Composition du gouvernement Boubeye II : Enfin l’application de la Loi sur le genre !

0

Depuis le dimanche 9 septembre 2018, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a mis fin aux différentes supputations en cours dans les débats politiques. En effet, en début de soirée de ce jour, la liste du nouveau gouvernement de 32 membres, contre 36 auparavant, a été rendu publique. Cette nouvelle équipe est chargée de conduire les affaires du pays, notamment l’organisation des prochaines élections législatives prévues pour les mois d’octobre et novembre 2018.

A l’analyse, la taille de l’équipe gouvernementale a été réduite afin d’être plus efficace dans la mise en œuvre de la politique du président IBK, réélu pour un second mandat de cinq ans (2018-2023). Aussi, la composition de cette nouvelle équipe consacre enfin l’application effective de la Loi sur le genre. Rappelons que sa non-application lors de la formation des précédents gouvernements a toujours été dénoncée par l’opposition et par plusieurs organisations de la société civile, notamment celles évoluant dans le domaine de la promotion du genre. Ainsi, l’actuel gouvernement compte au total 11 femmes, soit 34,37% des membres du gouvernement.

Le département de la Jeunesse renforcé avec l’Emploi

Il convient de souligner que plusieurs membres de l’ancienne équipe ont été reconduits à leur ancien poste entre autres Arouna Touré (ministre de la Communication), Mohamed Ag Erlaf (Administration territoriale), le Général de Division Salif Traore (Sécurité), N’Diaye Ramatoulaye Diallo (Culture), Nina Wallet Intallou (Artisanat et Tourisme)…Cependant, certains parmi eux se sont vu confier d’autres portefeuilles à l’instar du ministre Tièna Coulibaly précédemment détenteur du portefeuille de la Défense qui occupe désormais le département de la Justice, Garde des Sceaux pour certainement juguler la grève illimitée des magistrats. Quant au ministre des Mines et du Pétrole de Boubèye I, Tiemoko Sangaré, il s’est vu confier la gestion du département de la Défense et des Anciens combattants.

Autre nouveauté, le ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne a été renforcé par le volet de l’Emploi. Ainsi, en plus d’être reconduit comme porte-parole du gouvernement, le ministre Amadou Koïta devient le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne.

Du côté des partants, précisons que dans la composition du nouveau gouvernement, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a remercié 12 de ses ministres. Il s’agit de Maouloud Ben Kattra (Emploi et Formation professionnelle), Tieman Hubert Coulibaly (Affaires étrangères), Hamidou Younoussa Maïga (Justice), Me Kadidia Sangaré Coulibaly (Droits de l’Homme), Dr. Abdramane Sylla (Maliens de l’extérieur), Malick Alhousseyni (Energie et Eau), Abdel Karim Konaté (Commerce), Mohamed El Moctar (Réconciliation nationale), Mme Traoré Oumou Touré (Promotion de la Femme), Mohamed Aly AG Ibrahim (Industrie), Cheick Sidiya Sissoko (Habitat) et Me Baber Gano (Promotion de l’Investissement).

Nomination de la deuxième femme aux Affaires étrangères

Après quelques réajustements, huit nouvelles personnalités ont signé leur entrée dans le gouvernement Boubèye II dont six sont à leur première expérience. Parmi lesquelles, Mme Kamissa Camara qui occupe désormais le portefeuille des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Safia Bolly (ministre de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie publique),  Docteur Diakité Aïssata Traoré (Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille), Mohamed Moustapha Sidibé (ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme), notre confère, l’Honorable Yaya Sangaré (ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine) et Madame Lelenta Hawa Baba Ba (ministre des Mines et du pétrole). Il convient de noter que la toute-nouvelle cheffe de la Diplomatie malienne, Kamissa Camara, devient ainsi la deuxième femme à occuper ce poste dans un gouvernement, après Mme Sy Kadiatou Sow.

Quant aux deux autres entrants, en l’occurrence Lassine Bouaré (ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale) et Sambou Wagué (ministre de l’Energie et l’Eau), ils ne sont pas des novices dans la conduite des activités gouvernementales. En effet, Lassine Bouaré avait déjà occupé le département de l’Economie et des finances. S’agissant de Sambou Wagué, il fut ministre délégué, chargé du budget. Précisons que jusqu’à sa nomination, ce dernier était le directeur général d’Edm-sa.

Autres faits marquants dans la composition de la nouvelle équipe gouvernementale, le président IBK semble déterminé à traduire sa volonté de faire de son second quinquennat celui dédié à la jeunesse. Car plusieurs jeunes se sont vu confier des postes ministériels dans le gouvernement Boubèye II.

                          Boubacar PAÏTAO 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here