Le Collectif « Tombouctou réclame ses droits » face à la presse : « La région de Tombouctou reste en marge de tout, on n’acceptera pas et on ne va plus accepter »

8

Hier, mercredi 11 septembre 2019, les responsables du Collectif « Tombouctou réclame ses droits » étaient face à la presse à la Maison de la presse de Bamako pour exiger la reprise des travaux de la route Ngoma Coura- Léré- Niafunké- Tombouctou, la route Rharouss-Gossi, la réhabilitation de la route Koriomé-Kabara-Tombouctou avant le 31 décembre 2019. En outre, les conférenciers demandent la sécurisation de la région de Tombouctou. Par ailleurs, ils réclament des feux de signalisation à Tombouctou. Selon le Collectif, la population de Tombouctou veut aussi que le Premier ministre, Dr Boubou Cissé présente ses excuses pour des propos qu’il aurait tenu. «Vous partez dans toutes les capitales régionales, il y a des feux de signalisation, à Tombouctou, il y en a pas, il n’y a rien à Tombouctou, on n’acceptera pas… Il y a une marche qui est prévue le vendredi. La marche aura lieu du monument de l’indépendance jusqu’au monument de la paix le vendredi à 14h s’il n’ ya pas d’issue ou un compromis par rapport aux revendications », a souligné le porte-parole du Collectif, Souleymane Alkamiss.

Ce point de presse était animé par le porte-parole du Collectif Tombouctou réclame ses droits, Souleymane Alkamiss, en présence de Almoustapha Haïdara, de Nouhoum Tandina du collectif, de Boubacar Sarré  du regroupement Irganda, de Assaleck Bareck de la région de Taoudenit, de l’ancien ministre Maouloud Ben Kattra et d’autres responsables de la région de Tombouctou. Après l’exécution de l’hymne national du Mali, Almoustapha Haïdara a fait des bénédictions pour le pays. Puis, le porte-parole du Collectif Tombouctou réclame ses droits, Souleymane Alkamiss a fait la narration de la situation qui prévaut à Tombouctou. Selon lui, le combat qui est mené sur le terrain n’appartient pas seulement à ceux qui se trouvent à Tombouctou mais à tout le monde. A ses dires, la situation de la région de Tombouctou a beaucoup évolué. En ce sens, il dira qu’il y a une délégation du gouvernement composée des ministres Yaya Sangaré, Hamadoun Dicko, Zeinabou Diop, Baba Moulaye qui s’achemine vers Tombouctou. « Nous espérons qu’au cours de ces échanges, il y aura un compromis », a-t-il dit. Toutefois, il a précisé que les jeunes de Tombouctou sont prêts à se sacrifier pour la satisfaction des revendications. Il a précisé que les jeunes n’ont plus confiance aux autorités centrales. « Pour venir à l’histoire de revendication, tout est parti du discours ou d’une mauvaise communication du Premier ministre, (Dr Boubou Cissé) lors qu’il s’expliquait aux populations de Kayes qui ont demandé la réhabilitation de la route Bamako-Kayes. Je crois que le premier ministre avait demandé aux entreprises qui sont sur le terrain de se redéployer et de plier bagage pour aller faire la route de Kayes. Voici la situation qui a frustré les populations et les jeunes de Tombouctou et qui a provoqué un certain nombre de revendication. Comme première revendication, les jeunes ont demandé à quant la reprise des travaux de la route Ngoma coura- Léré- Niafunké- Tombouctou. Deuxième point de revendication, ils ont demandé le Plan de sécurisation de la région de Tombouctou. Et troisième élément, ils ont demandé à ce que le Premier ministre s’excuse auprès des populations pour le propos qu’il a tenu », a souligné le porte-parole du Collectif Tombouctou réclame ses droits, Souleymane Alkamiss. Par sa voix, le Collectif exige aussi la reprise des travaux de la route Koriomé-Kabara-Tombouctou avant le 31 décembre 2019. Par ailleurs, il dira que le financement de la réhabilitation de la route Rharouss-Gossi a été acquis depuis belle lurette. Mais selon lui, les travaux sont arrêtés pour cause d’insécurité. Pour lui, l’insécurité ne doit pas être un prétexte pour l’arrêt des travaux du moment où la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) et la force Française Barkhane opèrent sur le terrain. A l’en croire, les commerçants perdent des millions de FCFA à cause du mauvais état de la route. Et d’ajouter que les voyageurs sur la région de Tombouctou sont attaqués et dépouillés de leurs biens. Il a déploré la situation d’insécurité à Tombouctou. Pour lui, l’Etat est bloqué à Tombouctou. Aussi, il a mis l’accent sur le calvaire des populations de Tombouctou qui voyagent par le petit bateau. « Vous partez dans toutes les capitales régionales, il ya des feux de signalisation, à Tombouctou, il y en a pas, il n’y a rien à Tombouctou, on veut nous maintenir dans cette situation, la région de Tombouctou reste en marge de tout, on n’acceptera pas et on ne va plus accepter. Je crois que le ton a déjà commencé », a déclaré Alkamiss. A cet effet, il a signalé la tenue d’une marche pacifique de protestation le vendredi 13 septembre 2019 à Bamako. « Il y a une marche prévue le vendredi. On va monter les enchères, il y aura une manifestation s’il n’y a pas une solution. Mais nous pensons que si le gouvernement a eu le courage de partir à Tombouctou, c’est pour une sortie de crise et nous souhaitons qu’il y ait un compromis entre les négociateurs. La marche aura lieu du monument de l’indépendance jusqu’au monument de la paix le vendredi à 14h s’il n’ ya pas d’issue ou un compromis par rapport aux revendications », a conclu le porte-parole du Collectif Tombouctou réclame ses droits, Souleymane Alkamiss.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Le roi MAUDIT de segou. Tu voies que tu ne peux pas reflechir, on te dit que les ressources sont volees et dilapidees par Boua et ses amis et tu nous parles de leur distribution equitable. Vraiment c’est difficile a faire reflechir un ane! Digne fils de wuruwaye quand va t-on te greffer un cerveau humain!

  2. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *L’INDIVIDU EST TRIBUTAIRE DE LA SOCIÉTÉ Á LAQUELLE IL APPARTIENT

    Avec l’avènement des lettrés mutants et mutantes présidents ministres chefs de partis députés politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux etc de Moussa Traoré à IBK en passant par Alpha ATT Dioncounda le Mali alors devint méconnaissable

    DANS LEUR APOLOGIE DE L’INJUSTICE ET DE LA VIOLENCE ARMÉE

    *les rebelles touaregs de MNLA et consorts enfants ingrats égoïstes cupides méchants voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs à vie sur des bases raciales et tribales traites et collabos impénitents des ennemis de leur Mali

    Quittent l’administration l’armée la police la gendarmerie se rebellent se djihadisent et tuent assassinent violent et handicapent à vie les pauvres citoyens et citoyennes lambda maliens

    Et reviennent toujours tranquillement reprendre leurs places dans l’administration l’armée la gendarmerie et la police AVEC DES PROMOTIONS DE PLACE DANS L’ADMINISTRATION AVEC DES PROMOTIONS DE GRADE DANS L’ARMÉE LA GENDARMÉRIE DANS LA POLICE AVEC DES PROJETS REGÉNÉRATEURS DE REVENUS

    *Avec CÉRISE SUR LE GÂTEAU

    Ils deviennent toujours membres du gouvernement LOGÉS NOURRIS AUX FRAIS DES PARENTS DES PAUVRES SOLDATS ET DES PAUVRES MALIENS ET MALIENNES QU’ILS ONT TUÉ ÉGORGÉ

    Ils sont gouverneurs intérimaires DES PAUVRES PARENTS DE LEURS VICTIMES

    Et ceux qui ne sont pas incorporés dans l’administration et dans les forces de défense de sécurité bénéficient de projets régénérateurs de projets

    *SOI-DISANT AU NOM DE SOI-DISANT RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE POUR DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT POUR LEUR MALI MAIS EN RÉALITÉ TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI

    *Alors que les parents des pauvres maliens et maliennes tués assassinés fusillés zigouillés trucidés égorgés décapités par ces voyous de MNLA et consorts SONT LAISSÉS-POUR-COMPTE

  3. 2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *Actuellement ces voyous de rebelles MNLA et consorts avec leurs amis de combattants étrangers SONT EN TRAIN D’ÊTRE INCORPORÉS DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ AVEC LES GRADES QU’ILS VEULENT

    *Et ceux d’entre eux qui ne seront pas incorporés dans les forces de défense et de sécurité BÉNÉFICIERONT DE PROJETS RÉGÉNÉRATEURS DE REVENUS

    *Alors que les pauvres jeunes maliens et maliennes POLIS BIEN ÉDUQUÉS NON VIOLENTS NE SONT PAS INCORPORÉS DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ et NE BÉNÉFICIENT DE GRADES QU’ILS VEULENT

    Et ne bénéficient ni de projets régénérateurs de revenus ni de routes praticables ni d’infrastructures de développement

    *Par ailleurs bien que leur Mali soit occupé et envahi par de ennemis venus de l’extérieur et leurs collabos touaregs

    Ils veulent déchirer mâcher cracher piétiner jeter LEUR CONSTITUTION OU LOI SUPRÊME DE LEUR MALI POUR UNE NOUVELLE CONSTITUTION EN VUE DE FAIRE PLAISIR à ces voyous de MNLA et consorts enfants ingrats égoïstes cupides méchants voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs à vie sur des bases raciales et tribales traites et collabos impénitents des ennemis de leur Mali

    *AINSI L’ENFANT NÉ ET GRANDIT ET LE CITOYEN ET LA CITOYENNE MALIENS LAMDA

    VIVANTS DANS CETTE ATMOSPHÈRE D’ÉGOISME DE MÉCHANCETÉ DE CYNISME D’INJUSTICE D’INIQUITÉ D’INÉGALITÉ DE L’APOLOGIE DE LA VIOLENCE ARMÉE AU NOM DE SOI-DISANT RÉCONCIALIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE

    NE PEUVENT ÊTRE QUE TRIBUTAIRES DE CETTE SOCIÉTÉ

    *Ainsi les jeunes maliens et maliennes POLIS GENTILS BIEN ÉDUQUÉS NON VIOLENTS ONT COMPRIS QU’AVEC CES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS

    QU’IL FAILLE SORTIR LEURS GRIFFES QU’IL FAILLE SORTIR HORS DE LEURS GONDS aux fins que leurs revendications soient prises en compte

  4. 3)Nous disons et rappelons

    POUR UN RETOUR Á LA PAIX Á LA JUSTICE Á LA NON VIOLENCE IL REVIENT DONC

    *Au malin lettré mutant président politiguimôgo sybarite le Marco Polo malien choix de la France-Afrique un fou du Mali un ami d’un parrain des parrains de la mafia un charlie de 1ère ligne de la lutte anti-Mohamadanne chef suprême des armées et un des principaux responsables de la déliquescence de son Mali

    Ambassadeur et Chef Suprême Africain des Pleurs du Comique de la Joyeuseté de la Danse de la Plaisanterie de la Bouffonnerie de la Bouffonnade de l’Arlequinade de la Cocasserie de la Musique de l’Art du Théâtre du Patrimoine et de la photographie

    *Son gouvernement de malins lettrés mutants et mutantes du Mali d’Abord devenu Ma famille d’Abord puis des Boubou-Ni Après

    *Les malins lettrés mutants et mutantes députés Anticonstitutionnels Frelatés Avariés Périmés donc Impropres à Voter des Lois

    *D’INTERROMPE ET D’ANNULER L’INCORPORATION QUI A LIEU EN CE MOMENT de ces voyous de rebelles de touaregs MNLA et consorts et leurs amis de combattants étrangers dans les forces de défense de leur Mali car ils sont ils ont été et ils seront toujours des CHEVAL DE TROIE DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI l’habitude est une seconde nature qui revient toujours rapidement au galop

    *DE TRADUIRE DEVANT LA COURS MARTIALE OU UNE JURIDICTION MILITAIRE SPÉCIALE ces voyous de MNLA et consorts enfants ingrats égoïstes cupides méchants voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs à vie sur des bases raciales et tribales traites et collabos impénitents des ennemis de leur Mali

    POUR HAUTE TRAHISON ASSOCIATION ET COLLABORATION AVEC LES ENNEMIS DE LEUR MALI

    *ET LES CONDAMNER Á LA PEINE CAPITALE AUX FINS QUE PLUS JAMAIS DE TELS ACTES NE SE PRODUISENT DANS LEUR MALI

    *COMME CE FUT LE CAS DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN AVEC SON GOUVERNEMENT DE VICHY QUI AVAIENT COLLABORÉ AVEC L’ENNEMI NAZI

    BIEN QU’IL FUT L’ARTISANT DE LA VICTOIRE DE LA FRANCE CONTRE L’ALLEMAGNE DURANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

    *MÊME LES RUES LES AVENUES QUI PORTAIENT LE NOM DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN N’ONT PAS ÉTÉ ÉPARGNÉES N’ONT PAS ÉCHAPPÉ Á LA SANCTION

    AINSI SON NOM FUT EFFACÉ SUPPRIMÉ ÉRADIQUÉ LAVÉ GOMMÉ GRATTÉ ENLEVÉ RAYÉ Á PERPÉTUITÉ DE TOUTES LES RUES ET AVENUES Á TRAVERS TOUTE LA FRANCE

  5. Oui a’ une repartition equitable des ressources entre les regions du Mali pour developper tout le Mali!
    Non a’ l’anarchie, au regionalisme, au racisme et a’ l’ethnocentrisme!!!!
    L’autorite’ de l’etat malien doit etre retablie. L’ANARCHIE N’EST PAS ACCEPTABLE!!!!!
    Si on accepte une assemblee illegitime et illegale qui ne represente pas la volonte’ du peuple, IL VA SANS DIRE QUE LA RUE VA TENTER DE S’IMPOSER!!!!!!
    President IBK, “FIRST THINGS FIRST.”
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!!
    Le ROI BITONTRES OCCUPE’ PAR L’ANNE’E SCOLAIRE QUI COMMENCE!!!!!
    NB.
    J’ aimerais que les Bilakoro du CDR qui sont dans la meme ville americaine que moi et les idiots du departement des Affaires Etrangeres du Mali qui ne savent pas la difference entre etablir une bonne diplomatie capable de defendre le Mali et continuer a’ agir contre le ROI BITON QUI A FAIT CAMPAGNE CONTRE EUX, meditent sur la sagesse maure qui dit: ” LI SIBGAK BI LEYLEU, SIBGAK BI H’WEYLEU”!!!!
    J’ai vu l’attaque contre ma personne mais comme c’est une petite FOFANA IDIOTE QUI A ETE’ UTILISE’E, ELLE ME FAIT RIRE!!!!! When you are dealing with a few people who are stupid, you must be careful!
    Dans ma Mauritanie bien aime’e on dit: “SI LA PERSONNE QUI PARLE EST BETE, LA PERSONNE QUI ECOUTE DOIT ETRE INTELLIGENTE!”

    • Tu voies que tu ne peux pas reflechir, on te dit que les ressources sont volees par Boua et ses amis et tu nous parles de leur distribution equitable. Vraiment c’est difficile a faire reflechir un ane! Digne fils de wuruwaye quand va t-on te greffer un cerveau!

  6. Tout ce que les jeunes ont dit, est bon. Mais la seule fausse note est la présence avec eux de l’ancien ministre Katra. Au moment où M. Katra était ministre, existait-il des routes à Tombouctou? Non. avait-il fait un plaidoyer pour ça? en mon sens non. Voilà, c’est là un esprit de faiblesse de la part des jeunes, contrairement à ceux de Kayes.

    Aucun ministre ne devrait se tenir avec vous pour la simple raison que tout ministre qui est avec vous est une taupe du gouvernement. Ne le laissez surtout pas parlé en votre nom, ni au nom de Tombouctou. Il a eu tout le temps pour le faire. A Kayes, les jeunes ont refusé la parole aux députés qui ont voulu se faire entendre. Faites comme eux, sinon votre lutte sera vaine. Salam!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here