Tenue dialogue national inclusif : Le CSDM réaffirme son soutien indéfectible à sa réussite

0

En recevant le ministre  des Réformes Institutionnelles et de la Société Civile, courant semaine, à son siège, le président du Conseil supérieur de la Diaspora malienne (CSDM), Chérif Mohamed Haïdara, a réaffirmé le soutien indéfectible de la diaspora à la tenue du dialogue national inclusif (DNI).

-Maliweb.net- Cette faitière des maliens de l’extérieur qui se caractérise aujourd’hui par ses propositions pertinentes dans l’amélioration des conditions de la diaspora était en honneur cette semaine.  Ces responsables ont reçu la visite du Ministre des réformes Institutionnelles et de la Société civile qui était venu leur félicité pour leur engagement   dans la réussite du DNI

« Nous avons noté l’engagement et la détermination du CSDM dans la mobilisation de toute la diaspora malienne qui constitue une part importante de la population pour la réussite  du dialogue national inclusif en vue », a déclaré le ministre Amadou Thiam au terme de la visite.   Pour ce dernier, il est extrêmement important que les questions des réformes institutionnelles qui seront discutées au cours du DNI puissent trouver un consensus au niveau national et de la diaspora. Le président du CSDM a soulevé la problématique de la représentativité de la diaspora au niveau de l’hémicycle, la défense de leurs droits, la réinsertion socio-économique des maliens expulsés,  et ceux qui souhaitent investir au Mali pour lutter contre le chômage. C’est un ministre  des réformes institutionnelles et de la société civile très satisfait qui est ressorti de cette rencontre avec le conseil supérieur de la diaspora malienne.

Pour sa part, le président du CSDM, Cherif Mohamed Haïdara, a rendu hommage à son hôte pour le travail abattu en réussissant  à réunir l’ensemble de la société civile  malienne, y compris la diaspora, pour  faire des propositions par rapport  au dialogue.  Avant de poursuivre que ce dialogue national inclusif a été sollicité par  le CSDM, l’opposition politique et d’autres organisations de la société civile pour trouver une réponse à la crise qui sévit dans notre pays.  «  Je suis  heureux que le Président de la République ait répondu à notre sollicitation », a-t-il lâché le président du CSDM. Lequel ajoute que le ministre chargé des réformes institutionnelles est un jeune dynamique, compétent qui  n’a  ménagé aucun effort pour la prise en compte des préoccupations de la société civile. «  Il a été attentif à nos doléances, proactif, voire un soutien pour la société civile lors des trois jours d’ateliers. Nous lui sommes reconnaissants et nous lui réaffirmons notre soutien indéfectible à  cette cause noble qui est le  dialogue national inclusif. Nous n’avons d’autre choix que d’organiser ce dialogue », a déclaré Chérif Mohamed Haïadra.

Le CSDM a été l’une des premières organisations de la société civile à demander l’organisation du dialogue  que les plus hautes autorités du pays viennent  d’admettre. Pour ce faire, cette faitière de la diaspora malienne veut jouer un rôle de premier plan dans sa réussite. «  Mêmes ceux qui ne sont pas d’accord avec la tenue du dialogue, nous respectons leur décision, mais  nous leur demandons  de revenir pour qu’on discute de cette cause nationale, qu’on parle de l’avancement du Mali. Et je pense que c’est ce que Président IBK et le Ministre Thiam ont compris en s’engageant. Nous nous engageons à leurs côtés pour qu’afin la diaspora puisse contribuer de façon efficiente et efficace au dialogue national inclusif », a insisté Chérif Mohamed Haïdara.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here