10eme édition Jazzy Koum Ben festival : Le Jazz comme moyen d’intégration

0

En prélude à la 10ème édition du Jazzy Koum Ben Festival, les responsables de l’association Nyon Kon Koum Ben avaient organisé un atelier de formation à l’intention de jeunes musiciens. Cet atelier a été sanctionné par une cérémonie de clôture organisée le jeudi 23 juin 2022 dans un restaurant de la place.

Selon la présidente de l’association, Zoé Dembélé, le Jazz Koum Ben Festival est une série de concerts géants, des sessions d’éveil au jazz dans les écoles, une Jam-jazz et un master class des évènements qui sont proposés pendant une semaine aux artistes, aux amateurs et au public bamakois.

A l’en croire, cette dixième édition met l’accent très fortement sur la formation. “Ainsi, de juin à septembre et pendant trois sessions de formation, on ne parlera que de jazz. Les gammes en jazz, les accords jazzy, les instruments du jazz et j’en passe… Et c’est seulement au terme de cette formation qu’arrivera la musique et les concerts de jazz, cette musique improvisée, à la fois avec une exceptionnelle exaltation et avec tant de manque, tant d’absence, de douleurs et de souffrance silencieuse”, a-t-elle ajouté.

A ses dires, ce festival est une façon pour l’Association de manifester sa solidarité aux populations du Mali et du Sahel qui vivent le martyre sous le joug djihadiste parce que le Jazz est né comme une nécessité dans des situations de souffrance où tout est devenu une musique, un chant, un cri qui résiste et qui s’agrippe à la vie.

Elle ajoutera que le jazz est la musique qui a feuilleté les pages amères des livres de l’histoire noire des hommes… avant de devenir un air sur lequel danse la fierté de l’homme qui s’est inventé, la fierté de l’homme noir.

Notons que l’association Nyon Kon Koum ben est créée en septembre 2008. Ainsi, elle est l’initiatrice du Jazzy Koum Ben Festival qu’elle organise, chaque année depuis mai 2009, dans le but de promouvoir l’émergence de propositions musicales innovantes au Mali, en favorisant la rencontre entre musiciens, artistes et publics.

Aussi, le festival propose, à chaque édition, des spectacles en partenariat avec une pluralité de lieux culturels à Bamako et parfois en région. Et ce grâce à une ligne artistique forte : l’échange musical entre artistes d’horizons différents. Il s’agit, avant tout, de proposer au public du Mali des rencontres artistiques importantes (rencontres entre instrumentistes, mais aussi entre disciplines artistiques) entre artistes maliens et internationaux autour du jazz et des musiques approchantes.             

 Boubacar PAÏTAO

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here