L’attelage Bah N’daw-Moctar Ouane : Le visage de la transition

1

Notre transition se dessine à pas de caméléon. Le Président, le Vice-président et le Premier ministre ont été mis en place. Le gouvernement est annoncé pour aujourd’hui.

La nomination de Moctar Ouane a surpris plus d’un dans le landernau politique malien. Il n’était pas le plus cité. Cependant, on peut dire que jusque-là, la junte a eu la main heureuse dans les choix opérés.

Le président Bah N’Daw, de l’avis de ceux qui le connaissent, le disent cassant, rugueux et incapable d’arrondir les angles, tout le contraire de Ouane, diplomate, très conciliant. L’un sait parler et tenir les militaires, l’autre a la communauté internationale. Moctar Ouane a le carnet d’adresse, Bah N’Daw a les leviers pour parler aux Maliens.

La transition se dessine. Elle peine encore à surmonter quelques obstacles, qui sont entre autres, le rôle du Vice-président, la durée de la transition et la publication d’une charte expurgée de tous les aspects qui fâchent.

Les récriminations et les ressentiments sont nombreux. Cependant, il y a beaucoup qui ne peuvent pas s’exprimer ouvertement. Le M5-RFP n’est pas content, mais peut difficilement assumer ouvertement les raisons. Il espérait un partage qui n’a pas eu lieu. Finalement, il avait plus obtenu avec IBK qu’avec la junte.

En tout état de cause, l’attelage peut donner de bons résultats, pourvu que tout le monde s’implique.

Alexis kalambry

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Donc un franc-macon vendu minable est 1er ministre malien …
    Les pays franKKKofous sont vraiment maudit par la franSSKKKontreAfrique !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here