Avions cloués : où en est-on ?

0

Que devient le dossier relatif aux avions cloués au sol ? La question que tout bon Malien est en droit de se poser en moment est de faire en sorte que la lumière soit faite, coûte que coûte, sur cette si honteuse, humiliante et scabreuse affaire ; surtout à un moment où l’on n’a pas l’impression que la justice bouge dans le sens voulu par nombre de nos compatriotes sur ce dossier. La répétition étant pédagogique, pour ce qui nous concerne, et ayant été les premiers, après le Colonel Bamba, à avoir évoqué ce dossier, nous ne cesserons de le remettre sur le tapis. Il est utile que justice soit faite surtout en ces temps où nos Fama (Forces armées maliennes) ne cessent de perdre la vie sur le théâtre des opérations. Dire que certains ont le courage de détourner l’argent destiné à leur équipement. Des criminels !

Sonef : des activités suspectes menacent la sécurité de ses employés

Très active dans la partie nord de notre pays, la société de transport Sonef traverse, à travers ses employés, des moments très difficiles. Ils  subissent, au quotidien, des menaces et même des assassinats. Le dernier cas en date est celui de leur représentant à Gao qui a été froidement abattu. Après ce tragique évènement, c’est au tour du chef d’escale de la compagnie à Labbezanga de subir des menaces de mort en ce moment.Il s’agit d’un certain Zoubeyrou qui serait sur une liste noire détenue et publiée par les djihadises, en même temps qu’un certain Ongoïba, frère de l’imam assassiné, et qui serait aussi le chef de village. Aux dernières nouvelles, il aurait trouvé refuge à Gao.Il faut rappeler que Labbezanga devient une ville fantôme. C’est le sauve-qui-peut. Tous cherchent un moyen pour se rendre à Ansongo, d’autres rallient le Niger et tous se disent abandonnés par les pouvoirs publics depuis le retrait des Fama (Forces armées maliennes).

 Famille présidentielle : le transport aérien aussi ?

Décidément, on ne finira jamais d’entendre parler de la famille présidentielle malienne, des proches et de l’entourage du président IBK ; surtout, en mal. Après avoir investi dans l’immobilier, le pétrole et autres secteurs, les voici qui veulent s’essayer au transport aérien. En effet, certains des proches d’IBK auraient acquis des avions dans le but de s’adonner à ce business également et font des misères à toute ambition affichée, d’un autre Malien, dans ce sens.C’est ainsi que la desserte de la ville de Kayes a failli ne jamais avoir lieu, tellement les promoteurs ont été confrontés à des difficultés. Deux jours avant le lancement officiel, ils n’avaient pas encore l’autorisation d’exercer. C’est à se demander à qui pensent les proches d’IBK. Au pays ou à leurs poches ? À leurs poches, apparemment. Aux dernières nouvelles, les appareils acquis par eux sont stationnés dans un pays du Golfe. Peut-être acquis grâce aux commissions des avions cloués au sol.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here