Akon au Mali pour affaires

1
Akon
Akon

Mardi passé, le Sénégalais Akon,  star mondiale, était à Bamako. Au cours d’une conférence, il a expliqué qu’il est venu pour un projet d’électrification appelé «1 million de foyers à électrifier en Afrique».

 

Ce projet est piloté par sa structure  «Akon illumine l’Afrique». C’est ainsi qu’une tournée a été initiée dans la sous-région pour rencontrer partenaires et autorités. Aussi, le célèbre auteur des chansons «Lonely» et «Locked up» était avec des partenaires internationaux africains, anglais, américains et chinois expérimentés.
Il a l’intention de «mobiliser au cours de sa tournée les chefs d’Etats africains autour de son projet d’électrification». Son objectif est d’apporter des solutions idoines au défi de l’électrification en Afrique, dont il est originaire.

 
Les défis en électrification sont énormes et on ne peut pas comprendre que les États africains dans leur majorité ne peuvent assurer le ravitaillement comme il se doit. Or, la tendance est aux panneaux solaires qui sont une solution appropriée pour la majorité des foyers dans l’obscurité. Akon voudrait donc «un niveau d’électrification soutenu en Afrique».
C’est pourquoi il a rallié la Guinée après le  Burkina-Faso et Bamako. Il échangea avec le président Alpha Condé ainsi qu’avec la jeunesse guinéenne à l’Université de Conakry. Nos sources nous informent qu’il vient d’atterrir.
Il compte partir en Gambie et en  Côte d’Ivoire. L’Afrique Centrale sera aussi au menu. Tout comme le Congo, le Gabon  et la Guinée équatoriale dans les jours à venir. Akon envisage à long terme de rallier plus de quarante pays africains.

 
Pour ce qui est du Mali, il a comme partenaire l’homme d’affaires  Samba Batchily. Il était méconnu du grand public jusqu’à ce coup de maître. Selon des indiscrétions, il serait entré en contact avec la star sénégalaise grâce à Tiken Jah Fakoly. En 2007, ils avaient collaboré à travers la chanson «Soldier» où Tiken Jah dénonçait la guerre en Irak, fustigeant au passage l’ancien président Georges Bush.

 
Akon a toujours été fier de ses origines et n’a jamais caché son appartenance au Sénégal , son pays d’origine. A cet effet, il avait été reçu lundi passé par le président Macky Sall. En 2003, il fut contraint à l’exil en France où il résida pendant environ une année. Des menaces de mort avaient été proférées à son encontre du fait de toujours afficher le drapeau sénégalais, chantant pourtant sous les couleurs américaines.
Depuis l’âge de 8 ans, il vit aux Etats-Unis  où il a ses quartiers. Le seul regret, c’est qu’il ne soit pas sélectionné aux prestigieux Grammy Awards du fait de son patriotisme affiché. Il a pourtant contribué à l’émergence de stars de la nouvelle génération de musiciens  américains et relancer certains anciens barons.
Bon vent Akon.

Idrissa KEITA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le projet est quand même salutaire,mais la réalisation reste une autre affaire. Bravo Akon.

Comments are closed.