Cantonnement des groupes armés : le site de Fafa se met en place

0
le site de Fafa

Les dispositions pour un cantonnement effectif des groupes armés au Mali se poursuivent à bon rythme. Le constat en a été fait suite à une visite à Fafa, un  des 11 sites répertoriés pour abriter l’opération.

Du 5 au 7 janvier 2016, une équipe d’évaluation mixte d’officiers chargés de la démobilisation de la MINUSMA et d’experts de l’UNOPS a effectué une visite sur le site de cantonnement de Fafa, localité située à 154 km au Nord de Gao, dans la commune d’Ouattagouna, Cercle d’Ansongo.L’objectif était, d’une part, de se rendre compte de l’évolution effective des travaux de construction des infrastructures prévues à cet effet, mais aussi de rencontrer les acteurs du processus, à savoir les autorités, les mouvements armés, et surtout les combattants, afin de recueillir des avis et recommandations pour une bonne conduite du cantonnement.

La délégation a été accueillie par le chef de village, Djibrilla Diallo, qui a souligné sa satisfaction quant aux initiatives de la MINUSMA pour aider le Mali à sortir définitivement de la crise. La visite guidée du site qui a été faite sous sa direction a permis de constater que le site prend corps. Il a été entièrement marqué, et 23 ouvriers y travaillent d’arrache-pied pour y installer les infrastructures de base. Le forage a été déjà effectué, et l’eau qui en a coulé attend d’être analysée pour s’assurer de sa qualité.

La nécessité de l’implication aussi bien de la communauté que des groupes armés

Une rencontre d’échanges a aussi eu lieu avec les populations locales pour susciter leur collaboration, surtout en termes de sécurité, pour le bon déroulement des activités de cantonnement. Les habitants de Fafa ont manifesté leur satisfaction de voir l’évolution des travaux, et assuré de leur franche collaboration.

Lors de la rencontre avec les membres de groupes armés aidant à la sécurisation du site, le colonel Boubacar Issa Diallo, commandant des combattants de la Plateforme à Fafa, a assuré du professionnalisme de l’ensemble des 265 éléments déployés pour la bonne cause, à raison de 20 par jour, et appuyé la requête du chef de village à leur sujet.

Lors de son discours sur la situation du Mali au Conseil de sécurité des Nations unies, le 11 janvier dernier, Hervé Ladsous, Sous-secrétaire général des Nations unies, et chef du Département des opérations de maintien de paix, a appelé les groupes armés à ’’désigner sans délai leurs représentants’’ au sein notamment du processus de cantonnement. Une action qui aura pour mérite d’accélérer le cantonnement et lui assurer un bon déroulement et une réussite sans faille.

Davantage de mesures seront prises dans les jours à venir, pour assurer de meilleures conditions de travail à tous les usagers du site, à savoir: abris, logements, de moyens de communication, etc. Mais plus que tout, il faudra conduire une séries de sensibilisations appropriées…

Il est à rappeler que 24 sites ont été proposés par la Plateforme et la Coordination des Mouvements de l’Azawad. A ce jour, sur les 24 sites proposés, 15 ont fait l’objet de reconnaissance et sur ces 15, 11 ont été validés par la Commission Technique de Sécurité, parmi lesquels 3 ont été proposés pour la construction, conjointement, par la CMA et la Plateforme.

PARTAGER