Législative 2020 dans la circonscription électorale de Kati : Le mandataire de la liste RPM-URD-ADEMA PASJ, Alou Badra Sangaré juge leur « victoire méritée »

1

Le jeudi 18 juin 2020, le Mandataire de la liste d’alliance RPM-URD-ADEMA PASJ dans la circonscription électorale de Kati (Région de Koulikoro), Alou Badra Sangaré a animé un point dé presse à Kati pour faire des clarifications sur le processus électorale dans la circonscription électorale de Kati pour l’élection  des députés à l’Assemblée nationale, scrutins du 29 Mars et 19 avril 2020. « Le premier tour du scrutin s’est déroulé le 29 Mars 2020 et notre Alliance a été classée première avec 3 795 voix soit 40,07% suivie de la liste ASMA – CFP/ UMRDA / ADJS – HOROYAN TON /PARENA et PRVM FASOKO avec 3 235 voix soit 34,15% suivant résultat de la commission de centralisation », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’à l’issu des résultats définitifs du second tour proclamé par la Cour constitutionnelle du Mali, les candidats de la liste RPM-URD-ADEMA PASJ dont les noms suivent : Youssouf CAMARA, Domo dite Adama SIDIBE, Chaka Batouta BAGAYOKO, Gouagnon COULIBALY, Aïssata MAÏGA, Tiassé COULIBALY et Sadio DOUMBIA ont été déclarés élus députés à l’Assemblée Nationale. « Nous remercions tous les acteurs qui ont contribué de près ou de loin à cette victoire que nous jugeons méritée et adressons nos félicitations aux députés déclarés élus. Quant aux candidats des autres listes, nous leur témoignons nos encouragements, les félicitations pour les résultats obtenus et leur participation à cet exercice démocratique. Nous leur réitérons notre volonté à collaborer pour le bonheur des populations et le développement du Mali en général et le Cercle de Kati en particulier », a souligné Alou B Sangaré. Par ailleurs, il a fait savoir que le remplacement des présidents de bureaux et assesseurs dans la commune de Mandé n’a pas été fait conformément à l’article 83 de la loi électorale.

——————————————-

Covid-19

Les acteurs du Projet de réponse d’urgence au Mali à pied d’œuvre pour vaincre la pandémie

L’hôtel Radisson Blu de Bamako a abrité le jeudi 18 juin 2020, la 1ère réunion du comité de pilotage du projet de réponse d’urgence au Mali covid-19. L’objectif de la réunion du comité national de pilotage du Projet était non seulement de présenter et valider le Plan de Travail Budgétisé Annuel 2020 (PTBA), mais aussi, de présenter et valider le manuel et procédures du projet. Ladite réunion était présidée par le représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Mohamed Berthé, en présence du coordinateur du projet REDISSE III (Regional Disease Surveillance Systems Enhancement), Dr Amadoun Ali Sacko et d’autres personnalités. Dans ses mots de bienvenue, le coordinateur du Projet REDISSE III, Dr Amadoun Ali Sacko a fait savoir qu’avec ce projet, il y aura la prise en charge des formations sanitaires, la prise en charge de personnel de santé, la prise en charge des patients, la prise en charge des confinés et des ménages. Quant au représentant du ministre de la santé, Dr Mohamed Berthé, la pandémie du Covid 19 n’épargne aucune nation. Selon lui, plus de 8 millions de personnes ont été infectées à travers le monde pour près de 450 000 décès. «Notre pays a bénéficié d’un financement de la Banque mondiale d’environ 25,8 millions de dollars afin de renforcer nos systèmes de surveillance, de veille sanitaire, nos capacités en ressource humaine mais aussi la gouvernance, l’équité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Ainsi, ce projet aura pour objectif stratégique de limiter la transmission humaine, d’identifier et réduire la transmission à partir de la source animale, de limiter l’impact social et économique grâce à un partenariat multisectoriel fécond. En vue de respecter la bonne marche et les conditions de mise en vigueur du projet d’urgence, un accord de financement a été signé le 14 avril 2020 entre notre pays et l’Association internationale de développement (IDA) », a conclu Dr Berthé.

———————-

Situation sociopolitique au Mali

Le Barreau du Mali exhorte l’Etat à apporter les réponses idoines aux différentes revendications des populations maliennes

Dans une déclaration en date du 16 juin 2020 déposée à notre rédaction, le Barreau du Mali appelle les différentes parties à faire preuve de clairvoyance et de retenue tant dans leurs déclarations que dans leurs actes en vue de préserver l’ordre public, la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Il exhorte instamment l’Etat à prendre la mesure de toutes ses responsabilités et à adopter dans les meilleurs délais toutes les dispositions urgentes et nécessaires pour apporter les réponses idoines aux différentes revendications et la réalisation des aspirations légitimes et légales des populations maliennes. Par ailleurs, le Barreau invite la Communauté internationale et les amis du Mali à assumer leur part de responsabilité quant à la préservation de la paix, de la sécurité, de la souveraineté et de l’intégrité du territoire national.

——————————–

 

A.S 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mr Sangare il faut continuer à rêver sinon tout le monde sait que vous avez volez la victoire des braves citoyens de Kati. En 7 ans de mandat qu’avez vous fait dans la circonscription?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here