Les brèves de MOEURS

0

Il détourne la machine à broder de son bienfaiteur

 En quête d’emploi de tailleurs depuis  bel lurette et en faisant le porte en porte, Modibo Diarra, un ressortissant de Tessalit, a fini par se faire embaucher par Adama Koné, une dame propriétaire d’un atelier de broderie et cela, grace à sa patience, son courage et l’intervention d’un ouvrier travaillant également avec la dame.

La machine sur laquelle elle devait travailler étant vétuste, la bonne dame décide de la déposer chez le réparateur pour entretien bien sûr  en compagnie de Modibo qui devait la récupérer plutard.

 Arrivé chez ce dernier à l’aide d’une Sotrama, la dame demande à Modibo de descendre avec la machine pour le remettre au dépanneur pendant qu’elle  continuait son chemin avec le même véhicule pour effectuer des courses.

Après le départ de la dame, Modibo change d’avis ; au lieu de remettre la machine au dépanneur, il s’en va chercher un acquéreur.

Quelques temps après n’ayant plus ses nouvelles elle se rend compte qu’elle avait eu affaire à un escroc

Pour retrouver sa machine, la bonne dame s’est confiée aux hiboux de la brigade de recherche du 5ème arrondissement.  Modibo en partant n’avait laissé chez lui que son enfant de 4 ans gardé lui aussi par un petit chien. Il a pris la destination de la côte d’Ivoire. Après 8 mois, il a été appréhendé par les inspecteurs de la brigade de recherche en charge de l’affaire. Arrêté, Modibo reconnaît les faits mais avoue qu’il a vendu la machine en côte d’Ivoire pour se marier. Pour finir la machine a été retrouver en possession d’une certaine Hady Sylla au grand marché de Bamako

Quand à Modibo il a été retrouvé et déféré depuis plus d’une semaine devant le parquet.

Drissa Togola stagiaire

 

Un vol qui pèse 13 tonnes

En complicité avec certains de ses amis, Salif Togola dit Amadou a volé 13 tonnes de ciment de son patron avant de disparaître dans la nature. Mais croyait-il prendre de vitesse les fins limiers du 5ème arrondissement qu’il l’aura appris à ses dépens.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 24 au 25 septembre dernier à l’Aci  2000 à Hamdallaye. Le ‘’Coulibalykè’’ prénommé Amadou avait pris soin de confier son magasin à un de ses employés, Salif Togola. Confie-t-on la chèvre à l’hyène ? Ce dernier ne mit pas de temps à défoncer la porte du local en complicité avec ses amis: Séiba Coulibaly, Broulaye Traoré et un autre Coulibaly, Abdoulaye, toujours en fuite.

Sous leurs yeux, 13 tonnes de ciment. Butin pas lourd, se disent les voleurs puisqu’en un laps de temps très bref, ils nettoyèrent le magasin. Un camion benne est…affrété pour le transport. Un certain Fousseiny Coulibaly, employé chez d’un richissime homme d’affaire de la capitale est le receleur. Le marché est vite conclu et les sous partagés.

Togola mit les voiles pour son village natal, quelque part derrière Kolondiéba. Mais c’était sans compter sur l’efficacité des poulets du 5ème arrondissement. Sous la houlette de l’inspecteur Goïta, les éléments partirent le cueillir au nez de ses parents et le ramenèrent à Bamako.

Aveux complets. Dénonciation des complices et co-auteurs qui furent tous recherchés et mis aux arrêts Seul Abdoulaye Coulibaly reste toujours en cabale. Marié et père de cinq enfants, il a abandonné sa famille pour prendre une destination inconnue.

Quant aux autres, ils ont été conduits mercredi dernier chez le procureur de la république près le tribunal de première instance de la commune IV qui les a mis sous mandat de dépôt. Coup de chapeau au commissariat du 5ème arrondissement dont la devise est la protection des personnes et leurs biens

Chaka DOUMBIA

 

Journée  mondiale de la vue : Les Lions clubs font le don de la vue !

Du 11 au 20 octobre 2006 au Centre International des Conférences de Bamako, 35 000 citoyens maliens qui ont des problèmes de la vue seront dépistés gratuitement.  

La Journée mondiale de la vue qui a été instituée pour reconnaître et renforcer l´importance de la suppression de la cécité évitable, se tient tous les ans, le deuxième jeudi d´octobre. Les LIONS clubs du monde entier sont encouragés à y participer en parrainant des activités et programmes sur le plan local, soit le jour même ou pendant le mois d´octobre, pour sensibiliser à la nécessité de vaincre la cécité évitable et sauvegarder la vue. 

En 1988, une fondation «Faire le Don de la Vue » a été créée par des ophtalmologues, des fabricants de lunettes et des bénévoles pour collecter des montures et des verres correcteurs et les mettre à la disposition des plus démunis. 

Grâce au LIONS Club International, 400.000 personnes reçoivent tous les ans, aux Etats-Unis et au Canada, de nouvelles lunettes et des soins oculaires gratuitement. Chaque année, 300.000 personnes des pays en développement reçoivent, à travers les missions organisées mensuellement, des verres correcteurs et des soins ophtalmologiques gratuits. 

L´organisation Mondiale de la Santé prédit que le nombre de personnes aveugles dans le monde pourrait doubler au cours des 25 prochaines années. 

Les LIONS Clubs doivent agir pour lutter contre les causes principales de cécité et pour aider à sauvegarder la vue.  

Les clubs du Mali grâce aux projets SIGHT FIRST (La Vue d´Abord) exécuté par l´Institut d´Ophtalmologie Tropicale (IOTA), interviennent depuis 1992 dans la formation, l´équipement et les soins oculaires au Mali. L´Institut est à son cinquième projet. La décentralisation dans les régions de Mopti, Ségou, Sikasso et à Kayes est à sa deuxième phase et une requête est déjà en cours pour les régions de Tombouctou et Gao. 

Le  choix de notre pays pour accueillir la deuxième mission sur le sol africain et la première en Afrique francophone s´explique donc par les résultats positifs de nos actions. Nous rejoignons ainsi des milliers de LIONS dans une tentative mondiale d´éduquer le grand public sur l´importance des soins oculaires de bonne qualité. Une publicité de ces activités sera faite à l´échelle mondiale mais il est aussi important de propager le message parmi les habitants de notre communauté. 

Les LIONS valoriseront ainsi les programmes qu´ils proposent à la communauté.  

Placée dans le cadre du mois de la solidarité, et en rapport avec la Fondation « Faire le Don de la Vue  » des dépistages des problèmes de la vue, du glaucome ou des cataractes se feront sur 35000 citoyens maliens du 11 au 20 octobre 2006 au Centre International des Conférences de Bamako. Pendant le dépistage, les patients qui présenteront des cas graves (opération de la cataracte, trichiasis soins oculaires) seront pris en charge à l´IOTA  et tout cela de façon gratuite. 

Le coût global de l´activité est estimé à deux millions de dollars Us soit plus d´un milliard de FCFA.  

Les LIONS du Mali interviennent dans plusieurs secteurs de la Santé notamment:                                                                

–  Lutte contre la cécité : Nous sommes à notre cinquième projet avec l´IOTA (formation des CES, des ISO, des techniciens lunettiers, construction du centre de formation et son équipement, matériel médical). Le cinq projets totalisent plus de 5 millions de dollars. A cela il faudra rajouter deux projets sur la décentralisation des soins oculaires (Mopti, Ségou, Sikasso et Kayes) pour plus d´un million de dollars. Nous avons en attente de financement un projet de décentralisation pour Tombouctou et Gao.

– Lutte contre le diabète : Nous avons réhabilité un bâtiment public que nous avons transformé en centre diabétique. Il a été entièrement aménagé et équipé par les LIONS du Mali pour plus de 125 millions de FCFA.

– L´ergothérapie : Nous nous occupons des malades mentaux en essayant de leur donner une activité pouvant les aider à se prendre en charge. Nous leur apportons du riz, du mil et le prix de condiments afin que les femmes malades puissent faire la cuisine.

– L´UMAV : Nous faisons tous les ans à Noël, un don de boeuf, de riz et de condiments à cette institution pour lui venir en aide.

– Tous les ans, à l´occasion de la journée mondiale du Lionisme célébrée le 8 octobre, nous faisons un don de sang et de consommables à la Banque de sang.

– Nous avons construit et équipé des centres de santé et offert des équipements médicaux à la Fondation pour l´Enfance. Plusieurs centres de santé ont reçu des forages d´eau équipés pour le bien-être des malades.

– Nous avons fait de la nivaquinisation dans des hôpitaux et des centres de santé, offert des médicaments, des poubelles.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER