RCP : un repas de corps organisé

0

Un repas de corps a été organisé, mercredi 23 septembre 2020 par le Régiment des Commandos parachutistes (RCP) à Dojo du Camp de Para Djicoroni.

Cette soirée était placée sous la présidence du colonel-major Ismaël Wagué, porte-parole du CNSP (Comité National pour le Salut du Peuple). Du chef d’État major de l’Armée de l’Air, le colonel Alou Diarra et certains chefs militaires. Le repas de corps comme l’appellent les militaires est une occasion pour eux de communiquer ensemble et de promouvoir le vivre ensemble entre les frères d’armes.

Selon le lieutenant-colonel Moustapha Sangaré, commandant du 33e RCP, le repas de corps  fortifie l’union entre les militaires. Car pour lui seule la cohésion permettra de lutter contre le terrorisme. Par la même occasion, il a rendu un hommage à toutes les personnes qui ont perdu la vie pendant la crise sécuritaire que le pays traverse.

La cérémonie a été clôturée par une chanson que les différents militaires et paramilitaires ont chantée pour montrer leur cohésion.

Sevaré : Journée de concertation sur la violence basée sur le genre

L’ONG Odi Sahel en partenariat avec ONU-Femmes a organisé une Journée de concertation, mardi 22 septembre 2020, à Sevaré dans la région de Mopti.

Le but de cette rencontre était comment renforcer la prévention et la réponse aux cas de violence basée sur le genre. À la fin de cette concertation, un comité de veille a été mis en place pour faire face aux violences dans la localité.

Affaire de l’imam de la grande mosquée de Bamako, Kokè Kallé

Fatoumata Zahara Coulibaly condamnée à 2 ans de prison

L’imam de la grande mosquée de Bamako, Kokè Kallé, a été destitué, il y a quelques mois, pour une histoire de femme. La justice malienne vient clore le dossier. Elle a blanchi l’imam de la grande mosquée. Celle qui se faisait passée pour la victime, Mme Fatoumata Zahara Coulibaly, a été condamnée, selon une source crédible, à 2 ans de prison.

En effet, avec cette décision de la justice, on pourrait croire à la version selon laquelle Fatoumata Zahara Coulibaly a, dans sa volonté de nuire à l’imam, fomenter un complot contre ce dernier. L’histoire vient de donner raison à ce leader religieux dont l’image a été beaucoup ternie.

La rédaction

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here