Fin de la Minusma : Ce que pense Moussa Mara

19

A la demande du Gouvernement malien, le Conseil de sécurité a  décidé de mettre fin au mandat de la MINUSMA au titre de la résolution 2640 à compter du 30 juin 2023. Cette décision de nos autorités, incontestablement souveraine, nous place aujourd’hui, plus que jamais face à notre destin.

A cette occasion, je m’incline pieusement devant la mémoire de toutes les victimes, civiles et militaires, nationales et étrangères tombées depuis le début de cette crise pour que notre nation ne s’effondre pas. Notre peuple, fidèle à son Dambé, restera à jamais reconnaissant à toutes celles et tous ceux qui ont consenti au sacrifice ultime en son nom.

Si en décembre 2012, le déploiement d’une force internationale au Mali, décidé par le Conseil de sécurité à l’unanimité de ses membres, à la demande du Mali, a été qualifié d’acte historique par le chef de la diplomatie malienne de l’époque, la demande d’un retrait sans délai de la MINUSMA par un autre chef de la diplomatie à un peu plus de dix ans d’intervalle, est toute aussi historique. Le peuple malien, les autorités maliennes se trouvent ainsi, par leur volonté, placés face à leurs responsabilités. Ce moment est plein de promesses assurément, et trouve son fondement dans cette volonté affichée de souveraineté retrouvée pour assurer notre développement et notre sécurité essentiellement par nos propres forces.

Ce moment est aussi celui des défis pour notre peuple et pour nos autorités. La MINUSMA, en dépit des reproches qui lui ont été adressés tout au long de ces années a néanmoins joué un rôle important dans cette période critique de notre histoire qu’il convient de saluer.

Chacune et chacun de nous, les autorités en tête, doivent faire en sorte de combler le vide ainsi créé dans certains domaines de la vie de la nation pour que cette décision historique soit bénéfique à l’ensemble de nos populations. Nous devrons à cet effet répondre à quelques enjeux majeurs que sont :

  • La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali pour lequel la MINUSMA a le plus souvent joué un rôle de facilitateur utile. La situation actuelle de défiance des parties de l’Accord constitue un facteur de complexification supplémentaire qu’il convient de prendre à bras le corps et sans délai ;
  • La prise en charge des actions sociales, de construction et de réhabilitation d’infrastructures dans le Centre et le Nord du pays matérialisés par les multiples projets à impact rapide réalisés par la MINUSMA au cours des 10 dernières années. Il est maintenant reconnu de tous que s’il n’y a pas de développement sans sécurité, il n’y a pas non plus de sécurité sans développement ;
  • La poursuite du renforcement de nos forces armées et de sécurité mais aussi de notre administration dans toutes ces zones dans lesquelles opérait et parfois résidait la MINUSMA pour qu’aucun vide ou presque ne suive leur départ d’une part et que la construction de la paix dans notre pays soit pérenne et en perpétuelle amélioration d’autre part ;
  • Le renforcement significatif de nos organisations de droits de l’homme afin qu’elles soient davantage outillées, davantage crédibles, davantage audibles et que leurs paroles pèsent et soient suivies d’effet par les autorités en charge de la gestion de notre Etat. Plus que jamais, nous devons relever le défi de notre souscription à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 Décembre 1948 et à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples du 27 juin 1981 ;
  • La crédibilisation de notre justice pour que les enquêtes ouvertes, particulièrement tout au long de cette crise mais pas seulement, puissent être clôturées. Cela, nous ne le devons ni à la communauté internationale, ni même à la communauté régionale, nous le devons d’abord à nous-mêmes, et plus encore à tous ces morts auxquels justice n’a pas été rendue ;
  • La mise en place d’alternatives crédibles et durables pour les centaines voire les milliers de nos compatriotes qui vont perdre leur emploi, pour les nombreux sous-traitants qui vont perdre leurs marchés, afin que notre économie déjà mal en point ne s’enlise davantage ;
  • La réalisation de l’aide humanitaire en faveur de nos compatriotes frappés par le dénuement ; la situation humanitaire reste très alarmante avec près de 8,8 millions de personnes ayant besoin d’une assistance et près de 380 000 déplacés. De tous les enjeux, celui-ci est sans doute le plus crucial.

Dans cette optique, il est fortement recommandé, voire impératif que nos autorités nous rassurent en communiquant aussi vite que possible sur leur plan de mitigation des risques liés à cette décision souveraine et historique.

J’invite chacune et chacun de nous à redoubler d’ardeur et d’effort pour accompagner nos autorités à relever ces défis efficacement et durablement, car même la résilience de notre peuple, si souvent mise à l’épreuve en ces moments de notre histoire, a des limites.

Dans cette période qui s’ouvre, en écho à notre Ministre des Affaires étrangères, j’invite nos compatriotes à continuer à porter haut nos valeurs d’humanisme et d’hospitalité, notamment vis-à-vis de ceux qui s’en vont, après avoir peu ou prou, contribué à leur manière, à la construction de la paix dans notre pays.

 

Bamako le  2 juillet 2023

Moussa MARA

Ancien Premier ministre

Commandeur de l’ordre national

Commentaires via Facebook :

19 COMMENTAIRES

  1. @Allakadjon, souviens-toi des raisons pour lesquelles General Moussa Traore a arrête et mis en prison le père de Moussa Joseph, souviens-toi aussi que c’est a cause de cette democratie de merde que nous avons le parti YELEMA dirige par Moussa Joseph, l’homme qui a fui devant les rebels a Kidal laissant derriere lui des centaines de pères de familles qui ont ete massacres par ces memes terroristes créant des centaines de veuves et d’orphelins!

  2. DJONYA C EST DÉJÀ UN CHOIX DE CASTRÉS, LES ARABES CASTRAIENT POUR PACIFIER LES ARABOU DJONW SILAMEHW

    ARABOUDJON DIT ALAKADJON, CALMES TOI!
    MARA N EST PAS FUTUR PRÉSIDENT DU MALI.

    ET PUIS, ALA SI OMNI PUISSANT N A PAD BESOIN DE DJONW, SOIT TU ES DJON DANS TA TÊTE SOIT TON ALA A VRAIMENT BESOIN DE DJONW DONC PAD OMNI PUISSANT, LA PREUVE PAD TOUT LE MONDE EST ADEPTE, IL YA AUTRES DIEUX À PRÉSENT ET DEPUIS TOUJOURS….

  3. MOUSSA FILS DE JOSEPH MARA A GRIFFONNÉ CE BOUT D ARTICLE POUR S ADRESSER À DES SPONSORS ÉTRANGERS QUI SURTOUT EN FRANCE SONT PRÉOCCUPÉS À ÈTEINDRE LEURS PROPRES INCENDIES, ILS N INVESTÌSSENT PLUS DANS LES PROJETS POLITIQUES DANS DES PAYS ÉVEILLÉS COMME LE MALI.

    MOUSSA MARA ET SES SOUTIENS ICI, CONTRE KINGUIRANKE, CALMEZ VOUS! KINGUIRANKE A RAISON ET DIT CE QUE LE PEUPLE MALIEN PENSE, NI + NI –

  4. MOUSSA FILS DE JOSEPH MARA A OUBLIÉ QU IL A ÉTÉ UN DES ACTEURS DE LA POLITIQUE QUI A MIS LE MALI À GENOUX OU À PLAT SUR LE VENTRE, IL A OUBLIÉQUE LES VICTIMES N ETAIENT PAS TOUS DES MARTYRS, LES CIVILS ET MILITAIRES MALIENS TOMBÉS NE SONT PAS COMPARABLES AUX SOLDATS VENUS SOUS ORDRES DE LA FRANCE ENVAHISSANTE, MAIS POUR MOUSSA ET JOSEPH MARRA , L AMALGAME EST NATUREL, PUIS QUAND ON A DES AMBITIONS DÉMESURÉES, HEIN?!!

    L ARTICLE DE MAARA MOUSSA JOSEPH N EST PAS ADRESSÉ À LA NATION MALIENNE MAIS PLUTÔT À SES SPONSORS INTERNATIONAUX À L OUEST, IL Y CROIT TOUJOURS. IL PENSE QU IL SERA FUTUR PRESIDENT IMPOSÉ PAR L OCCIDENT, SUR LES MALIENS, AHHH LE MAURE DE NARA, LES CONS DE LA SERVITUDE FRANCO ARABE,

  5. Allakadjon, souviens-toi des raisons pour lesquelles General Moussa Traore a arrête et mis en prison le père de Moussa Joseph, souviens-toi aussi que c’est a cause de cette democratie de merde que nous avons le parti YELEMA dirige par Moussa Joseph, l’homme qui a fui devant les rebels a Kidal laissant derriere lui des centaines de pères de familles qui ont ete massacres par ces memes terroristes créant des centaines de veuves et d’orphelins!

      • Allakadjon, je suis un homme libre ui a le droit de dire la verite et toute la verite et je ne reçois pas d’ordre de toi. Moussa Joseph n’est rien sans son père Joseph dont il a hérite tout!

        • Tu es vraiment buté Kinguiranké. Que tu sois libre ou esclave, je m’en fiche. Je doute vraiment que tu sois une normale.
          Tu n’as aucune dignité. Tu es dans toutes les sauces malweb une tête de coq pour te caricaturer.
          Respecte-toi un peu mon Dieu.
          C’est mon conseil.

  6. Hé alassane dramane Ouattara le sous préfet de Paris est légitime et légal élection de sous préfecture de ton département, a été de gladiateur .

    • Tres bien dit car Alassane Dramane Ouattara le Voltaïque, le Burkinabe et puis l’Ivoirien a marche sur des centaines de cadavres Ivoiriens qu’il a tue pour imposer son 3eme mandat après falsification illegale de la Constitution Ivoirienne!

    • @ toure, au moins ADO s’est presenter aux elections presidentielles. Gbagbo a tuer plus de 3000 personnes qui etaient la plupart des maliens et des burkinabes ,en refusant de quitter le pouvoir qu’il a perdu. ton vaurien, nullard fumeur de drogues assimi a fui le front pour venir faire un coup d’etat avec l’aide de la russie. Aujourd’hui ce assimi est responsable d’avoir tuer plus de 500 bergers peuls en complicite avec wagner.

  7. c’est vraiment triste. le mali est le seul pays au monde ou ce sont des videomen qui disent aux dirigeant ce qu’ils doivent faire. cela ne m’etonne pas puisque c’est un pouvoir puschiste illegitime et illegal.

  8. Voici un autre Issa Kaou Djim! Arrêtes de mentir! Il faut te taire Moussa Joseph car tu as toujours oeuvre a détruire le Mali comme ton père Joseph Mara. Tel père, tel fils!

    • Il s’exprime bien mieux que vous, ce qui signifie que son cerveau fonctionne meixu et que ses analyses sont forcement meilleurs.

      • Moussa Joseph est un tres grand blablablateur qui ne sait meme pas définir le mouvement des Non-Alignes. Il doit s’éduquer d’abord avant de venir raconter des âneries sur maliweb.net a travers une page d’ article qu’il a achetée sur Tjikan!

    • KinguiranHaine,
      Qu’est -ce que le nom de son père(Moussa M.) a à voir dans cette histoire d’opinion sur un sujet d’actu !
      Son père n’a rien à voir avec la destruction du Mali. Si tu as un compte à régler avec Moussa Mara, je vous invite tous les deux sur un ring de boxe ou dans une arène de Bantamba au Sénégal!
      C’est votre merde de démocratie, de traîtres, de voleurs, de corrompus de démocrates qui ont détruit le Mali.
      Pas les militaires.
      Ne te trompe pas de combat.
      Le CMLN n’a pas vendu un seul bout du territoire malien, ils l’ont défendu.
      Les démocrates oui!
      Et, ils ont bien fait de débarrasser les maliens de Modibo Keïta l’enfant maudit.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!