Commission Vérité, Justice et Réconciliation : La population de Kidal outillée sur le mandat et le cadre organisationnel du CVJR

1

Dans l’optique de sensibiliser et d’informer la population sur son mandat et son cadre organisationnel, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), a organisé du 21 au 24 mars 2019, une série d’atelier dans la région Kidal, Tessalit et Aguelhok.

 

L’objectifs de ces ateliers est d’informer et sensibiliser les participants sur le mandat de la CVJR, le rôle de l’antenne régionale, la place et le rôle central des victimes dans le processus de justice transitionnelle ; Informer et sensibiliser les participants sur la justice transitionnelle, y compris les questions de réparation et de promouvoir la participation des victimes au processus de justice transitionnelle.

Ainsi, le premier atelier cette initiative de sensibilisation et d’information sur le mandat et le cadre organisationnel de la CVJR s’est tenue du 21 au 22 mars 2019 dans la ville de la région de Kidal au gouvernorat. La cérémonie d’ouverture a été présidé par le gouverneur de la région, Sidi Mohamed ICHRACH qui après avoir souhaité la bienvenue aux participants à cet atelier et de souligner son importance. Ainsi, dans son propos, le gouverneur a fait une déclaration allant dans le chemin de la vérité, la justice et la réconciliation, tout en déclarant ouverts les travaux de l’atelier. Notons que plus de 120 participants devaient prendre part à ces travaux.

Par ailleurs, les premiers travaux de la ville de Kidal ont été faitssimultanément avec ceux de la Localité. Ils se tenu également du 21 au 22 mars 2019, dans la salle de réunion du centre d’accueil. Présidé par le conseiller spécial du gouverneur de Kidal,Haballa AG AGHALY, qui a surtout souligné aux participants, la grande utilité d’une telle mission. Cependant, les participants à l’atelier d’Aguelhoc issus de toutes les composantes de la société de la commune se sont unanimement engagés à sensibiliser et informer le maximum de personnes sur le mandat et le cadre organisationnel de la CVJR.

ET en fin pour ce qui concerne la localité deTessalit, elle a abrité du 23 au 24 mars, le troisième de cette série d’atelier dans la salle de réunion du centre d’accueil. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le 3ème adjoint au maire de la commune, Ahmed Ag Awinawane, qui a surtout invité les participants à suivre de façon assidue, ces deux jours de travaux de sensibilisation et d’information sur le mandat et le cadre organisationnel de la CVJR.Aussi, à l’issu de ces deux jours d’atelier, les participants se sont unanimement engagés à sensibiliser et informer le maximum de personnes sur le mandat et le cadre organisationnel de la CVJR.

Longtemps attendue en raison du contexte sécuritaire dans la région de Kidal et environs, l’ouverture de l’antenne reste encore tributaire d’un certain nombre de défis, dont le principal est lié à la méconnaissance du mandat de la Commission Vérité Justice et Réconciliation par les populations, notamment celles résidant dans les localités de Kidal, Tessalit et Aguelhoc.

Pour pallier ce déficit de communication, l’antenne régionale de Kidal a organisé trois (03) ateliers de sensibilisation et d’information sur le mandat et le cadre organisationnel de la Commission Vérité Justice et Réconciliation, dont elle est l’émanation. Les ateliers auront ainsi l’avantage de faire comprendre aux victimes la nécessité pour elles à se rendre à l’antenne régionale pour faire leurs dépositions.

La CVJR est vue aujourd’hui dans la région de Kidal comme un outil de réconciliation nationale. Elle est un des seuls services de l’Etat malien fonctionnant à merveille dans la région depuis le 20 décembre 2018. Elle a reçu l’acceptation de la population de bases mais aussi des toutes les autorités sur place. Du 20 décembre à nos jours près de 150 victimes y ont déjà effectué leurs dépositions.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Remarquez que toutes les “autorités” officielle de Kidal sont des touaregs! Et ils agissent uniquement dans le sens des intérêts des la cmerde, comment peut-on alors espérer un changement dans la chienlit dans cette partie du pays?
    Enfin ces ateliers et machins c’est juste pou leur distribuer des perdiems et renforcer leurs capacités de nuisance!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here