Mali : des personnalités saluent la mémoire de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta comme un “homme d’Etat” (SYNTHESE)

0

Dès l’annonce du décès de l’ancien président malien à son domicile privé de Bamako par sa famille dimanche matin, les témoignages se sont multipliés sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire d’Ibrahim Boubacar Keïta comme un “homme d’Etat”.

Dans un communiqué officiel publié dimanche, le gouvernement malien a annoncé son décès avec “une profonde douleur”.

“Le Mali vient de perdre un homme d’Etat dont l’engagement patriotique est inégalable. Il était sincère et toujours dévoué au service de la nation”, a tweeté Moussa Timbiné, président de l’Assemblée nationale dissoute par le défunt le 18 août 2020 avant sa propre démission sous la pression de la junte militaire.

“Pendant sa riche carrière politique, le président IBK (Ibrahim Boubacar Keïta) s’est d’abord illustré par son humanité”, a aussi reconnu Moussa Mara, Premier ministre du défunt du 9 avril 2014 au 9 janvier 2015.

“Très attristé d’apprendre la disparition de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta avec qui j’ai eu l’honneur de servir le Mali comme ministre des Affaires étrangères”, a également twitté Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

“J’ai pu apprécier sa passion pour le Mali qu’il avait chevillé au corps, sa vision de la fonction, sa générosité, son ouverture vers les autres et sa recherche permanente de solutions pérennes aux problèmes des Maliens. Il était un grand patriote et un grand Africain”, a témoigné sur les réseaux sociaux, Mahamadou Nimaga, ancien conseiller diplomatique de M. Keïta.

“Je suis peiné d’apprendre le décès de M. Ibrahim Boubacar Keïta, ancien président de la République du Mali”, a aussi tweeté le président du Sénégal Macky Sall.

“J’ai appris avec une vive émotion le décès ce jour 16 janvier de S.E. Ibrahim Boubacar Keïta, ancien président de la République du Mali”, a tweeté Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA).

Selon ses proches, l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta est décédé dimanche aux environs de 09H00 GMT à 76 ans des suites d’une maladie.

Arrivé au pouvoir en septembre 2013 et réélu en 2018, il a été renversé le 18 août 2020 par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) après de longs mois de manifestations dans la rue pour contester son régime.

Depuis, il avait séjourné à plusieurs reprises à Dubaï, aux Emirats arabes unis, pour raisons de santé.

M. Keïta est né le 29 janvier 1945 à Koutiala, dans le sud du Mali. Fondateur du Rassemblement pour le Mali (RPM), il a notamment occupé les fonctions d’ambassadeur en Côte d’Ivoire, de ministre des Affaires étrangères, de Premier ministre de 1994 à 2000 et de président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007.

La junte lui avait accordé tous les avantages liés au statut d’ancien président de la République du Mali.

Source: Agence de presse Xinhua

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here