L’un des trois individus arrêtés à Kidal est un contractuel de la MINUSMA

3
Le premier ministre va se rendre à Kidal, Tombouctou et Gao
L’entrée de la region de Kidal

L’un des trois individus arrêtés à Kidal est un contractuel de la MINUSMA Une opération menée par des militaires français de l’opération Barkhane a permis l’arrestation de trois personnes liés à des attaques contre les forces internationales au nord du Mali. Une importante quantité d’armes et de munitions a été saisie à l’intérieure de la ville de Kidal. « L’un des trois jeunes arrêtés est un contractuel de la MINUSMA, un électricien qui répond au nom de Ahmad. Nous étions au travail, lorsqu’il a été appréhendé. L’arrestation de Ahmad a été faite dans la plus grande discrétion. On s’était rendu compte plus tard. Le second jeune est un combattant de HCUA du nom de Touwa ag Atta et le troisième a été arrêté dans la zone de Teghergharte », a dit une source au sein de la MINUSMA à Kidal qui a requis l’anonymat car il n’a pas le droit de parler à la presse.

« Le vendredi dernier, nous avons arrêté trois personnes, membres du groupe commanditaire de l’attaque du 7 octobre dernier qui a visé notre camp et celui de la MINUSMA dans la ville de Kidal », a dit le colonel SABATIER, conseillé à la communication de l’opération Barkhane, contacté par téléphone depuis le Tchad.

C’est la premières fois que des personnes liés à des attaques contre les forces internationales sont arrêtées à Kidal où sont présents des combattants touareg qui assurent la sécurité à Kidal.

Col. SABATIER a dit « les trois personnes ont été arrêtées dans la ville de Kidal. Nous avons découvert beaucoup d’armes et des munitions de tous calibres dans la maison d’une de trois personnes arrêtés ». Il s’agit « des milliers de munitions de calibre 7.62 / 12.7 / 14.5 et jusqu’à 23mm », selon un communiqué de Barkhane.

Le 7 octobre dernier à Kidal, le camp militaire des casques bleus de la MINUSMA a été attaqué par six roquettes faisant un mort et un blessé, et trois autres roquettes sont tombées dans le camp de militaires français de l’opération Barkhane sans faire de victime. « Ces munitions correspondent à celles qui ont déjà été utilisées lors d’attaques terroristes contre la MINUSMA. Parmi l’armement, la force Barkhane a notamment trouvé des lance-roquettes, des dizaines de roquettes RPG7 et des explosifs. Du matériel électronique et des grenades ont également été saisis par les forces françaises », précise le même communiqué.

Ces derniers mois, les attaques contre les forces internationales présentes au Mali se sont multipliées faisant 31 morts et plusieurs dizaines de blessés dans le rang des casques bleus de la MINUSMA.

Le nord du mali était occupé en 2012 par des groupes extrémistes armés lié à Al Qaida avant d’être chassé des grandes villes, une année plus tard par l’opération militaire française Serval. En mois d’août dernier, un porte-parole d’AQMI a revendiqué sur des medias mauritaniens plusieurs attaques contre la MINUSMA au nord du Mali….. Lire la suite de l’article sur Sahelien.com

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. ” un électricien qui répond au nom de Ahmad”

    Il est normal et inévitable que des ELECTRICIENS soient dans les raangs des terroristes et des barbus: Eux seuls maîtrisent aussi bien le CORAN ALTERNATIF que le CORAN CONTINU! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    PS: Excusez-moi mes frères! 😳 Plus mes conneries sont stupides, et plus elles me font rire! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Méfies toi de la foudre MONKOPIN ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • 😆 😆 😆 , je dirais Nous allons Nous procurer des isolants pour Nous proteger.
      Pendez moi tous ces bandits rebels, djihadistes etc… 👿 .

Comments are closed.