Accord pour la Paix au Mali : Mohamed Elmaouloud Ag Hamada, membre du CSA, étale les points de blocages

113

TEMEDT, l’association luttant contre l’esclavage au Mali, a organisé le 6 décembre 2015, au Campement Kagaba de Bamako, un atelier d’appropriation de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. A l’occasion, deux thèmes majeurs ont été développés à l’endroit des participants. Ibrahim Ag Adbaltanat, le président de Temedt, a exposé le premier sujet : «Accord pour la paix». Et le second thème: «Quel apport pour la paix et la réconciliation au Mali», a été  par exposé par Abdoulaye Macko, le 1er vice président de Temedt. Cette tribune a été saisie par Mohamed Elmaouloud Ag Hamada, membre de Temedt, de la Plateforme et du Comité de suivi de l’accord (CSA), d’évoquer les différents blocages auxquels l’accord de Paix pour le Mali est confronté.

Mohamed Elmaouloud Ag Hamada, membre de Temedt, de la Plateforme et membre du Comité de Suivi de l’accord (CSA), a apporté sa contribution, lors de la rencontre, sur la mise en œuvre de l’accord. Selon lui, il y a d’énormes problèmes auxquels le comité de Suivi de l’accord est confronté.

Le premier blocage pour le bon fonctionnement du comité, indique M.E.Ag Hamada, est que les mesures  intérimaires ne sont pas appliquées à hauteur de souhait. «Elles doivent durer 18 mois jusqu’à la tenue des élections locales. Mais contre toute attente, l’Etat vient de prendre les dispositions reconduisant le mandat des Maires. Ce qui n’est pas normal», dit-il. Autre acte de l’Etat qui amène le blocage, souligne-t-il, après six mois de la signature de l’accord pour la paix, le terrain est vide. « Contrairement à ce qui est dit dans l’accord, il n’y a aucune action urgente. L’Etat ne fait que des constats au Nord. C’est à peine que les communautés ont à boire et à manger. Il n’y a pas d’acheminement de vivres vers les localités», révèle M.E.Ag Hamada. Concernant les mesures de confiance mentionnées dans l’accord, il indique: «Pour que les parties se fassent confiance, il  a été dit de respecter les textes qui ont conduit à la signature de l’accord. Les mouvements armés ont fait la trêve. Le gouvernement doit procéder à la libération des prisonniers. Il a une liste de ces prisonniers, mais on nous dit que ces prisonniers doivent avoir un traitement politique pour être libres. Là, le gouvernement ne respecte pas son engagement» déclare M.E.AG Hamada.  Selon lui, le Comité de suivi de l’accord (CSA) est également confronté à des problèmes dans l’application de son règlement. «En plus des deux mouvements armés signataire de l’accord avec l’Etat, on constate l’ambition de certains mouvements d’avoir des places au sein de toutes les chaines. On a dit qu’il faut qu’ils se reconnaissent soit dans la plateforme, soit dans la CMA. Deuxième blocage du CSA, c’est son budget. Ça fait près de six mois et il n’y a pas d’argent pour son fonctionnement», martèle M.E.Ag Hamada.

Par rapport à la  mise en place de la commission Justice, Vérité et Réconciliation, développe-t-il, les propositions des mouvements armés signataires n’ont pas été respecté à la lettre par le gouvernement. «Il a fait des choix en dehors de ces recommandations. Les corrections et rectifications sont en cours entre nous et le gouvernement pour amener l’équilibre dans la commission», appuie M.E.Ag Hamada. Il ajoutera que cette commission commence déjà à poser des problèmes dans sa mise en œuvre correcte conformément à l’accord issu d’Alger. «Elle est en avance par rapport à l’accord. Primo, les mouvements armés doivent être associés aux rencontres intercommunautaires. Secundo, ces rencontres intercommunautaires doivent attendre, car les milliers des réfugiés, des déplacés internes ne sont pas encore de retour », explique-t-il.

M.E.Ag Hamada a, aussi, signalé que l’Etat est plus soucieux du cantonnement que d’aller vers le partage du pouvoir. «  Il faut qu’il y ait un remaniement ministériel qui prend en compte des aspirations de toutes les parties signataires de l’accord», affirme M.E.Ag Hamada.

Auparavant, le président de Temedt, Ibrahim Ag Adbaltanat, dans son exposé, a déclaré que l’accord pour la paix et la réconciliation nationale est un grand mérite pour les Maliens. Le choix de la non-violence est un choix sage. C’est pourquoi, il ne faut pas perdre de temps pour son application. En perdant du temps, on ouvre la porte aux dérives. Pour son application, Temedt va jouer son rôle de sentinelle et d’alerte. Chaque fois qu’on verra qu’il y a des menaces, on va tirer la sonnette d’alarme. précise le président de Temedt.  Notre apport, ajoute Abdoulaye Macko, le vice président de Temedt, sera de se donner les moyens pour que la justice soit faite et que la vérité soit dite.

Hadama B. Fofana

PARTAGER

113 COMMENTAIRES

  1. Dire que l’islam est une réligion de paix et de tolérance fait sourire.
    Les musulmans peuvent construire des mosquées dans tous les pays où ils émigrent mais,ils
    refusent aux étrangers vivant sur leur sol d’avoir des Temples , des églises et ils interdisent même aux africains de porter des Gris-Gris.On a vu ce s’est passé avec la pélérine africaine à la mecque.
    Les arabes comme les européens n’ont jamais été des gens de paix.
    Ils ont toujours cherché de construire des empires sur les dos des plus faibles.
    Les arabes sont partis de l’arabie et ont été jusqu’aux amériques et partout où ils sont passé,ils ont forcé les habitants à se convertir à l’islam.Demandez aux habitans de La nouvelle Guinée papouasie que les indonésiens sont en train de coloniser au vu et au su du monde entier.

  2. @ Mugabe, Mali En Marche et Ashley87,
    vos commentaires sont assez clairs et pour celui de kopin Mugabe sur le journal Le Republicain, je traite, Anti-Republicain d’ailleurs, c’est leurs habitudes de la part de ces connards de ses journaleux, helas mais il faut qu’on s’y fasse. Si nous mettions tous et toutes des merdes de partisanneries ou simplement et tout le temps des oppositions a tous ceux que le gouvernement et l’etat font alors on devient ennemi du pays, le Maliba, a abattre :mrgreen: .
    Meme si je veux plus que l’etat et le gouvernement fassent par rapport aux conditions actuelles, cas meme ladji et sa racaille font un tit peu :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: . Ce n’est pas facile et ca sera pas facile tous ceux qu’ils detruits, mis en place comme mafieux depuis AOK a ATT et meme IBK lui meme qui ete dans toutes ces sauces, a METTRE DE L’ORDRE DEDANS AUSSI RAPIDEMENT 😆 😆 😆 . Avec de la bonne volonte de tous les partis, Nous y ARRIVERONS. Je ne crois pas que la faute peut etre toujours et tout le temps le Gouvernement seulement, bandes d’opportunistes. 👿 👿 👿 .

    vive le Maliba Un et Indivisible.

  3. Il est vrai que beaucoup reste à faire pour la mise en œuvre effective de l’accord de paix.
    Mais il faut aussi reconnaitre que beaucoup a été fait par le président IBK.
    Pour que cet accord aboutisse il faut une franche collaboration de toute les parties prenantes.
    Alors il faut que nous travaillons tous dans ce sens.
    Vive le paix au Mali.

  4. Il est difficile pour les journalistes du « REPUBLICAIN » de dire quelque chose en faveur de cet accord de paix.
    Je me pose toujours la question de savoir ce que TIEBILE reproche sans cesse au régime actuel. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 ❓ ❓ ❓ ❓ 😯 😯 😯 😯

    D’aucuns diront, qu’es ce que le patron vient faire dans cette article. Les perdrix par exemple.
    Je leur réponds par anticipation que le petit monsieur est lui-même le directeur de publication officieux du journal le « REPUBLICAIN », donc il influence naturellement les publications
    Pourtant, il y a quelque jour, il disait être favorable à l’unité pour sauver le Mali .Je savais bien que c’était un discours de circonstance. 😯 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    « Le gouvernement doit procéder à la libération des prisonniers… » 😯 😯 😯 😯 😯 De quel prisonnier il parle se type ?? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Les prisonniers sont en train d’être libéré. Certaines voix sont mêmes en train de se lever pour crier au scandale. : 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Chers amis, arrêtons un peu, vos enfantillages n’aident pas le pays. Le MALI ne mérite pas cela. ❗ ❗ ❗

  5. La bonne volonté politique existe. Cela ne sert à rien de mettre de l’huile sur le feu qui n’existe pas. Cela n’aide pas notre pays. Il y a des choses qui se font pour que l’accord de paix rendre dans sa phase d’applicabilité. Tout ne peut pas être parfait. Mais en relayant ce genre d’information, la rédaction du journal le Républicain n’accompagne pas le pays dans le processus de la paix.
    C’est quand même dommage, que nous soyons obligées de revenir constamment dans des attitudes qui n’aident pas le pays dans sa dynamique de développement.
    Notre nation ne mérite pas tant d’animosité.

  6. Il faut dire que l’accord de paix, signé une première fois par le gouvernement et les groupes armés loyalistes le 15 mai, a été difficile à décrocher. Longtemps accusé de ne rien faire pour régler la situation dans le Nord, durement critiqué en coulisses par ses partenaires régionaux et internationaux, IBK a fini par passer la vitesse supérieure. Quant à l’application diligente de cet accord, il faudrait que toutes les parties s’y mettent. Cela va de l’intérêt de la nation.

  7. L’accord de paix a été obtenu après d’énormes sacrifices. Cependant, certains paramètres restent à être mis en oeuvre. Le président IBK a été l’initiateur de cet accord et aujourd’hui des gens veulent se faire passer pour des anges pendant nous tous savons le rôle qu’ils ont joué dans cette crise.
    Qu’ils sachent qu’ils n’ont rien à exiger car le MALI n’est pas leur propriété privée.
    Le président IBK est conscient de toutes ces réalités mais dans l’application de tout programme il y a des dispositions pratiques à prendre donc qu’ils mettent balle à terre.

  8. Je pense qu’il est plus difficile de faire la paix que la guerre. En effet, pour une paix durable, il faut le sacrifice et le courage de tout un chacun pour y arriver. Parce qu’il n’y a de paix durable que celle qui ne s’achète au prix d’aucune faiblesse. Par conséquent, je demande à toutes les parties signataires de l’accord d’Alger de s’y investir et d’éviter toutes actions tendant à freiner le processus de paix.
    VIVE LE MALI UN ET INDIVISIBLE! ❗ ❗ ❗

    • LE JOURNALISTE N’A PAS LA PHOTO D’AG HAMADA. LE PROPRIÉTAIRE DE CETTE IMAGE (PHOTO) DOIT DEMANDER DÉDOMMAGEMENT.ELMAOULOUD DU JOURNAL EST P D ET L’AUTRE UN HOMME QUI JOUIT DE TOUTES LES FACULTÉS D’UN MASCULIN.

  9. C’est une bonne initiative d’attirer l’attention des uns et des autres sur les blocages que connaissent l’accord mais toujours des conférences de presse c’est un peu trop car comme stipulé dans le paragraphe e) de l’article 1 de l’accord, les parties doivent recourir à la concertation et au dialogue pour la résolution des différends. Il était donc souhaitable que les différentes parties engagent des concertations avec le gouvernement avant toute action de ce genre car c’est un peu montrer la mauvaise foi des autorités de Bamako ce qui n’est pas vrai.

  10. Pour ma part, je pense que tout accord connait quelque fois des difficultés dans sa mise en oeuvre. Mais, j’ai foi que cet accord est la panacée de sortie de crise que notre pays connait. J’aimerais que chaque partie signataire face preuve de sacrifice et responsabilité car le Mali est la chose commune et il y va de l’intérêt de tous.

  11. La sortie de crise coute excessivement chère. Les partenaires techniques et financiers ont pris des engagements vis-à-vis de l’état malien qu’ils n’ont pas honoré. Il n’est donc pas du tout aisé de mener des actions de développement dans le nord aussi rapidement comme le préconise les accords.

  12. Je pense à mon modeste avis que la paix tant souhaité ne saurait arriver que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Cependant, pour y parvenir, toutes les parties signataires de l’accord de paix devraient y mettre du cœur dans sa mise en oeuvre. Lorsque l’on unit étroitement ces deux mots : paix et liberté. La paix nous donnera la liberté ; la liberté nous donnera la paix, et, par surcroît, la paix et la liberté donneront à tout le monde l’ordre, le travail et le bien-être. C’est par le maintien de l’ordre quand même qu’il faut assurer le triomphe de la liberté et le châtiment de l’impuissance.
    VIVE LA PAIX AU MALIBA! ❗ ❗ ❗ ❗

  13. Le gouvernement avec à sa tête le président ont fait assez de sacrifices pour que cet accord voit le jour et soit mis en application. De ce fait s’il y a des blocages il faut qu’il y ait une compréhension de la part de la CMA et de la plateforme à l’égard du gouvernement pour que cet accord ne soit pas un de trop.

  14. La Paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur.
    C’est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes; chacun à la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale.

  15. La Paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur.
    C’est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes; chacun à la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale.

  16. Depuis l’arrivé d’IBK au pouvoir, son objectif est de maintenir la paix et renforcer la sécurité du pays, il faut que la population comprenne IBK, car ce qu’il fait c’est pour que le pays retrouve la paix et la stabilité.

  17. A l’unisson et à l’effort conjugué de tous c’est-à-dire les partis politiques, la Misahel et la population, nous pourrons parvenir à une application stricte de l’accord d’Alger qui favorisera la paix et la réconciliation tant souhaitée. 😀 😀 😀

  18. Ceci est un appel à l’endroit du peuple Malien. J’aimerais qu’il s’approprie cet accord et accompagner les acteurs dans leur mission. Ainsi, nous retrouverons la paix tant attendue.

  19. Le CSA peut user de tous les moyens pour que l’accord soit mise en application mais ils savent très bien la situation économique du pays donc il n’y a pas de pression qui vaille parce que l’accord dans tous les paramètres de son application nécessite beaucoup de moyens financiers .
    Qu’on évite de se lancer dans des polémiques qui mettront à mal l’accord acquis au prix de lourds sacrifices de la part de l’état.

  20. J’encourage et recommande à tous les acteurs à redoubler d’effort quant à la mise en oeuvre de l’accord d’Alger qui a donné un nouveau souffle au peuple Malien. Certes, l’application intégrale d’un accord n’est tout à évident, mais avec la bonne volonté des uns et des autres nous y arriverons. Que chacun fasse ce petit sacrifice pour l’intérêt de notre Nation.

  21. La volonté affichée des autorités de Bamako doit un être un gage de bonne foi de leur part. Que la plateforme et la CMA ne forcent pas la main aux autorités pour nous conduire à des points de non retour. Ce sont des étapes et ils vont les franchir dans les conditions idéales. Il ne sert à rien d’entamer des actions que certaines personnes attendent pour mettre leurs plans sataniques en oeuvre.
    Les acteurs engagés doivent parler de la même voix pour une réussite des accords.

  22. Article 15 : L’Etat rétrocède aux collectivités territoriales concernées un pourcentage
    des revenus issus de l’exploitation, sur leur territoire, de ressources naturelles,
    notamment minières, selon des critères à définir d’un commun accord.
    Ce n’est pas encore le cas dans le nord du pays où les richesses sont illégalement exploitées avec l’accord de certains leaders de l’AZAWAD donc qu’on mette pas la pression à Bamako; je veux dire ses autorités car ces capitaux qui quittent frauduleusement le pays peuvent servir à l’avancée du processus de paix…

  23. Je pense que pour l’application intégrale de l’accord d’Alger, il faut beaucoup d’indulgence et de patience. Car il ne s’agit pas d’aller vite, mais d’aller progressivement et qu’au bout du compte nous ayons les résultats attendus.
    QUE VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE DANS LA PAIX ET LA RECONCILIATION! ❗ ❗ ❗

  24. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix barkhane, Minusma ,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  25. A attendre toutes les parties signataires de l’accord, moi personnellement je tire une seule leçon dans leurs propos. Cette leçon n’est autre que l’envie d’aller résolument à la paix et la réconciliation nationale. Je leur demande toujours de faire preuve de sagesse et de responsabilité quant à une sortie parfaite et réussie de celle-ci.
    VIVE LA PAIX! ❗ ❗ ❗
    VIVE L’ACCORD D’ALGER! ❗ ❗ ❗

  26. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  27. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix, la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et être un peu patient.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sûr qu’elles le tiendront.

  28. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais les responsables de la plateforme et de la CMA sont sans ignorer que la mise en oeuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc qu’ils arrêtent leur chantage.

  29. La lutte contre le terrorisme est une lutte très ardant. Le terrorisme est fléau qui vit partout dans le monde entier. Main dans la main nous pourrons combattre le terrorisme.

  30. Faisant mien l’adage qui dit qu’on ne sort pas d’une crise comme si on sortait d’un bal,je pourrais dire que dans un processus de paix,il y a d”énormes obstacles qui dressent sur la voie.Dans le cas d’espèce du Mali,ces obstacles sont visibles de tous.
    Mais président IBK fait tout son possible pour que ce processus puisse aller à son terme et le plus rapidement possible.
    Que tous les soutiennent le président dans ses actions pour la paix.

  31. Le gouvernement malien mettra tout en ordre pour la population malienne soit à l’abri des terroristes. Les forces de sécurité et de l’ordre malienne mettrons tous les dispositifs en place pour traquer le terroristes.

  32. Le Président IBK fait en ce moment tout ce qui est en son pouvoir pour que le Mali retrouve la paix à travers l’accord de paix.
    je pense que tous les signataires de cet accord doivent s’engager sincèrement pour que cet accord aboutisse pour le bonheur de tous maliens.
    Vive le Mali dans la paix. 👿 👿 👿 👿

  33. Le Président IBK fait en ce moment tout ce qui est en son pouvoir pour que le Mali retrouve la paix à travers l’accord de paix.
    je pense que tous les signataires de cet accord doivent s’engager sincèrement pour que cet accord aboutisse pour le bonheur de tous maliens.
    Vive le Mali dans la paix.

  34. Il est vrai que beaucoup reste à faire pour la mise en œuvre effective de l’accord de paix.
    Mais il faut aussi reconnaitre que beaucoup a été fait par le président IBK.
    Pour que cet accord aboutisse il faut une franche collaboration de toute les parties prenantes.
    Alors il faut que nous travaillons tous dans ce sens.
    Vive le paix au Mali.

  35. IBK doit renforcer la sécurité sur toute l’étendue du territoire national, combattre le terrorisme.
    La communauté internationale si elle est de bonne fois elle doit aider le Mali à sécuriser toute l’étendue du territoire nationale.

  36. Tous ensemble,nous devons soutenir le président IBK dans sa lutte pour une paix effective dans notre Mali.
    Les différents groupes signataires de l’accord de paix doivent aussi œuvrer de leur côté pour faciliter les choses afin que le Mali soit à tout jamais réconcilié avec lui même.
    Vie la paix…

  37. L’accord de paix est notre bonne source pour arriver à la paix et tous les maliens savent cela. Alors nous devons respecter cet accord.

  38. Toute la population malienne solicite et fécite toute les efforts mise en place par les acteurs de la mise en pratique de l'accord de paix en particulier le comité de suive de l'accord ( CSA). La paix est la seule issue de sortie pour toute crise existentielle.

  39. La quête de la paix est tellement complexe qu’elle demande l’adhésion de tous.
    C’est pour cette raison que j’invite tous les maliens à converger vers cet objectif de paix qui,à coup sûr fera le bonheur de tous.
    Du courage au président IBK pour ses effort en faveur de la paix.

  40. Moi je pense à mon humble avis que ces gens du Nord font double jeu.
    Ils disent vouloir aller à la paix pourtant ils ne posent les actes qui favorisent pas le retour à cette paix.
    Il bloquent de manière délibérée le processus de paix et osent avoir des exigences.
    je pense que le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour que nous arrivions à la paix car tout le Mali en a besoin.

  41. Il s’agit de la paix dans notre pays à tous et tout le peut dire ce qu’il en pense.
    Mais je souhaite chacun soit objectif et surtout qu’on évite les exigences et les condition bizarres car avant d’exiger quoi que ce soit, il faut faire sa part du travail.
    Mais nous constatons que les autres signataires ne font pas ce qu’ils doivent faire.
    Alors,qu’il pose balle à toi…

  42. Quoi qu’il advienne, l’accord issu des négociations d’Alger sera appliqué comme l’envisage bien nos dirigeants. Tout voix possible qui peut nous amener à une paix durable, sont dans l’œil du gouvernement malien.

  43. Contrairement à vous, à mon avis l’accord fut bien apprécié et par les groupes signataires et par le gouvernement malien et par les maliens. Sauf si vous essayez de susciter autres choses à travers cet article.

  44. Vive l’accord de paix
    Vive la paix et la réconciliation
    Vive le Mali un et indivisible

  45. Ne perdons as espoir, rien ne prouve que cet accord ne sera pas appliqué par nos dirigeants à la lettre. D’ailleurs, n’oublions pas que la France ainsi que d’autres bailleurs de fonds ont contribués ces derniers temps pour que cet accord puisse rentrer en vigueur dès les prochaines années.

  46. L’application de l’accord de paix et de réconciliation est le souci primordial de nos gouvernants. Car cet accord prône le retour définitive de la paix, la cohésion sociale, la fraternité bref la réconciliation sera universel sur toute l’étendue du territoire malien.

  47. L’application de l’accord d’Alger est la seule porte de sortie pour le Mali. Certes on a des hommes aguerri et qui sont prêts à mourir pour la cause du pays. Mais il faut reconnaitre que les équipements militaires sont insuffisants.

  48. Le Mali est dans une situation assez délicate que seul un accord peut le sauver. Ce que vous oubliez, est le fait que dans une négociation tous les deux partis sont obligés de laisser certains de leurs avidités pour pouvoir s’entendre.

  49. C’est tout à fait faux, pas mal de gens ont apprécié cet accord de paix. Néanmoins, tout le monde n’est pas obligé de l’accepter tel quel est. Quand même tout ce qui compte c’est le retour définitive de la paix sur toute l’étendue du territoire malien.

  50. Peut-être que certains ne sont pas satisfait, sinon le gouvernement et les groupes armés savent de quoi il s’agit réellement. La seule chose qui peut sauvé le Mali actuellement c’est cet accord.

  51. Que Dieu sauve l Mali.Nous avons énormément de problèmes.
    Cet accord n’est ni moins ni plus qu’une refondation de l’ETAT.IL faut qu’on accepte de bâtir un autre Mali.
    On a peur du changement,or il faut bien qu’il se fasse pour le bonheur des maliens et non la sauvegarde d’intérêts personnels.La régionalisation est certes une étape mais ps une fin en soi.C’est un autre type de malien qu’il faut qu’il faut créer.C’est donc un long processus qui n s’arrêtera pour demain.Il s’agit de changer la mentalité du malien et de créer chez lui l’amour de la patrie .
    Les enfants aujourd’hui prennent l’exemple chez leurs pères or on va bien qu’on est pas dans un bon système qui éduque l’enfant au patriotisme et au civisme.C’est dommage! mais il faut bien commencer quelque part.

  52. VIVE LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION
    VIVE LE GOUVERNEMENT
    VIVE LE PRÉSIDENT IBK
    VIVE LA MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD DE PAIX ET LA RÉCONCILIATION.

  53. La signature de l’accord de paix et réconciliation fut une gloire et un succès pour l’Etat malien. Sa diplomatie et bravoure se sont avérées réel, rien ne prouve le contraire. Par contre, la signature de l’accord seul ne suffit pas, il faut aussi l’appliqué sur le terrain. La patience et le soutien doivent être notre slogan. Ce pays peut ressortir de ce trou mais seulement si on se donne les mains.

  54. La paix est notre volonté à nous tous.
    Vive la paix et la réconciliation.
    Vive le gouvernement malien qui se soucis de la volonté de sa population qui est la paix et la réconciliation.

  55. La Paix, la Paix rien d’autre que la paix, notre volonté à nous tous est la paix au Mali.
    Vive la paix.

  56. La population ne souhaite que la fin de toutes ces hostilités au MALI. Comme on le si bien ? la paix n’est pas un vain mot mais plutôt un comportement. Les séparatistes doivent faire preuve de bonne foi et de mettre l’intérêt général devant toute tentation particulier.

  57. Nous souhaitons le retour à la paix et nous avons de la chance d’avoir un gouvernement qui lutte envers ce sens.

  58. Aucun accord n’est parfait mais cet accord, je l’ai dit plusieurs fois, constitue une très bonne base pour faire la paix, traiter des questions de fond qui ont entraîné des difficultés au nord de notre pays, restructurer notre appareil sécuritaire et créer ainsi les fondements d’un Etat de nouveau en mesure de faire face à ses obligations.
    Si on l’applique dans la lettre mais surtout dans l’esprit, avec bonne foi, il y a de bonnes chances que le Mali retrouve de nouveau de bons espoirs vers demain.

  59. Je pense que l’heure n’est pas à la discorde tous les belligérants sont égaux sur le terrain comme sur le papier. Alors ne favorisons pas une partie vis-à-vis des autres.

  60. On ne veut que la paix et la réconciliation. On ne veut rien qui pourra bloquer la paix et la réconciliation.

  61. Le comité de suivi de l’accord s’est réuni plusieurs fois et a pu adopter son règlement intérieur. Espérons qu’à partir de là, on pourra engager des mesures urgentes sur les plans sécuritaires (cantonnement, désarmement…), humanitaires et de réconciliation (retour des réfugiés notamment) ainsi que les actions de développement.

  62. La paix et la réconciliation doivent être la chanson de tous les maliens à l’heure actuelle. Que celui qui ne veut qu’empirer les choses s’en éloigne car la paix et l’antagonisme sont deux choses différentes. Le Mali n’a vraiment besoin que de la paix et de la stabilité.

  63. On fait la paix pour nous et pour la nation, comment est-ce que cette paix peut-elle connaitre des traines ?
    Suivons les décisions du gouvernement et disons-nous que tous ce que nous faisons c’est pour le Mali.

  64. Nous voulons la paix rien que la paix, alors soutenons à cœur ouvert le gouvernement pour la bonne application de l’accord de paix, mais il faut la communauté internationale prend conscience et a jouer plein son rôle pour la bonne application de l’accord. Il faut que les mouvements sachent qu’il n’y a pas de blocage, mais seulement une question de temps.

  65. Nous sommes conscients de la bonne volonté du gouvernement pour le retour de la paix au Mali. La paix est un comportement, nous devons jouer ce comportement pour l’intérêt de la nation sans chercher quelque chose d’autre comme récompense.

  66. Les processus pour la paix et la réconciliation ne dépend toujours que de nous, il faut qu’on se dit que nous sommes prêt pour le MALI, sans aucune arrière-pensée.
    Comme le dit le président de la république lors de la signature de l’accord de paix du 20 juin à Bamako, “il n’y a pas de plus beau que le retour de la paix et de la réconciliation au Mali “.
    Donnons-nous la main pour faire la paix…

  67. Le gouvernement n’a jamais manqué à ses engagements, nous sommes conscient que des ennemis de ce pays qui se disent en accord avec le Mali rendent toujours difficile la mise en œuvre de la paix au Mali.
    Mais nous devons nous dire que cette paix ne viendra que de nous-même, que c’est de nos comportement, de nos façons de voir les choses et de nos façons de nous aimer entre nous.
    Nous avons tous dit la paix et rien que la paix nous satisfait.
    Vive la paix…

  68. Le remaniement est une question de jours. C’est un énorme investissement qui doit être au Nord donc la CMA et la plate forme doivent comprendre toutes ces réalités et ce n’est pas une fausse intention pour le gouvernement de ralentir le processus de paix.

  69. La bonne mise en œuvre de cet accord ne fait l’ombre d’aucun doute dans ce pays, même s’il y a des petites contraintes, il faut le reconnaitre, mais ce n’est pas une raison pour douter de sa mise œuvre !!!

  70. De grâce, permettez qu’il ait la paix, dont le chemin, on le sait, même après la signature par la CMA, restera semé d’embûches. Il faut désormais aller vite pour surmonter les obstacles, relever les défis, pacifier complètement le pays et, enfin, se donner la main pour la réconciliation nationale et le pardon dans la grandeur, comme le déclarait mon bien aimé grand frère, Me Harouna Toureh, lors de la signature de l’Accord de paix.

  71. Quand on se dit pessimiste devant toutes les situations ça fini par devenir un problème, car on ne peut plus voir le bon côté des choses !!! La mise en œuvre de cet accord va bon train, et ce n’est pas prêt de changer !!!

  72. Les fonds d’aide promis par la France n’est pas encore disponible. ces fonds prenaient en compte le financement du nord et autre donc il ne faut pas rejeté la faute sur le gouvernement qui fait son effet.

  73. Tout début est difficile mais le meilleur est à venir. Dans toute chose lorsqu’il y’a la volonté le reste viendra.
    Donc nous comptons sur le respect des accords de part et d’autre pour le bien de tous

  74. Il faut savoir des efforts sont déjà consentis pour la paix telles que les patrouilles mixtes, la commission de vérité et réconciliation donc il faut y croire.

  75. Le président envisage faire un remaniement dans les jours à venir pour intégrer les chefs de la CMA et la plate forme. Ce sont les étapes à suivre et nous y parviendront

  76. Nous devons savoir que les conditions sont mises en place pour le retour à la paix comme l’ont signifié les acteurs et les observateurs.
    Tout sera respecté selon les dispositions prescrites par les accords.

  77. Les budgets sont en cours afin de prendre tout cela en place. Les sites de cantonnement seront viabilisés comme convenus.

  78. Nous avons besoin du soutien de nos partenaires qui nous ont toujours soutenu durant ce moment de continuer dans cette lancée.
    Le défauts de moyens ralentissent le processus donc nous comptons sur eux

  79. Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix en soi.
    La paix n’est pas seulement la simple absence de violence ou de troubles.
    C’est quand il y a une possibilité de conflit mais que vous décidez délibérément d’éviter la violence, d’adopter et d’utiliser des méthodes et des moyens pacifiques pour résoudre le problème.
    Cela est la véritable paix.
    Donnons au temps de mettre tout en oeuvre pour une paix durable et définitive pour notre nation

  80. Cet accord du 20 juin à un jeu plus qu’important, surtout si elle est appliqué comme il se doit, car le Mali est en train d’écrire l’une des pages importantes de son histoire. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  81. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables.

  82. Le retour de la paix dans le nord Mali est certes difficile, mais possible. Tout le peuple malien doit se mobiliser derrière nos leaders, IBK et son gouvernement sont engagés, déterminés pour la lutte du retour et le maintien de la paix et la réconciliation dans le nord Mali.

  83. Le but du sujet est d’une importance capitale, car l’histoire du Mali est en jeu. C’est le fruit d’un travail aussi sensible qu’il le pourrait. La succession de l’échec de plusieurs accords, lors des régimes précédents attirent le doute sur la crédibilité l’accord signé, sous le régime d’IBK. Mais si tous les séparatistes respectent ses engagements, la signature de l’accord aura une suite favorable. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  84. IBK a tout mis en œuvre pour la paix. La signature de l’accord de paix et de réconciliation est un grand pas franchit par le gouvernement malien. Le paraphe de cet accord ouvrira de nouvel horizon crédible pour le Mali. Mais cela sera vraiment que si tous les parties font preuve de responsabilité et de bonne foi.

  85. Toutes les parties signataires doivent faire comme IBK, ils doivent faire preuve de bonne foi. Le respect scrupuleux de l’accord par les belligérants est la seule manière de donner une suite favorable à la crédibilité de l’accord. Le respect de l’accord du 20 Juin est le seul moyen de sortie de crise qui date depuis fort longtemps. J’invite tous parties à faire preuve de bonne foi, de responsabilité et de maturité.

  86. Tout le monde doit s’y mettre, la paix et la réconciliation c’est pour l’intérêt de tous. D’autant plus que les pourparlers inter-Alger se sont déroulés avec la participation de tous belligérants, alors chacun doit dans la généralité et aussi la particularité faire preuve de bonne foi et acte de patriotisme pour sauver l’accord de paix et de réconciliation dont la crédibilité est mise en cause par différents attaques perpétrés sur le sol malien

  87. Cet atelier est purement et simplement dans le cadre de la promotion de l’accord de paix et de réconciliation. Toute la population malienne remercie toute les acteurs de cet atelier. Le CSA qui met tout en œuvre pour la bonne mise en œuvre de cet accord.

  88. Tous les efforts mise en œuvre pour l’accord ne sont point vaine, Je pense que cet atelier est salutaire et crédible. Cet atelier permet de rassemblée tous les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation.

  89. Tu as raison, cet atelier permettra à la population malienne de se rapprocher autour de l’accord de paix et de réconciliation. Une paix sans sensibilisation est une paix incomplète.

  90. Le comité de suivi doit tout mettre en œuvre pour l’accord de paix ait un parcours salutaire et irréprochable. Cette sensibilisation à tendance a rassemblée toute la population malienne autour d’une même idée et d’un même but.

  91. La paix n’a pas de prix. Sauvons nos familles, nos frères, nos enfants. Il est temps que nos sœurs et frères du nord reprennent la vie normale comme nous les autres vivent normalement. Je demande à toutes parties signataires de l’accord de paix de faire tout pour que ces phases soient la dernière pour une paix durable au Mali. Vive le Mali uni et paisible !!!

  92. La paix n’a pas de prix, déjà que la Commission vérité, justice et réconciliation est en place je pense que petit à petit les choses rentreront dans l’ordre. Il y’a une feuille de route pour la mise en œuvre de l’accord, on ne peut pas bruler les étapes, il faut savoir cela aussi.

  93. Même tout récemment le comité de suivi et le ministre de la réconciliation nationale ont procédé à l’élaboration d’un programme pour la sensibilisation des nordistes et les autres membres des groupes armés sur terrain, c’est fait lors d’une réunion à de maintien de la paix ALIOUNE BEYE . Un travail qui sera fait par les chefs des groupes armés même. Ce monsieur est un pessimiste, il n’a raconté que des conneries. Le gouvernement a fait son mieux.

  94. Je demande à nos frères des groupes armés du nord de ne ménager aucun effort pour le succès de ce processus de paix qui nous a pu donner un accord de paix et de réconciliation nationale.

  95. Pour mieux sécuriser le nord, il faut une seule armée, donc le cantonnement doit vite se faire sinon la présence des daesh en LYBIE est une menace pour la réussite de l’accord d’Alger. Je demande au gouvernement et aux parties de l’accord de redoubler les efforts pour que les choses aillent vite.

  96. Ce monsieur même montre qu’ils ont signé la paix pour le partage du gâteau et non pour la paix elle même. Le cantonnement ne devrait pas se conditionner du remaniement si réellement ils sont souciés du bien être de leurs familles.

  97. Mais qu’est ce que le gouvernement n’a pas fait pour que la paix soit revenue dans ce pays? depuis les pourparlers jusqu’à la signature de l’accord et maintenant nous sommes en phase de l’application des engagements pris. Si la cma avait la même volonté que le gouvernement ce moment n’allait pas nous trouver à ce niveau. Faisons la paix pour mieux développer.

  98. Depuis quand le gouvernement traine derrière les petits malins de la CMA? Il ne faut pas que ce monsieur nous raconte des bobards. C’est la CMA qui est fautive de tout cela, sinon le gouvernement a toujours été de bonne foi depuis l’ouverture de ce processus de paix.

  99. Il faut que les groupes armés aussi redoublent leurs efforts pour que les choses avancent vite. Il faut que le cantonnement se fasse urgemment pour mieux sécuriser les lieux et que les réfugiés retournent vite.

  100. Mohamed Elmaouloud Ag Hamada, membre du CSA, je vous comprends parfaitement. Mais vous avez étalez ces points en votre faveurs. Le budget de la mise en œuvre de l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation nationale ne peut et ne doit pas être mise en place pour le moment. On doit, pour ne pas financer dans le vide, attendre pendant un certain moment. Sinon le gouvernement n’a aucune intention de ne pas voté et mettre en place ce budget. S’agissant du cantonnement, il est en cours. C’est une question d’étapes. Cette étape n’est pas encore arrivée. Il n’y a pas de blocage. 😈 😈 🙄 🙄 🙄

  101. La mise en œuvre stricte de l’accord est la seule solution pour la sortie de crise au Mali. Notre pays a été plusieurs fois confronté à un problème de non application des traités de paix. Le régime actuel et les groupes armés sont tous conscients de ce manque de volonté qui animait les dirigeants et les groupes de l’époque. Le problème actuel est que certaines personne n’ayant pas pris part à la signature sont engagés à compromettre l’application de celui-ci. Cela est loin du fait que le gouvernement ne s’assume pas. Toutes les parties signataires sont représentées dans l commission vérité, justice et réconciliation. ➡ ➡ 😆 😆

  102. Si les maliens se donnent les mains, les uns et les autres, pour la bonne mise en œuvre de l’accord signé, nous pourront faire en sorte que ce pays soit un exemple de pays où il y a la tranquillité comme il l’était avant la crise de 2012. 8) 8) 8) 😆 😆 😆

  103. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement. 😀 😀 😛 😛 😛

  104. Vu les difficultés rencontrés dans l’application des accords déchus sur la même rébellion. Cet accord ne sera pas comme les autres. Il sera un vrai accord, et apportera la solution définitive à notre vieil problème. Les journalistes jaloux vont maigrir.Le gouvernement s’est assumé et continuera de la faire jusqu’à ce que cet accord soit appliqué. 😯 😯 😯 😯

  105. L’application de l’accord est primordiale. Toutes personnes hostiles ou ayant des idées protagoniste sur ce traité doivent toutes être obligées à aller à l’exile. Cet accord est notre unique espoir. Sa mise en œuvre peut même être considérée comme l’une des conditions de l’avancée de ce pays. 8) 😉 😉 😉

  106. L’application d’un accord de paix relève toujours des défis. Et ces défis sont pour les signataires et la population civile bénéficiaire qu’on est. Cet accord, pour qu’il produise ses effets doit faire l’objet d’une application intégrale. Cela n’incombe pas qu’au gouvernement. 8) 8) 😯 😯 😯 😯

  107. Certes, il y a beaucoup de défis à relever, mais la volonté des parties est déterminante. Celles-ci se sentent dans l’obligation de mener à bien cet intervalle passager qui vient de s’ouvrir après la signature du 20 juin 2015. Mais il me semble aussi que contrairement au gouvernement, certains groupes ne sont pas de bonne foi. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  108. Aucun accord de ce monde n’est parfait et ne le sera pas non plus. L’accord d’Alger peut ne pas être parfait mais il peut faire notre affaire. Dire aussi que les parties signataires sont toutes insatisfaites de ce document est faux. 💡 💡 💡 😆 😆

  109. Monsieur le journaliste, l’accord d’Alger était et est censé apporter la paix, certes. Mais avant qu’il ne soit appliqué. On ne peut pas se plaindre de cet accord au motif qu’il n’a pas jusqu’à pressent apporté la paix dans notre pays. Étant donné qu’il n’est encore entré en vigueur depuis qu’il a été signé. 😆 😆 💡 💡 💡

  110. Hadama B. Fofana, tu n’as même pas honte de mettre la photo de ce sage Administrateur civil à la retraite en lieu et place de ce satanique Mohamed Elmaouloud Ag Hamada, membre du CSA.
    Ou qu’est-ce que vous préparez encore? ❓
    Pour les prochaines fois, sachez que vous serez poursuivis, bande de nullards vous pensez que le Mali est pour vous et que vous pourriez manipuler les maliens comme vous le faites à leurs dirigeants avec l’aide des rats de Koulouba. ❗
    A bon entendeur, basta! 😆

  111. Et tant que vous ne désarmer pas personne ne mettra ses fesses souillées sur un de nos postes ministériels. C’est ça qui est le vrai blocage car le peuple malien ne tolerera pas à I.B.K cette forfaiture et ce mépris pour les suppliciės de Aguelhoc et tous les humiliés à Gao et Tombouctou par la C.M.A
    Si vous êtes maliens cesser de nous menacer avec vos armes teŕroristes tout en voulant manger notre argent

  112. A la plateforme soit disante pro-Bamako mais en réalité une milice chercheuse de poste et à la C.M.A.
    Nous sommes un pays démocratique et ce n’est pas parce que vous avez pris des armes que notre gouvernement vous Est ouvert par force. Vous n’avez que la légitimité du sang des pauvres habitants du Nord sur vos mains que vous voulez laver avec l’argent des pauvres populations du sud en intégrant notre gouvernement. Sachez que le gouvernement malien n’est plus un mangeoire où vous vous lecherez les babines. Tout le peuple malien est aux aguets de nos dirigeants à commencer par I.B.K lui même dont vous êtes au courant des déboires de gestions que des maliens lui rappellent nuit et joue. Alors vous qui n’avez aucune légitimité démocratique la tolérance sera zéro et la réaction instantanée pour vous faire descendre et au moindre manquement. Et un conseil pour ceux de la C.M.A arrêtez vos chimères d-azawad dans votre guelle à tout bout de micro du moment que vous mangez l’argent du peuple malien à qui vous avez apporté le malheur du teŕrorisme.

Comments are closed.