FAFPA : D’ambitieuses perspectives, malgré un budget à la baisse

0

Le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa) a tenu, le mardi 21 avril dernier, à l’hôtel Sheraton de Bamako, la 28ème session ordinaire de son Conseil d’administration, sous la présidence de Ousmane Traoré.

Conformément à sa mission, la direction générale du Fafpa envisage de réaliser 183 actions et projets de formation, tous secteurs confondus, pour environ 7000 agents. Cette vision sera aussi corroborée par des actions de soutien à la formation, notamment le suivi évaluation, la promotion, la communication et le partenariat.

Cette session essentiellement budgétaire du Fafpa intervient après  la 23ème session budgétaire extraordinaire, tenue le 27 août 2019 sur la base des ressources liées à la Contribution forfaitaire à charges de l’employeur (CFE), d’un montant de 4 milliards de FCFA, communiqué par le ministre de l’Economie et des Finances le 17 avril 2019. D’où l’adoption par le Conseil d’administration de la structure d’un Plan d’action en vue de l’exécution diligente des activités prévues à cet effet.

Dans son intervention, le DG du Fafpa s’est réjoui au même titre que les autres administrateurs de la tenue de cette 28ème session du Conseil d’administration. Mohamed Albachar Touré a  rappelé qu’en 2019, sur un budget de plus de 7,4 milliards de FCFA ils ont pu faire une réalisation financière à hauteur de 63,17%, contre une réalisation technique de plus de 92% de leurs activités. A cet effet, il a saisi l’occasion pour remercier chaleureusement le Premier ministre Dr Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances, pour son soutien au Fafpa, dans le cadre de la mobilisation de ses ressources. Il a aussi salué le ministre de tutelle, Jean Claude Sidibé, pour son soutien et ses orientations éclairées.

En dépit de ces conditions difficiles, sur 80 actions/plan et projets de formation prévus, 74 actions/plan et projets de formation ont été réalisés, soit un taux d’exécution technique de 92,50%. En outre, explique-t-il, la Direction générale du Fafpa a poursuivi la mise en œuvre des projets et programmes en coopération. Il s’agit notamment du Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (Procej), financé par la Banque mondiale et de la Convention de délégation de fonds et de mise en œuvre (Cdfmo) de la Composante MLI/022 du PIC III, financée par la Coopération luxembourgeoise (Lux Dev). Et Mohamed Albachar Touré de rappeler d’une part que la Direction générale du Fafpa a élaboré et présenté ses comptes de gestion retraçant ainsi, la clarté et la performance de l’orthodoxie financière de gestion du fonds et d’autre part, l’élaboration d’un nouveau cadre organique du Fafpa en vue d’une meilleure gestion du plan de carrière du personnel.

Par ailleurs, concernant l’année 2020, le DG du Fafpa a rappelé qu’avec l’accompagnement des plus hautes autorités du pays, sur un budget initial de 2,72 milliards de FCFA que sa structure vient de recevoir un complément budgétaire de 3 milliards de FCFA, grâce à l’implication du Premier ministre Dr Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances. Comparativement au budget 2019, sa structure a connu une régression de 04,18% du budget. Selon lui, cela est dû fondamentalement au fait qu’en 2019, ils ont pu recevoir un  reversement de leurs arriérés sur la Taxe de formation professionnelle (TFP) 2018, sinon le budget initial était de 4 milliards de FCFA.

En perspectives, selon  Mohamed Albachar Touré, pour cette année, la Direction générale du Fafpa envisage de réaliser 183 actions/plans et projets de formation, tous secteurs confondus, pour environ 7000 agents ainsi que des actions de soutien à la formation, notamment le suivi évaluation, la promotion, la communication et le partenariat.

Ces activités seront financées sur la base d’un budget équilibré en recettes et dépenses à plus de 6,71 milliards de FCFA contre 7,011 milliards en 2019, soit un taux de régression de 04,18%.

Pour ce faire, le PCA, Ousmane Traoré, dit pouvoir compter sur les contributions des administrateurs afin de donner à la Direction générale du Fafpa les orientations et les recommandations lui permettant d’atteindre les résultats espérés.

Adama TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here