Accord pour la paix : Difficile application

1

Le 15 mai 2015, le gouvernement du Mali et certains groupes armA�s du nord signaient la��accord pour la paix et la rA�conciliation issu du processus da��Alger. Ils seront rejoints un mois plus tard, prA�cisA�ment le 20 juin 2015 par da��autres mouvements armA�s qui sa��engagent en faveur du document. Mais quatre annA�es aprA?s, les acteurs conviennent que la situation sur le terrain ne sa��est pas amA�liorA�e.

Pour Brahim Ould Sidaty, prA�sident de la Coordination des mouvements de la��Azawad A� la��accord pour la paix et la rA�conciliation sa��est heurtA� A� une mauvaise interprA�tation de certains Maliens A�. Selon lui, il faut faire comprendre A� la��opinion nationale que cet accord na��est pas fait pour une communautA� ou une partie du pays au dA�triment da��une autre. A� Quand vous regardez aujourda��hui la rA�vision de la constitution seulement, les Maliens ne sont mA?me pas tous unis par rapport A� A�a. Pour certains cette rA�vision a pour unique objectif la mise en A�uvre de la��accord. Et vous voyez comment la classe politique et la sociA�tA� civile sont divisA�es par rapport A� cette rA�vision de la constitution, la��armA�e la mA?me chose. Cela veut dire que les Maliens na��ont pas pris conscience que cet accord est fait pour le Mali A�, dA�plore le prA�sident de la CMA. Du cA?tA� de la Plateforme, autre partie signataire de la��accord pour la paix et la rA�conciliation, les responsables dA�noncent le manque de sincA�ritA� de certains acteurs dans le processus de paix. A� Je pense qua��il y a la��application de la��accord dans un seul sens, ca��est-A�-dire que la��Etat applique la��accord mais certains groupes armA�s continuent leur collusion avec les terroristes A� european drug pill identifier, european drug pill identifier, european drug pill identifier, european drug pill identifier, european drug pill identifier, european drug pill identifier. , affirme Fahad Almahmoud, un des responsables du mouvement. Aussi, ajoute-t-il la��ordre de mise en A�uvre de la��accord a A�tA� inversA�. A� La��application de la��accord devait commencer par le dA�sarmement et les questions sA�curitaires, mais on a interverti et commencA� par la fin, ca��est-A�-dire, les questions politiques et institutionnelles A�, explique le secrA�taire gA�nA�ral du groupe da��auto-dA�fense Gatia. Ce qui rend sa mise en A�uvre difficile, selon lui.

La RA�daction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here