Haute tension à Kidal : La fin de la lune de miel !

0

Au Mali pour l’intégrité de son territoire et la protection de ses populations, la force française Barkhane et la Minusma dérapent depuis longtemps. Elles profitent de la situation pour se servir ou servir la France. Les Maliens du Mnla l’ayant compris décident lentement mais sûrement de se défaire de l’étau.

Depuis quelques jours, nous apprenions, de sources concordantes, que rien ne va à Kidal. Après recoupement, il nous est revenu que l’aéroport a été saccagé avec de nombreux matériels. Pire, il y aurait eu des pertes en vies humaines. Aussi, certains manifestants furent arrêtés comme étant des poseurs de bombes ayant provoqué la mort des trois soldats français. Qui d’ailleurs mercredi ont eu les hommages du peuple français en présence du président malien en convalescence. Alors, à qui profite le crime ?

Au moment où les autorités maliennes remuent ciel et terre pour la mise en œuvre des clauses de l’accord, des ennemis pétris dans l’ombre sabotent le processus. Ils viennent de mettre Kidal à feu et à sang par leur jeu machiavélique. Ne dit-on pas que la trahison retourne toujours contre ses propres auteurs. Si cela est vrai, ce n’est point une surprise qu’il y eu des échauffourées entre la France, la Minusma et les ennemis de la paix protégés à Kidal.

S’ils sont nombreux à mettre balle à terre, nous passons à la vitesse supérieure. Nous pointons du doigt la France de Hollande qui joue le chaud et le froid afin de pouvoir mieux exploiter nos ressources minières et autres. Pourtant, en venant comme à la colonisation, elle est venue en sauveur. Au fil du temps, elle met en exergue son plan diabolique. Sinon, comment comprendre qu’elle cohabite avec Iyad Ag Ghaly à un moment où ce dernier continue de boycotter l’accord signé par les Maliens revenus à de meilleur sentiment. Et qui, pire continue de revendiquer tous les enlèvements.

En effet, selon la Minusma “ses installations sécuritaires ont été saccagées. L’aéroport de Kidal est un élément essentiel pour l’approvisionnement de l’aide humanitaire, le soutien aux populations locales, ainsi que pour les opérations de la MINUSMA et des forces partenaires. La Minusma est en contact avec les autorités maliennes et les leaders des communautés locales, ainsi que ceux de la société civile, dans le but d’apaiser les tensions et de comprendre les circonstances des événements qui ont dégénéré ce matin”. C’était le lundi dernier. Certainement que c’est la fin de la lune de miel entre les alliés d’hier pour le salut et le bonheur du peuple malien.

En tout état de cause, au moment où nous mettions sous presse, les données n’avaient pas changé. Mais, ce qu’il faut retenir, il faut que la France et la Minusma changent de fusil d’épaule pour que la situation du Mali se stabilise. Il faut que ces forces jouent franc jeu avec elles-mêmes et avec le peuple du Mali. Afin que Kidal revienne au Mali et que la paix s’installe de bon dans la bande sahélo-saharienne. Sinon, c’est connu de tous, la France n’a pas d’ami, elle a des intérêts même si François Hollande est plus humaniste que bon nombre de ses prédécesseurs.

Ousmane COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER