Les Maliens et l’illusion russe

7

Las et exaspérés par la persistance de la crise et des défaites successives de l’armée, les Maliens semblent définitivement lorgner du côté de la Russie comme alternative à la France. Après avoir longtemps germé dans les simples commérages, l’idée de recourir au vieil ami socialiste a finalement pris corps au point de résonner au Palais de Koulouba où l’ambassadeur russe a été reçu en pompe avec les mêmes ardeurs pro-russe. Il en a résulté une volonté partagée de réchauffer les relations russo-malienne avec en toile de fond une visée de Bamako sur le parti que le Mali peut tirer d’une coopération militaire susceptible de reconquérir son intégrité territoriale malmenée par les terroristes et de mouvements armés séparatistes. Trop simpliste pour être vrai, selon toute évidence. Quoique Moscou ressente une nostalgie réelle de son ancienne influence sur une grande partie du monde, sa déroute dans certaines missions interventionnistes comme l’Afghanistan reste encore fraîche dans les mémoires avec des victimes par milliers. Reste l’éventualité d’un apport aérien trop coûteux, tandis que celle d’une dotation en armements de pointe reste problématique.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

    • Vilnius, tu es au sérieux???? Rires…! Mdr….!!!

      La france est indéfendable avec 500 ans de passé esclavagiste-rasciste-colonialiste-fasciste en terre africaine, et partout dans le monde…

      Ouais, 500 ans de crime contre l’ humanité au compte de la france…!

      Vilnius, vas tu faire sodomiser ailleurs, pas ici.

  1. Le NOUVEAU MONDE SURGIT DEVANT NOUS…!!!

    C’ est un moment qui n’arrive qu’une ou deux fois par siècle. Un nouvel ordre du monde surgit. Toutes les références antérieures disparaissent. Ceux qui étaient voués aux gémonies triomphent tandis que ceux qui gouvernaient sont précipités aux enfers. Les déclarations officielles et les interprétations que livrent les journalistes ne correspondent manifestement plus aux événements qui s’enchainent. Les commentateurs doivent au plus vite changer leur discours, le renverser en totalité ou être happés par le tourbillon de l’Histoire.

    En février 1943, la victoire soviétique face au Reich nazi marquait le basculement de la Seconde Guerre mondiale. La suite des événements était inéluctable. Il fallut pourtant attendre le débarquement anglo-états-unien en Normandie (juin 1944), la conférence de Yalta (février 1945), le suicide du chancelier Hitler (avril 1945) et enfin la capitulation du Reich (8 mai 1945) pour voir se lever ce monde nouveau.

    En un an (juin 44-mai 45), le Grand Reich avait été remplacé par le duopole soviéto-US. Le Royaume-Uni et la France, qui étaient encore les deux premières puissances mondiale, douze ans plus tôt, allaient assister à la décolonisation de leurs Empires.

    C’est un moment comme celui-là que nous vivons aujourd’hui.

    Chaque période historique a son propre système économique et construit une super-structure politique pour le protéger. Lors de la fin de la Guerre froide et de la dislocation de l’URSS, le président Bush père démobilisa un million de militaires US et confia la recherche de la prospérité aux patrons de ses multinationales. Ceux-ci firent alliance avec Deng Xiaoping, délocalisèrent les emplois US en Chine qui devint l’atelier du monde. Loin d’offrir la prospérité aux citoyens US, ils accaparèrent leurs profits, provoquant progressivement la lente disparition des classes moyennes occidentales. En 2001, ils financèrent les attentats du 11 septembre pour imposer au Pentagone la stratégie Rumsfeld/Cebrowski de destruction des structures étatiques. Le président Bush fils transforma alors le « Moyen-Orient élargi » en théâtre d’une « guerre sans fin ».

    La libération en une semaine d’un quart du territoire syrien n’est pas seulement la victoire du président Bachar el-Assad, « l’homme qui depuis huit ans doit partir », elle marque l’échec de la stratégie militaire visant à établir la suprématie du capitalisme financier. Ce qui paraissait inimaginable a eu lieu. L’ordre du monde a basculé. La suite des événements est inévitable.

    La réception en très grande pompe du président Vladimir Poutine en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis atteste du spectaculaire revirement des puissances du Golfe qui basculent dès à présent dans la camp russe.

    La tout aussi spectaculaire redistribution des cartes au Liban sanctionne le même échec politique du capitalisme financier. Dans un pays dollarisé où l’on ne trouve plus de dollars depuis un mois, où les banques ferment leurs guichets et où les retraits bancaires sont limités, ce ne sont pas des manifestations anti-corruption qui stopperont le renversement de l’ordre ancien.

    Les convulsions de l’ordre ancien s’étendent. Le président équatorien, Lenín Moreno, attribue la révolte populaire contre les mesures imposées par le capitalisme financier à son prédécesseur, Rafael Correa qui vit en exil en Belgique, et à un symbole de la résistance à cette forme d’exploitation humaine, le président vénézuélien Nicolás Maduro, bien qu’ils n’aient aucune influence dans son pays.

    Le Royaume-Uni a déjà replié ses forces spéciales de Syrie et tente de sortir de l’État supranational de Bruxelles (Union européenne). Après avoir pensé conserver le Marché commun (projet de Theresa May), il décide de rompre avec toute la construction européenne (projet de Boris Johnson). Après les erreurs de Nicolas Sarkozy, de François Hollande et d’Emmanuel Macron, la France perd subitement toute crédibilité et influence. Les États-Unis de Donald Trump cessent d’être la « nation indispensable », le « gendarme du monde » au service du capitalisme financier pour redevenir eux-mêmes une grande puissance économique. Ils retirent leur arsenal nucléaire de Turquie et s’apprêtent à fermer le CentCom au Qatar. La Russie est reconnue par tous comme le « pacificateur » en faisant triompher le droit international qu’elle avait créé en convoquant, en 1899, la « Conférence internationale de la paix » de La Haye, dont les principes ont été depuis foulés aux pieds par les membres de l’Otan.

    Comme la Seconde Guerre mondiale a mis fin à la SDN pour créer l’Onu, ce monde nouveau va probablement accoucher d’une nouvelle organisation internationale fondée sur les principes de la Conférence de 1899 du tsar russe Nicolas II et du Prix Nobel de la paix français, Léon Bourgeois. Il faudra pour cela d’abord dissoudre l’Otan, qui tentera de survivre en s’élargissant au Pacifique, et l’Union européenne, État-refuge du capitalisme financier.

    Il faut bien comprendre ce qui se passe. Nous entrons dans une période de transition. Lénine disait, en 1916, que l’impérialisme était le stade suprême de la forme de capitalisme qui disparut avec les deux Guerres mondiales et la crise boursière de 1929. Le monde d’aujourd’hui est celui du capitalisme financier qui ravage une à une les économies pour le seul profit de quelques super-riches. Son stade suprême supposait la division du monde en deux : d’un côté les pays stables et mondialisés, de l’autre des régions du monde privées d’États, réduites à n’être que de simples réserves de matières premières. Ce modèle, contesté aussi bien par le président Trump aux États-Unis, les Gilets jaunes en Europe occidentale ou la Syrie au Levant agonise sous nos yeux.

  2. CHERS COMMENTATEURS, APRES AVOIR LU TOUS LES POSTS PUBLIÉS AVANT LE MIEN, JE PROPOSE:

    – QUE LA NOTION CLEF, ICI LE NOM “GÉOPOLITIQUE” DEVIENNE “GÉOPOLITIQUES”, DONC AU PLURIEL. CECI FACILITERAIT L’ ANALYSE DE CET ARTICLE DIGNE D’ UN JOURNALISTE FAILLI.

    CHAQUE ACTEUR GÉOPOLITIQUE CONCOIT SES GÉOPOLITIQUES AVEC DES MOYENS ET DES BUTS DIFFÉRENTS…

    L’ OCCIDENT S’ EST LAISSÉ BLOCQUÉ DANS LE PASSÉ AVEC SA “GÉOPOLITIQUE” COLONIALE, AU SINGULIER ET Á TOUT ÉGARD.

    ET MAINTENANT, DE L’ ÉTAT DU MONDE:

    – LA GUERRE DE SYRIE, UNE VÉRITABLE 3-e GUERRE MONDIALE, TENT VERS SA FIN AVEC UNE DÉFAITE DES 68 PAYS COALISÉS AU SEIN DE “LA COALITION OCCIDENTALE DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME” VÉRITABLE PROMOTEUR DU TERRORISME ISLAMISÉ-OUTIL DE GUERRE PAR PROXY, L ‘ ARME ATOMIQUE NE PERMETTANT PLUS UN CONFLIT DIRECT ENTRE GRANDS…

    LA SITUATION MALIENNE N’ EST QU’ UNE CONSÉQUENCE OU UNE CERTAINE EXTENSION DES BATAILLES POUR LA SYRIE, POUR LA MÉDITÉRRANNÉE.

    LES GUERRES CVILES COMMENCENT DÉJÁ AUX USA, EN FRANCE, EN ESPAGNE.

    L’ ALLEMAGNE SERA ÉPARGNÉE CAR AURA LA CHANCE DE SE TROUVER UNE PLACE PRES DE LA RUSSIE.
    LA TURQUIE , MEMBRE DE L’ OTAN, EST UN EXEMPLE VIVANT ET FORMIDABLE DE TRANSFUGE VERS LA RUSSIE..

    JE PENSE QUE LA FRANCE, POUR ÉCHAPPER Á SON “NUREMBERG”, VA DÉTRUIRE SA CRÉATURE” AZAWAD” ET TOUS SES HOMMES BLEUS DU SAHEL-SAHARA.

    JE ME TROUVE ACTUELLEMENT Á INCIRLIK CUMHURIVET, JE NE SAIS PAS SI CELA VOUS DIT QUELQUE CHOSE.

    ICI, JE COMTEMPLE LA FIN DE LA TROISIEME GUERRE MONDIALE: LA DÉFAITE CUISANTE EN SYRIE DE TOUT L’ OCCIDENT, AVEC Á LA TETE LA FRANCE ET LES USA…!

    IL FAUT ETRE ICI POUR VOIR LA LOGISTIQUE INVERSE MISE EN MARCHE POUR SAUVER LE MATÉRIEL DE GUERRE HORS DE LA SYRIE, MAIS AUSSI DES CHEFS TERRORISTES , CERTAINS VIVANTS ET PRETS Á ETRE RÉ-DÉPLOYÉS AILLEURS, D’ AUTRES PLUS AVERTIS MAIS CRIBLÉS DE BALLES AMIES ET ENFERMÉS DANS DE GROS SACS NOIRS EN PLASTIQUE POUR ETRE DISSOUTS DANS DE L’ ACIDE EN PLEINE MER DU NORD….
    MEME LES DÉCHETS , ON LES EMPORTE, POUR NE LAISSER DE TRACE…CAR CRIMES DE GUERRE ET CONTRE L’ HUMANITÉ FURENT COMMIS EN SYRIE, PENDANT 8 ANS…

    ICI, JE SUIS TÉMOIN D’ UN “DIEN BIEN PHU” V.2.0 POUR LA FRANCE, AUGMENTÉ D’ UN “VIETNAM”V.2.0 POUR LES USA: LE BOURDONNEMENT DE LA MACHINE GUERRIERE EN FUITE, EN MARCHE ARRIERE ET PANIQUÉE…

    JE VOIS EN LIVE LA TURQUIE “OTANnesque” UTILISÉE PAR MR V. V. POUTINE, POUR CHASSER, SINON BOTTER LE CUL DE LA FRANCE ET DES USA HORS DE LA SYRIE DE MR BACHAR AL ASSAD.

    C’ EST BIEN CELA LA “GÉOPOLITIQUE RUSSE”, PATIENTE , PAS CRIARDE, MAIS D’UNE ÉFFICACITÉ INOUIE.

    EN AFRIQUE, LA FRANCE N’ OSE PAS AFFRONTER LA RUSSIE. LA FRANCE N’ EN A PAS LES MOYENS, NI INTELLECTUELS, NI MATÉRIELS.

    LA FRANCE EST UN ÉTAT FAILLI , UN “FAILED STATE” TOUT COMME LE MALI.
    Á LA DIFFÉRENCE DE LA FRANCE, LE MALI A DES PERSPECTIVE QUE JE NE DÉVOILERAI ICI….

    JE LAISSE “La Rédaction” DE ” Le Témoin” DANS SA POÉSIE , ET DANS SON IMAGINAIRE INFANTILES, DANS L’ ILLUSION FRANCOPHILE PROPRE AUX LARBINISÉS CONGÉNITAUX.…

    LA RUSSIE N’ EST PAS UNE ILLUSION, MAIS LA FRANCE L’ EST TOTALEMENT.

    LA RUSSIE EST UNE RÉALITÉ BIOLOGIQUE, UN ÉLÉMENT CONSIDÉRABLE DE LA BIOSPHERE:
    – LES 150 MILLIONS DE RUSSES FONT FACE, AVEC ÉFFICACITÉ, Á
    1 000 MILLIONS D’ OTANniens ET Á CELA S’ AJOUTENT 2 000 MILLIONS DE COLONISÉS-LARBINS DES OTANniens.

    TOUTE SOMME FAITE, 150 MILLIONS DE RUSSES FONT ÉQUILIBRE FORT AVEC 3 000 MILLIONS D’ OCCIDENTALISÉS-IDÉOLOGIQUES…!!!

    DONC VOYEZ VOUS LE VRAI SENS DE LA SUPÉRIORITÉ…

    LES RUSSES ONT Á CHAQUE FOIS CASSÉ LA GUEULE AUX TRAITRES-COALISÉS OCCIDENTAUX YANT TENTÉ UNE AVENTURE MILITAIRE EN TERRE RUSSE.

    L’ INCAPACITÉ DE L’ OCCIDENT Á DÉTRUIRE LA RUSSIE EST UN PARAMETRE CONSTANT RÉGISSANT DU FONCTIONNEMENT DE LA BIOSPHERE, QUELQUE SOIT LE MODELE DE RÉPRÉSENTATION OU DE CALCUL CONSIDÉRÉ, DE TOUT LE TEMPS.

    ENFIN , LA FRANCE EST UNE ILLUSION, UN MENSONGE ÉPHÉMERE.

    LA RUSSIE EST UNE RÉALITÉ, UN ENTITÉ BIOLOGIQUE ÉTERNELLE, UN CONSTANCE DE LA BIOSPHERE.

  3. Ce tropisme pro-russe soudain d’une partie du peuple malien dénote un certain niveau d’infantilisme et d’immaturité mélangé avec de la naïveté qui n’existent que chez les noirs. La race des maliens dignes et responsables est visiblement éteinte depuis des lustres. Non et Non personne ne viendra vous sauvez, vous qui a avez vendu vos enfants sur les étales des marchés d’esclaves aux arabes et aux occidentaux, vous qui piétinent en longueur de journée vos valeurs ancestrales comme les liens de parenté et le respect
    dû aux anciens, vous qui pervertissement vos jeunes avec l’argent de la corruption, vous qui s’enorgueillissent avec des ventres graissés par l’argent sale devant des griots menteurs avides d’argent qui vous raconte des histoires à dormir debout. La chute ou la renaissance du Mali ne peut être que du ressort des maliens seuls. Les autres sont et seront là que pour leurs intérêts, c’est qui bien normal à part pour des ignares déconnectés de la réalité de notre monde.

  4. Sans me tarder sur les qualités de ce journaliste, je m’en vais le rappeler l’engagement russe en Syrie est fraîche dans les memoires surtout quand ça a permis de ramener une paix relativement confortable. Aussi je m’en vais citer le cas de la République Centrafricaine. Les armes ne font plus de bruit depuis que les populations ont chassé les forces étrangères pour se tourner vers la Russie. L’engagement de la Russie dans ces pays là nous montre combien la propagande occidentale a gangrené notre esprit.
    Pour ce qui concerne l’armement, allez-y vous renseigner sur les missiles hypersoniques qui hypothétiquement ne mettront pas plus de 12 minutes pour atteindre sa cible à Kidal ou autre Noman’s land ici au Mali. Ce comportement ne me surprend plus, puisque la France a ces assets dans tous les domaines dans ce pays. Un message

  5. De n’importe quoi Monsieur le Journaliste de La Rédaction. Pourquoi ne pas parler de la déroute de ceux qui sont déjà là en Libye, en Irak, en Syrie et récemment en Afghanistan. Quand on est journaliste on doit savoir donner les bonnes informations et surtout les informations qui contribueront au développement du pays. Arrêtons de distraire nos peuples qui ont tant soufferts.
    Merci

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here