Affrontements cma-plateforme à Tousik et Anefis: -22 morts dont 16 du côté de la CMA et 6 véhicules perdus -Le PM met la médiation internationale devant ses responsabilités

19

Le nord en feu : A quand la fin du chaos ?Le combat entre les Mouvements de la Plateforme du 14 juin 2014 d’Alger et la Coordination des mouvements de l’Azawad ont  d’hier 22 morts des deux côtés dont 16 du côté de la CMA qui a également perdu  6 véhicules

Après le week-end, les combats ont repris hier lundi respectivement à Touzek Oued, situé à  60 km au sud-est de Kidal, à l’est d’Amassine, 80 km au sud de la ville de Kidal,  et sur l’axe Tabankort-Anefis à 45 km au sud-ouest d’Anefis entre la Plateforme et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).  Ils ont fait au total 22 morts dont 16 du côté de la CMA et 6 véhicules perdus.  Plusieurs blessés sont aussi signalés dans les rangs de la CMA. Selon notre source, les forces d’autodéfense ont perdu 6 combattants et des blessés. Fahad Ag Almahmoud, un responsable du Groupe d’auto-défense  Gatia, évoque “15 morts dont des chefs militaires” du camp adverse. La CMA a confirmé les combats, refusant de se prononcer sur un bilan dans l’immédiat

Il règne depuis hier une psychose générale dans la ville de Kidal où on craint désormais une avancée de la Plateforme. Joint au téléphone, un responsable local affirme que les éléments de la CMA prépositionnés à l’entrée de Kidal ont déserté les lieux. Aux dires de notre interlocuteur, les blessés de la CMA ont été admis à l’hôpital de Kidal pour des soins. Une délégation du comité de suivi de l’accord de paix et la réconciliation signé en juin a été dépêchée dans la zone de conflit sous l’instigation du gouvernement pour mettre fin aux affrontements.

Le PM met la médiation internationale devant ses responsabilités

En effet, face à la gravité de la situation, le Premier ministre a convoqué une réunion d’urgence hier dans la matinée qui a duré plusieurs heures.  Cette rencontre de crise a regroupé autour du chef du gouvernement les ministres de la Défense, de la Sécurité intérieure, des Affaires étrangères, de la Solidarité ainsi que le ministre porte-parole du gouvernement. Elle a également enregistré la participation de la Minusma et des représentants de toutes organisations ou institutions impliquée dans la médiation dans la crise malienne. En plus de l’envoi d’une délégation de l’Equipe Mixte d’Observation et de Vérification (EMOV), Modibo Keïta a demandé l’ouverture d’une enquête internationale pour situer les responsabilités et a exigé de la communauté internationale des sanctions contre les éventuels responsables des affrontements d’hier. Donc, la balle est dans le camp de la Minusma.

Bréhima Sogoba

 

Voici le premier bilan obtenu par le berger auprès d’un de ses abreuvoirs sur le champ des opérations.

– 20 morts CMA a Anéfif et à Edjerer;

– 06 véhicules détruits ,

– 1 véhicule pris

– 02 BRDM abandonnés.

Côté GATIA des blessés légers.

Certains combattants de GATIA sont rentrés à 17 h à Gao sous les youyous des femmes et les viva des enfants de la Cité des Askia.

 

==================

Contre les responsables de la violation du cessez-le feu:

Le Conseil de sécurité disposé à envisager des sanctions ciblées

En attendant les conclusions de l’Equipe Mixte d’Observation et de Vérification (EMOV), en route aujourd’hui vers Anefis pour établir les faits, la Minusma a « condamné dans les termes les plus fermes ces actes, commis en violation flagrante des accords de cessez-le-feu et de l’Accord de Paix et de Réconciliation Nationale pour le Mali ».

Elle a rappelé que « le nombre croissant de violations préoccupe vivement la Communauté Internationale ainsi que la population et risque d’entraver les avancées effectuées vers une paix stable et durable pour le Mali ».

L’organisation onusienne au Mali a rappelé « aux parties responsables de la reprise des hostilités qu’elles devront répondre de leurs actes devant le Conseil de sécurité à travers sa résolution 2227 du 29 juin 2015. Ce dernier s’est déclaré disposé à envisager des sanctions ciblées contre ceux qui s’emploient à empêcher ou à compromettre la mise en œuvre de l’Accord de Paix ».

La Minusma a « souligné qu’elle n’hésitera pas à entreprendre toutes actions nécessaires conformément à son mandat et ses règles d’engagement pour protéger les populations civiles qui seraient en danger ».

70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
70-486
70-411
70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
70-486
70-411
70-480
70-346
70-462
70-347
70-412
70-483
70-417
MB2-703
70-331
220-802
C4040-252
C_TADM51_731
1Z0-061
70-487
400-101
CCD-410
100-101
MB2-700
1Z0-060
70-463
EX200
C4040-250
300-115
640-554
70-533
70-532
VCP550
1Z0-803
220-801
300-101
70-467
CISSP
SY0-401
MB2-702
640-911
74-335
700-505
70-414
810-401
PRINCE2 Practitioner
700-501
CCA-500
70-331
70-486
70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
MB2-703
1Z0-061
400-101
MB2-700
70-411
070-486
70-410
200-120
70-486
70-461
70-412
EX200
1Z0-803
MB2-704
70-483
AWS-SysOps
PMP
HP0-S41
C4040-252
640-554
70-413
CISSP
1Z0-060
70-346
642-832
70-412
070-410
300-101
9L0-422
1Z0-060
70-411
CISSP
300-115
70-347
070-486
70-462
CCD-410
70-532
400-101
EX200
HP2-B115
70-467
70-534
070-461
220-802
SY0-401
220-801
MB2-708
070-488
C4040-252
70-410
200-120
C4040-250
70-486
70-461
MB5-705
70-411
070-486
70-410
200-120
70-486
70-461
70-412
EX200
1Z0-803
MB2-704
70-483
AWS-SysOps
PMP
HP0-S41
C4040-252
640-554
70-413
CISSP
1Z0-060
C4040-252
MB5-705
70-410
C4040-250
70-461
200-120
70-486
810-401
70-483
70-417
640-554
70-488
MB2-704
70-480
70-346
1Z0-061
AWS-SysOps
C4040-251
HP0-S41
70-412
070-410
300-101
9L0-422
1Z0-060
70-411
CISSP
300-115
70-347
070-486
70-462
CCD-410
70-532
400-101
EX200
HP2-B115
70-467
70-534
070-461
220-802
SY0-401
C4040-250
70-486
70-461
MB5-705
70-488
AWS-SysOps
640-554
810-401
70-346
HP0-S41
70-412
MB2-704
70-483
70-480
70-169
70-177
70-178
70-181
70-210
70-214
70-215
70-216
70-217
70-218
70-219
70-220
70-221
70-222
70-223
70-224
70-225
70-226
70-227
70-228
70-680
C_HANASUP_1
312-50v8
C2020-702
MB2-704
MB7-701
SK0-003
AWS-SysOps
HP0-S41
HP2-B115
PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. Si la MINUSMA tire sur les éléments de la plate forme, même le gouvernement ne peut éteindre cet incendie, que dieu nous garde que cela n’arrive pas car cela serait la goutte d’eau qui aurait déborde le vase. Nous avons l’incident de Gao à travers la gorge. Que dieu sauve le Mali.

  2. Mes salutations fraternelles au groupe GATIA. Vous êtes l’honneur cette partie du Nord qui sait combien notre histoire commune tissée depuis des siècles ne peut s’éteindre par des arrivistes poussés par nos ennemis communs. Les maliens dans leur ensemble et au delà doivent garder garder gare. L’histoire de la France, des Comores et de Mayotte doit être à l’esprit de chacun de nous. L’histoire peut se répéter si nous ne sommes vigilants, même vis à vis de nos prétendus amis.
    Projectives, Vigilance et Unité.

  3. Le jour où la minusma décide d’ouvrir le feu sur nos compatriotes du GATIA, elle peut dire adieu au Mali car la vie sera de la nivaquine pour eux en tout cas ici à Bamako on peut leur donner cette garantie. Et l’ambassade de la france se reduira en centre ceci aussi est une garantie.

  4. Mes compatriotes,
    Les Maliens dupés et soumis ne se réveilleront dans leur tombeau. Alors vous n’êtes pas savoir avec toutes les auges qu’on a dit pour la France. Mais la France n’est pas intervenue pour les beaux yeux de Maliens, encore sa clic de l’onu, chacun pays existe que par ses intérêts et si nous bafouons nos intérêts et sans fierté alors suivre mon regard…
    En cas merci Gatia mais le Job ne pas termine!!!
    C’est l’homme qui a sinon il n’y a rien.
    Que Dieu bénisse le Mali amin. 😳 😳 😳

  5. Zone de
    sécurité d’accord mais pas pour empêcher uniquement les milices pro-gouvernemental mais aussi la soit d’issante cma

  6. Depuis le debut de cette crise, ceux d’entre nous qui ont vecu ou qui viennent du nord, n’ont pas arreté de dire que ce problème sera reglé, sur le terrain, par les differentes communautés du nord, toutes ethnies confondues. La MINUSMA peut raconter sa vie, dans ses bureaux a Bamako là bàs, mais cela ne changera rien aux realités du terrain. Et elle le sait, mais elle plutot preocupé par ses perdiems & ses frais de missions…. Chacun aura, son compte dans cette affaire, à commencer par nous, bien sur, ensuite la MINUSMA, les pays de la sous region, la France….

  7. La Mniusma, c’est du bordel militaire à la solde à la solde des ennemis du Mali. Sinon toutes les violations de cessez le feu viennent de la CMA. Ce mouvement est une passerelle utilisée par Iyad et tous les autres diables de terroristes pour porter atteinte à la quiétude des populations. La Minusma en sait pertinemment mais ferme les yeux parce qu’elle a des desseins jusqu’à présent inavoués dictés par la France. Ce qui est certain, le Mali est ce qu’il est et on nous inventera point une autre histoire pour faire plaisir à qui que ce soit. Des communautés très pacifiques sont agressées tous les jours, des biens volés, des tueries inutiles sans que la Minusma ne dise mot et aujourd’hui elle pète un communiqué de zone de défense. A Gabéri des hommes armés du mnla ont fait irruption dans le village en tirant sur des populations à mains nues qu’avez-vous fait?. A Goundam, tous les jours ce sont des forains et autres qui sont attaqués et depouillés de leurs biens. Les auteurs sont ceux là même pour lesquels vous créez des zones de sécurité. Ce sont les mêmes membres de la cma qui sont utilisés pour les actes terroristes vous le savez pertinemment. Ils rentrent dans les villes comme cma mais en réalité ne sont que des porte bombes et informateurs pour Iyad et affidés. De gràce si ne vous pouvez apporter un souffle dans les ceours des maliens n’en rajoutez pas de détresse de plus.

  8. LE conseil de sécurité aller faire en neuf la CMA doit déposer les armes depuis le 20 juin 2015 et de quitter à KIDAL comme GATIA il a fait à MENAKA 🙄 🙄 🙄

  9. Tout semble établir que la Minusma n’est pas là pour le Mali et qu’elle a d’autres intérêts à défendre. Il y a quelques jours, son porte-parole ne claironnait-elle pas sur les ondes que la Minusma n’allait pas bouger le petit doigt dans le conflit inter-malien parce que n’ayant pas mandat d’intervention? Curieusement, aujourd’hui que les forces pro-gouvernementales réagissant à des provocations et mettent une raclée aux séparatistes du mlna et à ses affidés, de quel droit la Minusma peut s’arroger pour proclamer une zone de sécurité de 20 km autour de la ville Kidal? Selon toute logique à elle, n’ayant pas de mandat spécifique d’intervention au Mali comme elle le prétend, alors il aurait fallu attendre de sa part qu’elle en ait un de la part du Conseil de sécurité de l’ONU pour pouvoir proclamer une zone d’exclusion qui au fait n’est autre chose qu’un sanctuaire pour les apatrides autonmistes du mlna. Le faire sans une résolution de cet organe, est une violation du droit international et un dépassement de ses pouvoirs. Au Mali de prendre ses responsabilités en tant qu’Etat souverain et demander le départ des forces onusiennes avant qu’il ne soit trop tard. Nous avons vu à l’oeuvre ces forces au Congo dans les années 60 et plus récemment au Rwanda.

  10. il faut chasser la munisma d notre territoire , tous ça est le jeu d la france ,cma à fuit sachez k kils non pas de combatants. ce groupe n’exciste k par le nom. SARKO ? HOLANDE VOULEZ BRULER EN ENFER SOYEZ SUR

  11. A travers ces événements, la MINUSMA a montré qu’elle est au Mali pour défendre la ville de Kidal et non le Mali. Bamako est attaqué chaque jour, la Minusma ne répond pas. Lorsque Kidal est menacé, un cordon sécuritaire de 20 km est mis en place. Cet incident ne va-t-il pas détruire le peu de confiance qui existe entre le peuple malien et la Minusma ? Pourquoi ne pas renvoyer tous les soldats de Minusma à Kidal pourqu’ils puissent bien défendre ce territoire ?

  12. Toutes les nations ont leur épreuve. Celle du Mali se joue actuellement.
    La zone de 20 km autour de Kidal me rappelle exactement l’interdiction du franchissement du 16e parallèle au Tchad en 1986. Pourtant cela n’a pas empêché les forces armées libyennes de violer cette injonction pour venir soutenir Goukouni Oueddei et l’imposer à Ndjaména.
    La Minusma peut déterminer sa zone d’exclusion mais Kidal est et restera notre terre au sein de la République.
    Depuis combien de temps, les FAMAS et les groupes rebelles de la CMA se regardent en chien de faïence?
    Lors du dernier affrontement au niveau du carrefour du monument de Tabankort, la MINUSMA nous a montré toutes ses limites. La déculottée donnée aux rebelles a fait bouillonner Kidal au point que les enfants et les femmes surexcités s’en sont pris aux installations onusiennes de l’aéroport. Des installation d’atterrissage et des groupes électrogène endommagés. Des mines enfouies sur l’itinéraire des convois des casques bleu.
    Mais cette fois, nous savons comment mettre en œuvre notre stratégie. Ce que craint la MINUSMA est inévitable. La population de Kidal s’attend à cela.
    Si certains considèrent les accords comme un moyen de chantage, hé bien, ils se leurrent. La République c’est la République. Les rescapés de Tinfatima et de Tabangout l’apprendront à leur dépend.
    J’assure le peuple malien que nous ne sommes pas à Kidal mais nous y sommes proche et même très proche et encore plus proche.
    Les armes de seconde main ne nous effraient guère.
    La république vaincra.

    VIVE LA REPUBLIQUE

  13. La violation du cessez le feu se fait toujours par les irrédentistes de Kidal ! Voilà !!!!!!!!!!!!!!! 😉 💡 💡 😯 😯 ➡ ➡ ➡ ➡ La MINUSMA montre son VRAI VISAGE, sa vraie mission est de protéger la CMA et Iyad Ag Aly en empêchant les autres qui y ont de la famille d’y rentrer ! ERREUURRRR monumentale ! Conséquence : aucun malien ne comprendra plus jamais la MINUSMA ! 😈

  14. Hey Sikasso, tu a d’autres ennemis plus dangereuse que IBK.
    Laissons ses genres de récupération politiques pour le moment. Le pays n’a pas besoin de ça.

  15. “La Minusma qui décide à utiliser la force pour empêcher la milice GATIA de rentrer dans Kidal”

    dixit RFI dans le journal de 06h30

    Les Maliens resteront toujours sur leur faim concernant ces ambiguités de la MINUSMA:

    1- Passive lors des tueries de Kidal en mai 2014!
    2- Accord fictif, unilatéral et en catimini avec la CMA sans consultation préalable avec les autorités légitimes en place!
    3- Tentative et dissuasion de chasser le GATIA de Ménaka après la reprise de cette ville!
    4- Déclaration ouverte à ne pas vouloir se battre au Mali!
    5- Refus de mettre un avion à la disposition des militaires maliens pour intervenir à Sévaré lors de la prise d’otages dans cette ville!
    6- Zone tampon ou de sécurité autour de Kidal après que les bandits armés furent chassés d’Anéfis!
    7- Déclaration ouverte d’utiliser la force contre le GATIA dans une tentative d’avancer vers Kidal!

    A chacun de méditer sur ces attitudes et d’en trouver les qualificatifs qui y conviennent…

  16. IL FAUT ACCELERER LA MISE EN OEUVRE DE L ACCORD

    LES RESPONSABILITES DE GATIA ET CMA DOIVENT ARRETER LEUR BREBIS GALEUSES POUR LE BIEN DE TOUS

    ET SANS AIDE DE LA MINUSMA CAR ON EST PAS DES ENFANTS

  17. Ibk tu est ou? Quel incompétent lache Ibk nous a trahis notre pays a Ete décrédibiliser par la faiblesse de ibk qui ne maîtrise plus rien un président indigne qui ne mérite pas de gouverner notre pas

Comments are closed.