Cérémonie de dernier hommage au gouverneur de la région de Ségou

0

L’inspecteur général des eaux et forêts, gouverneur de la région de Ségou, feu Biramou Sissoko, a été amené à sa dernière demeure ce mercredi 10 juin 2020. Il est décédé le dimanche 07 juin 2020 à Bamako des suites d’une maladie. Il était âgé de 62 ans. Ses obsèques se sont passées à la place d’armes de Kati. Cette cérémonie a été marquée par la présence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé ; le gouverneur de la région de Tombouctou, Koïna Ag Ahmadou ; le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah qui a tenu un discours au nom du gouvernement et plusieurs autres grandes personnalités et hauts cadres. Chacun a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt.

Journée de concertation des acteurs et partenaires de l’éducation

Dans le cadre du renforcement des capacités dans la gestion de l’école en mode décentralisé, une journée de concertation a été organisée par l’académie d’enseignement de Kayes. Une cinquantaine d’acteurs et partenaires de l’éducation ont pris part à cette Journée pour assumer leurs rôles et responsabilités. Cette journée a eu lieu ce mardi 09 juin 2020. La directrice adjointe de l’Académie d’enseignement de Kayes, Assa Sow a déclaré que « l’école sera ce que les acteurs en feront et quand chacun sait ce qu’il a à faire, elle ne peut que mieux s’en porter, d’où l’organisation de cette journée ».

Cette Journée était sous la présidence du préfet Fadio Fané. Après l’identification des acteurs, la répartition de leurs rôles et responsabilités a suivi. L’interprétation harmonisée suivie des difficultés a été abordée. Les acteurs ont été attirés par les difficultés de financement des projets d’école et de l’opérationnalisation des Comités de gestion scolaire (CGS). Le remède suggéré était la multiplication des partenaires et le paiement des taxes par les citoyens. Les représentants des structures déconcentrées, des collectivités territoriales, la société civile, des ONG, des directeurs d’écoles, des coordonnateurs étaient tous présents pour cette rencontre.

Fana : un homme décapité

Dans la nuit du mardi au mercredi, un homme du nom de Bakary Sangaré a été assassiné. Vivant dans le quartier Badialan de Fana, son corps sans vie a été retrouvé devant sa maisonnette. Âgé d’une quarantaine d’années, M. Sangaré, selon les médecins, aurait reçu trois coups à l’arrière du crâne avant d’être décapité. Selon des témoins, M. Sangaré serait du village de Bancoro, à 15 km de Fana, charlatan-guérisseur, divorcé sans enfant, vivant seul. Il serait aussi un ancien militaire ne jouissant pas de toutes ses facultés. Après être informé, le sous-préfet de Fana, Benena Mounkoro, a vite contacté les services techniques et sa hiérarchie pour que les dispositions soient prises afin d’éviter toute panique au sein de la population agacée par ce genre de drame. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de sa mort.

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la pandémie de COVID-19

La campagne de sensibilisation et de communication de proximité sur la pandémie du COVID-19 a été lancée devant la mairie de la commune 6 du district de Bamako. Une campagne qui va durer jusqu’en fin juillet 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Cette campagne a pour but de prévenir et lutter contre la pandémie du coronavirus. Elle sera menée par le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les instituions, Porte-parole du Gouvernement, accompagné du haut représentant du Chef de l’État, les ministres en charge de l’Administration territoriale, des Affaires religieuses, de la Mobilité urbaine, et des Réformes institutionnelles. Les personnes visées par cette action sont les légitimités traditionnelles, les leaders religieux, les syndicats des transporteurs et les usagers des transports publics ainsi que les commerçants des marchés publics en vue d’une plus grande mobilisation contre la propagation de la maladie à coronavirus.

Gao-Menaka : Mobilisation des radios et  organisations de la société civile pour la prévention et la lutte contre le coronavirus

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus les organisations de la société civile et les radios de la ville et de la région se sont mobilisées pour une sensibilisation. Dans cette lutte contre la Covid-19, la MINUSMA leur tend la main. Un grand pas a été fait pour cette lutte par l’URTEL (Union des Radios et Télévisions Libres du Mali) et les radios membres de ses antennes régionales de Gao et Ménaka.

Leur mode de sensibilisation passe non seulement par la lecture quotidienne de communiqués du Ministère de la Santé, mais aussi par la diffusion de messages de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et par des émissions en langues locales. Elles informent leurs auditeurs sur la propagation de cette maladie ainsi que sur les mesures barrières pour s’en éloigner.

Avec le soutien de la MINUSMA, certaines parmi elles rediffusent aussi l’émission « Objectif Santé », un programme de Mikado FM (la Radio des Nations Unies), produit avec la participation de l’OMS et des acteurs de santé maliens. Ces actions sont initiées et dirigées par la Direction régionale de la Santé et celle du Développement économique et Social.

La jeunesse n’a pas croisé les bras face à cette action. Dans cette mobilisation générale, les acteurs de la société civile de Gao ne sont pas restés en reste.

Primature : Dr Boubou Cissé a rendu sa démission

La nouvelle est tombée hier soir. Dr Boubou Cissé a rendu sa démission au Président de la République. La décision était attendue depuis la semaine passée suite à la formation du bureau de l’Assemblée nationale. Mais la tension créée via le mouvement de Mahmoud Dicko avait ralenti les choses. Sur la page facebook du groupe Renouveau, l’information est publiée et le groupe confirme que Boubou a été reconduit. Il a en charge de former une équipe restreinte de mission.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here