La presse malienne en deuil : Cheick Oumar Maïga dit Gilbert, journaliste émérite, tire sa révérence à 64 ans !

2

Décédé dans la nuit du mardi au mercredi 1er septembre 2021, Cheick Oumar Maïga dit Gilbert, actuel président du Conseil d’administration de Moov Africa et ancien secrétaire général du ministère de la Communication, a été accompagné, hier, à sa dernière demeure par une foule de grands jours composée de plusieurs personnalités du monde de la presse et de la communication, parents, amis, collaborateurs ainsi que de nombreux journalistes. Il repose désormais au cimetière de Faladié-Niamakoro.   

La presse malienne vient de perdre un journaliste émérite. Cheick Oumar Maïga communément appelé “Gilbert” n’est plus. Il a tiré sa révérence dans la nuit du mardi au mercredi 1er septembre 2021 des suites d’une maladie. C’est avec consternation que le monde de la presse malienne a appris le décès brutal de celui qui fut secrétaire général du ministère de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration pendant plusieurs années.

“Cheick Omar Maïga dit Gilbert pour tous, fait partie des aînés qui nous ont donné des béquilles quand nous débutions notre carrière dans l’univers de la presse. Il a contribué à notre formation. Il a attiré notre attention sur les textes législatifs qui allaient cadrer la presse. Il était là aux différentes journées de la communication. Il a aussi œuvré à ce que le pays dispose d’une politique nationale de communication pour le développement. Apprendre sa mort de façon si soudaine est un choc. Qu’Allah lui fasse miséricorde !” a déclaré Ibrahima Maïga.

“Bero, Koro, doyen, chef, patron. Le Grand Gilbert s’en est allé. La famille de la communication perd l’un de ses plus fervents serviteurs. Dors en paix Cheick Oumar Maïga ! “ renchérit Alassane Souleymane.

Le Bureau exécutif de l’Amicale des anciens étudiants et stagiaires du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) de Dakar, dénommée “AMA-Cesti” et l’ensemble des membres de l’Association ont appris avec une profonde douleur le décès de Dr Cheick Oumar Maïga, 8e promotion du Cesti, des suites de maladie.

“Cheick Oumar Maïga était un professionnel aguerri ayant blanchi sous le harnais. Journaliste au quotidien national L’Essor à sa sortie du Cesti, il a écrit les belles lettres de la presse écrite publique malienne. Il faut surtout ajouter sur le plan académique que le défunt est titulaire d’un doctorat en Sciences de l’information et de la Communication de l’Université Paris Sorbonne IV.

Gilbert pour les intimes est aussi un des précurseurs de l’IEC et de la communication pour le développement au Mali, des concepts qu’il a largement contribué à vulgariser dans le pays et au-delà. Il a été un expert essentiel dans l’élaboration de la stratégie de communication gouvernementale en 2015.

Dans sa carrière professionnelle on retient son long séjour au ministère de l’Economie numérique et la Communication dont il a été le secrétaire général et où il a impulsé la rédaction et l’adoption de plusieurs textes législatifs et réglementaires. Dr Maïga a surtout montré la voie à plusieurs générations de la Presse malienne par les séminaires de formation et des cours dispensés dans différentes écoles de journalisme.

Le Mali perd un journaliste émérite, un communicateur hors pair, un expert de haut niveau en journalisme et communication et un grand commis de l’administration.

L’Amicale des anciens étudiants et stagiaires maliens du Cesti (AMA-Cesti) perd un de ses éminents membres et serviteurs. Ses conseils ont été judicieux pour la mise en place de l’Amicale en 2016″ précise l’AMA-Cesti dans un communiqué.

La levée du corps de Gilbert a eu lieu, hier, chez lui à Faladié Séma en présence d’une foule nombreuse composée de plusieurs personnalités et du monde de la presse. Il repose désormais au cimetière de Faladié-Niamakoro.

Journaliste-réalisateur de classe exceptionnelle, Gilbert a été nommé en décembre 2020 au poste de président du Conseil d’administration de la Sotelma/Malitel “Moov Africa”, l’opérateur historique de téléphonie mobile. Ce fut le couronnement du parcours sans faute de cet homme qui, de simple reporter au quotidien national L’Essor, a gravi petit à petit tous les échelons de l’administration.

Plusieurs fois conseiller technique, secrétaire général de département ministériel et fonctionnaire international dans le Système des Nations unies (Unfpa et OMS au Mali et au Cameroun), entre 1991 et 2020, l’homme qui présidait aux destinées du Conseil d’administration de l’une des plus grandes entreprises publiques de la place est rompu aux arcanes de la haute administration, des négociations avec les partenaires bi et multilatéraux et des technologies de l’information et de la communication.

Il est titulaire, entre autres diplômes, d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication, obtenu en 1986 à l’Université de Paris IV Sorbonne-Celsa (Centre d’études littéraires et scientifiques appliquées), d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences de l’information et de la communication (1982, Université de Paris IV Sorbonne), du diplôme supérieur de l’Institut français de presse (IFP, 1981, Université de Paris Sorbonne II), du diplôme supérieur de journalisme du Cesti de Dakar (1980).

S’y ajoutent les certificats de management des programmes de développement de l’Université de Pittsburg (1982) et de gestion des programmes nationaux de lutte contre le Sida à Ouagadougou (OMS).

L’homme a des compétences reconnues et appréciées dans les domaines suivants :

Plans et stratégies de communication pour le développement ;

– Communication/journalisme ;

– Etudes et enquêtes d’opinions ;

– Communication pour le changement de comportement (CCC) – information-éducation-communication (IEC) ;

– Tics ;

– Genre-promotion de la femme-PF ;

– Management des programmes et projets de développement ;

– Gouvernance démocratique ;

– Encadrement d’ateliers sur la gouvernance, la communication ;

– Régulation des médias, des télécommunications, poste et Tics ;

– Planification stratégique.

Il serait simplement fastidieux d’énumérer toutes les qualités et hauts faits d’arme de Cheick Oumar Maïga dit Gilbert qui, malgré ses palmes académiques et les lauriers tressés partout où il est passé, reste toujours égal à lui-même : généreux dans l’effort, humble et d’une courtoisie exquise.

La Rédaction d’Aujourd’hui présente ses condoléances les plus attristées à sa famille, ses collègues et ses proches.  Que la paix du Tout puissant soit légère sur lui. Amina ! Dors en paix Gilbert !

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here