Report de la septième conférence statutaire du HCME : « Il n y a eu ni report, ni interdiction au président Habib Sylla de poursuivre ses activités », a martelé Me Hassane Barry, avocat de la faitière.

0

Cette sortie musclée des dirigeants du HCME a eu lieu mercredi dernier sis à leur siège de Nyamakoro en présence de nombreux journalistes.

D’entrée, le président sortant, M. Habib Sylla qui brigue un autre mandat afin de parachever ses projets rénovateurs du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), a remercié nos confrères ainsi que les délégations venues des Conseils de Base des maliens établis à l’extérieur. Après s’être excusé pour une urgence, le président Sylla a été remplacé par son vice-président, M. Mohamed Sidibé, non moins président du Conseil de Base de la Guinée-Conakry.

Selon cet orateur : « Ces différents reports sont dus aux calendriers du ministre, ce partenaire stratégique du HCME. Ce n’est pas à cause d’une décision de justice.  Le Président sortant Habib SYLLA est éligible, contrairement à ce que certains pensent, la décision de la justice n’entame en rien, sa candidature». Le vice-président a tenu à rassurer les hommes de médias des rapports étroits qui lie le HCME au département des Maliens de l’Extérieur. Contrairement aux informations jugées trop tendancieuses véhiculées à souhait sur les réseaux sociaux et dans certaines presses afin de discréditer le HCME et surtout le président sortant, M. Habib Sylla et faisant allusion à une décision de justice.

Plainte de Mamadou Méré Diawara du Gabon

Ce énième report de cette septième conférence statutaire du HCME devant se tenir du 9 au 11 septembre 2021 et dont cette date est à son troisième report, alimente les débats.

Cette dernière date après celles du 27 au 28 août 2021 pour raison de la caution des 10 millions de FCFA que chaque candidat devrait payer ou du 6,7 et 8 septembre 2021 à cause du calendrier du ministre Ag Illyène devant partir en mission et la date du 9 septembre reportée deux jours avant la conférence statutaire, ont irrité les délégués exacerbés par cette attitude du département es Maliens de l’Extérieur via son chef Ag Illyène. Si les responsables du HCME supportent les différents reports, la majorité des délégués ne comprennent pas la méthode Ag Illyène. Ce énième report est dû selon Mohamed Sidibé, « à un réglage de calendrier avec le partenaire stratégique du département des maliens de l’Extérieur. Ce département et le HCME se complètent ». L’avis général chez les délégués dénoncent une mauvaise foi d’Ag Illyène sachant bien que leur faitière est autonome et dépend du département de l’Administration Territoriale contrairement à ce certains pensent.

Parlant de la plainte de M. Mamadou Méré Diawara d’un bureau dit du Conseil de Base du Gabon alors qu’officiellement, c’est Habib Sylla le président, indiquent nos sources, Me Hassane Barry, avocat du HCME, a rappelé cet état de fait par ces propos clairs : « M. Habib Sylla est en fin de mandat depuis mai 2020. Avec le covid19, la fermeture des frontières, il était impossible d’organiser la conférence statutaire du HCME. M. Mamadou Méré Diawara a porté plainte contre Habib Sylla au Tribunal de Grande Instance de Libreville, au Gabon auprès du juge à cet effet. Le Tribunal de Grande Instance de Libreville a renvoyé l’affaire devant le juge pour le fond. Tant que cela n’est pas vidé par le juge pour le fonds à Libreville, il sera difficile pour un juge au Mali de statuer sur le fond encore moins d’interdire la tenue d’une conférence statutaire, ni interdire Habib Sylla de travailler au nom du HCME. En réalité, le juge malien a n’a pas compris le fond du dossier sinon, il n’allait pas ordonner de surseoir à la tenue de la conférence ou bien interdire Habib Sylla de travailler au nom du HCME  alors que le juge du tribunal de Libreville n’a pas statuer sur le fonds de cette affaire», a expliqué Me Hassane Barry. « Personne n’a saisi le tribunal  pour le fonds ! Il n y a pas d’interdiction de tenir la conférence statuaire, encore moins à Habib Sylla de venir travailler au bureau. Aucun juge ne peut toucher à l’éligibilité d’Habib Sylla ! » a-t-il fait savoir.», a-t-il précisé.

La grande interrogation demeure l’attitude du ministre Ag Illyène. Il reste à lui de faire connaître sa position face à la plus importante organisation faitière des maliens de l’extérieur. En tout cas, tous les débats font rage sur son attitude.  C’est au ministre Ag Illyène de s’expliquer face aux millions de nos compatriotes dont plus d’uen centaine ont effectué le déplacement pour cette conférence statutaire du HCME qui a été reporté trois de plus. Une première dans l’histoire de cette faitière qui faut-il le rappeler est l’émanation de la Conférence Nationale souveraine de 1992. En ce moment où était Ag Illyène ?

Par ces différents reports, il jette de sérieux doutes sur sa sincérité.

Dans ce cas, qu’il clarifie sa position. Entretemps, ces différents reports ont fait monter un sentiment de méfiance et doute à son égard quand bien même lors de la rencontre des délégués avec le PM Dr Chgouel Kokalla Maîga qui n’a pas manqué de rappeler que le gouvernement a trop de problème pour qu’un autre s’en rajoute. Une allusion aux deux reports déjà effectués.

Aujourd’hui, le juge devrait délibérer sur l’appel du bureau du HCME.

Affaire à suivre !

B DICKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here