Legoff Awa Touré qui sera accompagnée par son mari, Pascal Legoff, un ancien sportif qui souhaite lancer sa startup Stand-up spécialisée dans la commercialisation des produits alimentaires pour sportifs et pour les malnutris. Standup est un partenaire aussi de FIS. Donc nous espérons que ce serait un évènement à hauteur de souhait durant les 3 jours.

Nous sommes déjà à la 4e édition du Forum, alors dites-nous quels sont les changements majeurs qu’a connu le FIS ?

Je dirais que le changement est perceptible. Nous avons vu l’augmentation du nombre des partenaires. Au début, les partenaires ne nous faisaient pas confiance car ils doutaient si notre initiative avait du contenu mais aujourd’hui nous les avons convaincus à travers nos activités et nos objectifs. Nous avons même des partenaires internationaux tels que l’Oms, l’Unicef et Right to Play qui nous font confiance. Ce qui a le plus motivé des partenaires nationaux à se joindre à nous. Le FIS est devenu aujourd’hui l’évènement sportif qui est réclamé même par l’institutionnel parce que c’est la seule activité intellectuelle qui fait appel à toutes les fédérations sportives et tous les acteurs du sport. Le FIS a beaucoup d’acquis qui se traduisent aujourd’hui par la volonté des autorités maliennes de l’inscrire dans le calendrier annuel des évènements sportifs. Ce qui est une avancée majeure pour le Forum.

          Réalisé par Youssouf KONE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here