IBK s’est, enfin, adressé à ses concitoyens ! : Autopsie d’un discours

0

Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta s’est adressé à ses concitoyens dans la nuit du mardi 16 avril 2019. Ce qu’on en retient dans l’ensemble.

C’est un IBK apparemment serein qui est apparu sur le petit écran mardi soir pour s’adresser à ses compatriotes en français. La version en langue nationale bamanan était encore attendue au moment où nous mettions sous presse. Force est de souligner que ses concitoyens étaient en effet très nombreux à espérer qu’il brise enfin le silence au regard de la montée des périls sous son magistère. De la crise au centre en passant par l’insécurité, la crise de l’école, le projet de révision constitutionnelle, IBK a fait des annonces sur presque tous les maux qui minent actuellement le pays.

Son silence jusqu’à ce jour? Il l’a justifié par sa volonté de laisser se décanter des situations et d’éviter surtout la passion qui est toujours mauvaise conseillère. Ensuite, il a abordé la situation sécuritaire qui reste un défi majeur à relever. ‘’J’en suis conscient, au plus vite par des réponses durables, pas par des artifices, puisqu’il en va de la continuité de notre pays, d’un pays dont les fondements ont été ébranlés par la crise multiforme de 2012 ‘’. Il fera en sorte que les acquis fragiles enregistrés depuis 2015 ne soient pas remis en cause.

Eviter la confusion…l’Etatva sévir…

S’agissant du centre du pays, il pense que les violences intercommunautaires ne peuvent pas s’ajouter à l’insécurité entretenue par les pseudos djihadistes. ‘’Nous devons faire attention et écouter, dans leur sagesse, nos enfants, stylistes ou musiciens préoccupés par le recul de la convivialité, eux qui nous rappellent, dans le slogan devenu populaire que nous sommes même père, même mère. Au nom du sang qui nous unit, au nom du lait que nous avons sucé, au nom des pactes que nous avons noués, nous devons revenir à nos valeurs, revenir à ce que le Mali a été et demeure’’. L’Etat pour sa part, prévient-il, n’acceptera pas de dérogation et sévira avec la même rigueur contre toutes les milices, tous les fauteurs de guerre.

1 milliard F CFA aux déplacés, 12 milliards aux services sociaux de base

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales, un fonds d’intervention d’un milliard de francs CFA sera alloué en faveur de nos compatriotes qui, du fait de l’insécurité, se trouvent aujourd’hui dans une détresse extrême. ‘’Sur mes instructions, le gouvernement procédera également à un glissement de crédits de douze milliards de francs CFA vers les services sociaux de base dans le cadre du Plan de Sécurisation Intégré des Régions du Centre (PSRIC)’’, a-t-il ajouté.

Une concertation nationale du 23 au 28 avril 2019

En ce qui concerne le référendum, il annonce qu’un cadre de concertation nationale regroupera du 23 au 28 avril 2019, les représentants de toutes les forces politiques et sociales de notre pays. Les remarques et propositions issues des travaux de ce cadre de concertation seront prises en compte dans l’avant-projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992. «’’Celui-ci sera adopté en Conseil des ministres avant d’être déposé à l’Assemblée Nationale’’, a fait savoir le Chef de l’Etat. Pour la réussite de la concertation, il a décidé d’annuler tout déplacement hors du pays pour se consacrer entièrement à l’écoute de son peuple.

Déblocage des salaires, reprise des négociations avec les enseignants, lBK se dit également engagé à débloquer les salaires des enseignants grévistes et à ordonner la reprise des négociations entre les grévistes et le gouvernement. Il a par ailleurs, appelé toutes les couches de la société à se donner la main pour que le Mali puisse reconquérir sa place dans le concert des nations et redevenir un centre de rayonnement et d’influence.

Le Président de la République n’a pas oublié d’inviter ses concitoyens à se joindre à la douleur de la communauté chrétienne suite au ravage par le feu, lundi dernier, de Notre Dame de Paris.

Bintou Diarra

 Les internautes ont réagi

Très attendue depuis plusieurs jours, l’adresse à la nation du Chef de l’Etat a suscité moult réactions sur la toile mondiale. Nombreux ont été en effet les internautes à en commenter le contenu. Si certains se disent déçus comme exprimé quasiment à travers ce post : « peu importe ce qui va se passer au Mali, IBK ne voit que cette révision constitutionnelle », d’autres, en revanche, ont plutôt exprimé leur satisfaction par rapport à ce qui leur paraît essentiel : « IBK a tenu un discours rassembleur, au-dessus des mesquineries corporatistes. C’est un bon progrès ».

Bref, les réseaux sociaux ont été inondés de commentaires. Ce qui dénote de l’intérêt que les Maliens ont accordé à cette très attendue adresse de leur premier responsable en ces heures graves de leur histoire.

BD

 Me Mamadou Ismaël Konaté : «IBK n’est plus sauvable »

Après l’adresse du Président IBK à la nation, l’ancien ministre de la Justice, Garde des sceaux, Me Mamadou Ismaël Konaté, a réagi à travers quatre petits tweets  que nous vous proposons.

«L’arrogance en filigrane, avec entêtement et obstination, il va à total contre-courant des attentes d’une opinion dominante, insatisfaite, en proposant une concertation sur le référendum constitutionnel. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, il n’est plus sauvable ».« Il en est à la justification de ce qu’il n’a pas fait ou n’a pas été capable de faire. Pendant ce temps, les balles fauchent, les bombes explosent, le pays se déchire et les communautés se disloquent. Et le dialogue qui pointe les défaillances et les incapacités sert à quoi ? »

«Le temps du verbe et du verbe creux est révolu. Ce pays est tellement mal, meurtri et en totale perte de confiance qu’il entend plus lorsqu’on lui dit ce que l’on fait plutôt que ce que l’on va faire ! M le PR, qu’allez-vous faire contre les violences, le vol, les détournements ? » « Le PR n’a rien compris du mal du peuple et cette allusion à Notre Dame, bien que compréhensible, est inopportune en cette circonstance, totalement inappropriée ».

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here