Maliens de l’extérieur : « Désormais, nous ferions en sorte que les migrants de retour au Mali puissent être enrôlé dans l’armée… » Dixit le Ministre Yaya Sangaré

7

C’est l’annonce importante que l’on peut retenir lors de l’accueil des jeunes migrants de retour au bercail dont 144  de l’Algérie et 126 de la Libye, hier mercredi 27 février 2019 dans la nuit à la maison des maliens de l’extérieur.   

Maliweb.net- Pour la première fois que deux convois différents  de rapatriements des migrants maliens de retour arrivent le même jour au Mali. Pour le premier convoi, il s’agit de 144 jeunes maliens expulsés de l’Algérie et déportés dans le Sahara et c’est après vingt jours de calvaires qu’ils ont pu être ramenés au Mali par les autorités maliennes. Quant au deuxième convoi en provenance de la Libye ; là il s’agit d’un retour volontaire vu la situation actuelle du pays d’accueil, ces migrants ont décidé de renoncer à la migration et regagner malgré eux leur pays natal (Mali). Ils sont au total 126 dont 6 femmes, 5 enfants, 2 mineurs et 13 venants des centres de détentions arbitraires de la Libye.

C’est ainsi que le Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine M Yaya Sangaré était là à l’accueil pour les souhaiter et transmettre la bienvenue en terre natale et les réconforter à travers des projets d’insertion dans la vie active après leur échec de la migration au  nom du gouvernement malien.

« Nous sommes conscients de votre bravoure et détermination à aller espérer une vie meilleure pour pouvoir subvenir aux besoins de vos parents mais malheureusement ça été un échec pour vous. Certains d’entre vous ont décidé de rentrer volontairement au Mali et d’autres ont été expulsés… Soyez en rassurer qu’au Mali au moins vous aurez de la compassion et de la considération de vos proches, des amis et du gouvernement malien… Quant à nous au niveau du cabinet, nous sommes en train de réfléchir à des nouvelles stratégies de vos insertions professionnelles   pour que vous soyez utile à vous-mêmes mais aussi à la nation… Désormais, nous ferions en sorte que les migrants de retour au Mali puissent être enrôlé dans l’armée pour ceux qui le désirons volontairement mais nous en parlera au Président de la République IBK et au Ministre de la Défense, et  celui de la jeunesse pour qu’ensemble nous puissions l’appliquer » Déclaration faite par le Ministre en face des migrants.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Oh les journalistes de Maliweb.net c’est quoi ce français :”…nous en parlera au Président de la République IBK et au Ministre de la Défense, et celui de la jeunesse pour qu’ensemble nous puissions l’appliquer” Déclaration faite par le Ministre en face des migrants.

  2. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. On numerous occasions we all have shared information on development of modern communities by way of military personnel. Like you I very much believe it may most effectively be done not only by way of military but also establishment of development army designed to fulfill need for personnel plus skills required to have a perpetually duly performing modern community. As returning migrants return from elsewhere if they have acquired skills those skills should be used or developed to where they may be used by military to upgrade living plus fighting conditions. In short we should continue to promote that personnel of military must be excess one dimension individuals. It is great they have learned to fight plus service their weapons but, they also must acquire essential skills needed for development of perpetual world class modern living community. These skills may be learned as time allows especially when for lengthy period military personnel is not at battle front. Yes that mean in rear zones non combat skills may be taught that will be useful in battle zone or near battle zone areas. This not only promote cost efficiency in military it promotes very much better fighting force. We need to be best fighting force we may be.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  3. Alors là, je suis scié. Ainsi donc l’armée malienne sera un centre d’insertion professionnelle. Et ce bouffon qui n’en a discuté avec aucun ministre ni avec le président donne cette promesse devant des personnes en détresse.

  4. Monsieur le ministre vous êtes cinglé ou quoi. L’armée n’est pas une structure faite pour resorber le chômage loin de là, le Mali a besoin d’une armée professionnelle composée d’hommes et de femmes aptes qui ont opté de defendre et de mourir s’il le faut pour la patrie. C’est le desir ardent de la reussite personnelle qui poussent la plus part des immigrés a opté cette voie aux risque de leur vie. Un risque dont ils n’ont aucune faculté de mesurer sa porté. L’espoir d’avoir une vie meilleur à l’etranger poussent beacoup de jeune a tenter leur chance. nous avons tous un voisin, un frere, une soeur qui a choisi l’immigration et qui a pleinement reussi dans la vie et qui nous sert de reference hors monsieur le ministre on ne choisi pas l’armée dans l’espoire d’avoir une vie meilleur mais pour servir son pays sans être servi tel est le sacrifice suprême que le vrai malien a opté en choisissant l’armée.
    Faites enormement attention le Mali a une armée fragile qui a besoin de mains fortes pour retrouver sa notoriété d’antan.
    Si le problème est la reinsertion des jeunes le problème est très simple si le gouvernement est de bonne foi bien sûr. la plus part de ces jeunes immigrés sont des ruraux donc qui savent cultiver, pêcher ou faire l’elevage. L’office du niger regorgent encore de terres arables non encore exploitée aider leur à s’installer dans ce domaine en leur accordant l’assistance necessaire. Ils vont a coût sûr contribuer à l’autosuffisance alimentaire du pays.
    D’autres part l’Etat doit créer des centres de formations multifonctionnelles qui permet de former les jeunes dans different domaines de la vie socio-economique : menuiserie bois et metallique, electricité, mecanique auto et moto, maçonnerie, elevage, pisciculture etc.

    Une fois bien formé l’Etat doit les aider a s’installer dans la vie socio economique. Durant leur formation en plus de leur specialité ils leur sera donner des techniques de commercialisation et de marketing et aussi des cours d’éducation civique et morale en vue d’un rearmement moral et mental pour affronter la vie active.

    • bien repondu,mon cher frere, moi je n ai rien a ajouter. Une seule partie ou je suis d un autre avis. Ces gens mesurent tres bien le risque qu ils en courent mais ils foncent qu a meme.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here