KIDAL : Les populations expriment leurs ras-le-bol aux occupants et… … Exigent la présence de l’Etat malien

12
Le premier ministre va se rendre à Kidal, Tombouctou et Gao
L’entrée de la region de Kidal

Le doute n’est plus permis : les Kidalois ne veulent plus de la présence d’occupants, qu’ils soient MNLA, HCUA, MIA, Ançardine, bref, peu importe l’appellation ! Elles ne se reconnaissent plus en ces bandits et terroristes. Les raisons sont multiples et surtout simplistes. D’abord, elles souffrent cruellement d’un déficit des services sociaux de base (santé, éducation, accès à l’eau, au carburant, etc.),  et l’approvisionnement en denrées de première nécessité commence à être tout aussi laborieux. Et pour cause. La multiplication des patrouilles de l’opération Barkhane, MINUSMA et FAMA et la fermeté des autorités algériennes réduisent considérablement les marges de manœuvres des opérateurs économiques, voire des trafiquants.

Et pour ne rien arranger à la situation, les maîtres des lieux ont commencé à taxer les habitants déjà durement éprouvés par les aléas du moment.  Aussi, ils (les kidalois) se sont vite rendu compte qu’en fait de libérateurs, ces groupes armés ne sont autres que des narco-jihadistes et autres bandits de grand chemin œuvrant pour le compte d’entités étrangères. En clair, l’Azawad reste le cadet de leurs soucis.

Cette prise de conscience s’est traduite en fin de semaine dernière par des mouvements de protestation et d’appels en direction de Bamako. De sources bien en place, des manifestants ont clairement exprimé leur choix pour le Mali et exigé le départ des occupants. Bamako se doit de répondre présent ! Le devoir l’appelle.

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. No. Multinational mining cnimaopes have been getting sweetheart deals from successive Malian governments, there’s no need to start a war to get more Malian gold. This is a war about state failure and its consequences, not a war about mineral rights.

  2. Un Diarra menteur il est rare alors prouve nous la source de tes informations et des images si possible si non nous allons de traiter de menteur.

  3. Malheureusement Bamako n’a rien entrepris pour être présent à Kidal: pas d’avion, pas d’hélico, pas d’unités équipées et bien soutenues pour ce faire et j’en passe. Tous les soucis pendant tout ce temps étaient concentrés sur “SEBENINKORO”.
    QUE VIVE UN MALI UNI ET PROSPERE!

    • 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 tu as raison 😆 😆 😆 😛

      ————————
      El Hajj Niyé n’est qu’un avertisseur parmi les autres!

  4. ‘ KIDAL : Les populations expriment leurs ras-le-bol aux occupants et… … Exigent la présence de l’Etat malien…

    … les Kidalois ne veulent plus de la présence d’occupants, qu’ils soient MNLA, HCUA, MIA, Ançardine, bref, peu importe l’appellation ! Elles ne se reconnaissent plus en ces bandits et terroristes… ‘ ///…

    Encore faut-il que les Protecteurs des groupes armés…, L’ONU , L’UA … et Autres communautés internationales veuillent bien entendre ce cri du cœur de nos compatriotes Kidalois… ?

  5. MANIFESTATION ou pas KIDAL sera liber très bientôt inch ALLA HOU quelque choix …

  6. Bamako veut bien être présent,c’est l’opinion internationale pour ne pas dire la France qui met des bâtons dans les roues.
    Ces bandits sont connus pour leurs dérives et excès depuis le départ,tout ça est la faute de sarko,et voila ce qu’on a maintenant,Dieu ne voit tout ça,sarko aura sa dose.
    Mais bientôt l’autorité de l’état sera rétablie Inch Allah sur tout le pays.

  7. Bonjour M. DIARRA,
    Vous pouvez nous dire le jour où cette manifestation a eu lieu à Kidal?

Comments are closed.