Le Conseil de sécurité de l’ONU renouvelle les sanctions contre le Mali, un groupe d’experts en surveillant l’application

5
Le Conseil de sécurité des Nations Unies, réuni par vidéoconférence, a annoncé lundi sa décision de renouveler les sanctions contre le Mali pour un an, en adoptant à l’unanimité une résolution qui prolonge également les travaux du groupe d’experts créé pour se pencher sur la question.

En adoptant la résolution 2541 (2020), le Conseil a décidé de reconduire jusqu’au 31 août 2021 les mesures énoncées aux paragraphes 1 à 7 de la résolution 2374 (2017), qui comprennent l’imposition d’une interdiction de voyager et d’un gel des avoirs pour ceux qui entravent les progrès de la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation au Mali. Selon les termes de la résolution, elle a réaffirmé que ces mesures s’appliquent aux personnes et entités désignées par le Comité des sanctions créé par la résolution 2374 (2017).

Le Conseil a également décidé de proroger jusqu’au 30 septembre 2021 le mandat du groupe d’experts, ainsi que la demande adressée à la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA), énoncée au paragraphe 16 de la résolution 2374, qui l’encourageait à apporter son concours au groupe.

Le Conseil a également exprimé son intention de réexaminer le mandat du groupe d’experts et de prendre les mesures appropriées concernant sa nouvelle prorogation au plus tard le 31 août 2021.

Aux termes de la résolution, le Conseil a demandé au secrétaire général de prendre des mesures pour rétablir le groupe d’experts, en consultation avec le Comité des sanctions, et a demandé au groupe de lui présenter, après discussion avec le Comité, un rapport à mi-parcours au plus tard le 28 février 2021, un rapport final au plus tard le 15 août 2021 et des mises à jour périodiques entre ces deux dates, le cas échéant.

Les résolutions du Conseil de sécurité sont actuellement adoptées par un vote de procédure écrite dans le cadre de mesures temporaires, extraordinaires et provisoires mises en œuvre en réponse à la pandémie COVID-19, comme indiqué dans une lettre de la Chine, laquelle assurait la présidence du Conseil pour le mois de mars.
Publié le mardi 1 septembre 2020  |  Xinhua

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Ceci est simplement une résolution classique pour qui connait comment fonctionne le système des Nations Unies. Rien n’arrêtera le CNSP dans ses discussions avec les forces vives de la nation y compris avec le M-RFP. Le Mali et bien d’autres pays sont suffisamment habitués à ces résolutions qui ne représentent que le point de vue des occidentaux. Dans tous les cas, le Mali a existé avant la création des Nations Unies et a survécu jusqu’à nos jours. Et en plus, les sanctions décidées par la Cedeao ne font pas partie intégrante de cette résolution. Ce qui confirme que les Nations Unies ne soutiennent pas les sanctions de la Cedeao. Qui vivra, verra. Point final.

  2. United Nations is attempting to enforce agreement with terrorists upon Mali. Palestinians receive better agreement concerning Israel. UN leave us with no alternative but a mass Negroid exodus to other regions of Mali thereof in pursuit of establishing cities in mineral rich areas.
    This plot is to use unconstitutional plus illegal peace agreement to facilitate they of Malian territory. They are selectively giving illegal peace agreement with terrorists consideration above constitution no agreement may violate yet
    same constitution is being used to attempt to alter government to UN desires. Either constitution is effective in all instances or none. UN which is it?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. FELONS DE KATI ET LA COALITION JIHADO-COMMUNISTE, vous etes entrain de jouer dangereusement avec l’existence meme de notre faso. Vous savez tres bien qu’il y a des pays qui n’aiment pas financer la MINUSMA et vous savez tres bien que la survie de notre faso depend de la cooperation avec les pays freres et amis et les organisations internationales. IL FAUT ABSOLUMENT ARRETER VOS IMBECILITE’S ET VOS FAUSSES FIERTE’S POUR EVITER UNE SOMALISATION DU MALI!!!!
    LES FELONS DE KATI DOIVENT COMPRENDRE QUE LA COALITION JIHADO-COMMUNISTE CONNUE SOUS LE NOM DE M5-RFP EST COMPOSE’E DE VIEUX BANDITS QUI ONT SUCE’ LE MALI, DE VOYOUS ET DE CRIMINELS QUI DISENT MERDE AU MALI ET AUX INTERETS SUIPERIEURS DU MALI. CES GENS ONT LEUR PLACE EN PRISON!!!!!!
    POUR REMETTRE LE MALI SUR LES RAILS, IL FAUT IMPERATIVEMENT ET IMMEDIATEMENT METTRE EN PLACE UNE EQUIPE DE TRANSITION QUI RESPECTE LA CONSTITUTION DU MALI!!!
    SI VOUS PENSEZ QUE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE VA CROISER LES BRAS ET VOUS REGARDER DEMOLIR UN TRES GRAND PAYS SITUE’ AU COEUR DE L’AFRIQUE DE L’OUEST , CE QUI FAVORISERA LES ACTIVITE’S TERRORISTES DANS TOUTE LA REGION SAHELIENNE; VOUS VOUS TROMPEZ LOURDEMENT!
    IL FAUT REVENIR A’ LA RAISON SINON UNE INTERVENTION MILITAIRE ETRANGERE QUE NOUS NE SOUHAITONS PAS CONTRE KATI, N’EST PAS A’ EXCLURE!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!
    LES FELONS DE KATI DOIVENT RETABLIR LA CONSTITUTION ET LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE ET RESTER DANS LEUR CASERNE!

  4. En adoptant la résolution 2541 (2020), le Conseil a décidé de reconduire jusqu’au 31 août 2021 les mesures énoncées aux paragraphes 1 à 7 de la résolution 2374 (2017), qui comprennent l’imposition d’une interdiction de voyager et d’un gel des avoirs pour ceux qui entravent les progrès de la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation au Mali. Selon les termes de la résolution, elle a réaffirmé que ces mesures s’appliquent aux personnes et entités désignées par le Comité des sanctions créé par la résolution 2374 (2017).
    Mr Antonio Guterres,nous nous avons compris les mascarades de votre organisme qui défends les intérêts de la France au Mali. Mais sachez que ca va jamais se passer comme vous le voulez.
    Les progrès de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation si ça n’arrange pas le mali et les maliens on le mettra à coté. INCHALLA

  5. TRES SIMPLE POUR EVALUER LA PERIODE TRANSITION
    JUSTE DEGAGER LES TACCHES A FAIRE DURANT LA TRANSITION.
    DES ACTIVITES TELLES :
    #LA MISE A JOUR DU FICHIER ELECTORAL POUR CEUX QUI ONT ATTEINT L`AGE DE VOTER ETC..ETC..ETC……..
    IL NE S`AGIT PAS DE PRENDRE UNE DUREE AU HAZARD.
    EN DEGAGENT LES TRAVAUX A FAIRE DURANT LA TRANSITION IL SERAIT FACILE DE DEGAGER LA DUREE DE LA TRANSITION. TRES TRES IMPORTANT ,C`EST DE L`AVENIR DU MALI DONT IL S`AGIT .IL NE S`AGIT PAS D`ECOURTER LA DUREE DE LA TRANSITION POUR PLAIRE A LA petite cedeao.
    C`EST DE L`INTERET DU MALI DONT IL S`AGIT……LA REUSSITE DE LA TRANSITION SE IMPORTANTE POUR LE SUCCES DE L`ETAPE SUIVANTE …………..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here