Le Créateur de la danse Grippe Aviaire, Dj Lewis était à Bamako : Mon morceau a permis aux Africains de rire de cette maladie""

0

Venu pour se produire lors du concert anniversaire de l”Association pour la Jeunesse du Mali (AJM), le 26 mars dernier au Stade Omnisports Modibo Kéïta, le créateur de la nouvelle danse Grippe Aviaire ambitionne de faire un featuring avec des artistes comme Salif Kéïta ou Tiken Jah Fakoly. Selon lui, son tube a eu un impact sur les populations qui ont relativisé cette maladie animale. Il s”est prêté à nos questions

Bamako Hebdo : Qui est Dj Lewis ?

Dj Lewis : Je suis un artiste ivoirien. Je suis aussi le concepteur d”une danse créée pour bouter la maladie de la grippe aviaire hors d”Afrique.

Pourquoi avez-vous créé cette danse ?

Après la famine en Afrique, ils nous reviennent avec la grippe aviaire. C”est ce qui m”a amené à vouloir créer cette danse pour faire rire les Africains au lieu de leur faire peur.

Est-ce que ce morceau a eu un impact favorable selon vous ?

Je pense que oui. Mon morceau a eu un impact positif notamment en Côte d”Ivoire et à travers beaucoup de pays de la sous-région.

Les gens ont écouté le message que je voulais véhiculer. C”est à dire banaliser cette maladie, faire en sorte qu”on continue à vivre comme si elle n”existait pas. Pour moi, c”est juste une histoire de poulets. Et il ne faut pas que les Africains arrêtent de consommer des poulets. J”ai dit haut et fort : stop grippe aviaire et j”ai vaincu.

Est-ce la première fois que vous venez au Mali ?

Non, c”est la quatrième fois.

Quelle appréciation faites-vous du concert du 26 Mars ?

Vous savez, je suis le concepteur de la danse de la grippe aviaire. Et dans cette danse, il y a un autre concept qu”on appelle "on a qu”à devenir fous". J”étais vraiment content de ce concert puisque la foule était déchaînée. Il y a rien à dire. Le stade était plein à craquer. Quand la foule est là, je me déchaîne.

Ëtes-vous riche aujourd”hui ?

Riche, je dis que c”est trop fort. DJ Lewis vit normalement. Je ne suis pas issu d”une famille riche. Je suis d”une famille modeste où père se suffit et la mère se suffit. Je ne vis pas en famille. Je vis seul depuis six ans à Abidjan. J”ai décidé de laisser ma famille pour essayer de connaître la vie.

Il faut débourser combien pour faire venir DJ Lewis à Bamako ?

Ce n”est pas cher, car je suis désormais malien. Ça fait quatre fois que je viens au Mali. C”est vous dire que les Maliens m”ont vraiment adopté. La première fois que nous sommes venus, ce n”était pas difficile. Il fallait juste contacter mon manager. Une fois que vous l”appelez au téléphone (07 82 67 73) vous pourrez savoir comment il faut s”y prendre pour que Dj Lewis vienne à Bamako. Ce n”est pas 10 millions, 5 millions, 3 millions de FCFA, mais on discute, on s”entend sur un prix. Mon objectif à moi, c”est d”apporter la joie dans le cœur des Africains.

Avez-vous des projets au Mali ?

Pour l”instant, je suis en réflexion. C”est la première fois que je séjourne une semaine ici. Généralement, quand je viens au Mali, je ne dépasse pas deux ou trois jours Je suis en train de voir comment faire des featurings avec des artistes comme Tiken Jah Fakoly et Salif Kéïta. Je veux me familiariser avec d”autres cultures africaines. Je ne veux pas me limiter seulement au Coupé-décalé. Vous avez constaté que sur mon album, j”ai crée un nouveau concept le Coupé-décalé malien, qui se chante en dioula, c”est-à-dire en bambara.

Propos recueillis par Alou B HAÏDARA
Bko Hebdo du 30 Mars

Commentaires via Facebook :

PARTAGER