SEMAINE DU CHALLENGER : en bref

0

Un Inspecteur pour Me Tall  : Une disposition légale ?rn

Mountaga Tall, le premier vice-président de l’AN aurait réclamé qu’on lui assure une protection rapprochée. Par un inspecteur de police, semblerait-il. Pourquoi ? A en croire notre source, l’exécutif qui aurait été approché à cette fin, a opposé un niet catégorique. Au motif qu’aucune disposition réglementaire n’oblige le parlement ou l’administration à doter un premier vice -président d’un aide de camp. Seul le Président de l’Assemblée nationale, chef d’institution, peut jouir d’un tel privilège. En s’y accrochant, le président Mountaga Tall créerait un fâcheux précédant à Bagadadji.

rn

 

rn

‘’ATT-cratie…’’ sur les  antennes de l’Ortm : Bravo Saïdi !

rn

Pour la première fois depuis septembre, date de la parution du livre, un journaliste ou animateur de notre télévision nationale a osé prononcer le mot ‘’ATT-cratie…’’ en tout cas sur le plateau. C’était à l’occasion du compte rendu de la conférence de presse animée mercredi dernier à Bamako par le trio constitué de Me Vergès, Tchicaya et Toureh.

rn

Un vrai événement médiatique somme toute que ce procès en diffamation intenté par Mohamed Jamal Saïdi contre ‘’L’Harmattan’’ Mais chut !!! l’Ortm s’est bien gardé de parler des noms des témoins cités !

rn

 

rn

Des véhicules pour les préfets : Un vrai faux pour une  campagne déguisée

rn

Si les Maliens ont applaudi la dotation des préfets en véhicules de liaisons, ils n’ont en revanche pas aimé le tapage médiatique qu’on peut assimiler à une campagne avant date ayant accompagné la cérémonie.

rn

En effet, le reporter qui a couvert la cérémonie pour le compte de l’Ortm a voulu faire croire aux Maliens que le président a lié l’acte à la parole, en s’exécutant en moins d’une semaine, après la promesse faite, à l’occasion de son discours du nouvel an. Ce que notre confrère ne dit pas, c’est que votre bi-hebdomadaire préféré ‘’Le Challenger’’ avait révélé la présence de véhicules tout terrain neufs parqués et couverts de bâches, quelque part à Faladiè. Et instructions avaient été données aux douaniers de ne pas les toucher. C’est un officier supérieur qui devait s’en occuper. Ce sont ces véhicules qui ont finalement été cédés à nos chers préfets.

rn

 

rn

Les Préfets dotés de  véhicules indiens : Que va faire CFAO Motors de sa commande ?

rn

Les plus hautes autorités avaient passé une commande d’achat de 49 véhicules pour le compte des préfets du Mali. Pour y faire face, elles avaient passé une commande ferme avec CFAO Motors pour plus d’un milliard de nos francs. Alors, avec la nouvelle donne, à savoir la dotation de ces derniers en véhicules indiens, fruits des bonnes affaires liées à l’achat des tracteurs, que va t-il se passer ? Résilier le contrat, ou aller jusqu’au bout avec CFAO Motors? Et, si tel était le cas, que vont-elles faire avec lesdits véhicules ?

rn

Sory Haïdara

rn

 

rn

Tiébilé Dramé et la présidentielle : Un dauphin dans l’arène !

rn

Pour le journal,’’La lettre du continent’’, les présidentielles de cette année 2007, dans certains pays de la sous-région ouest-africaine ne sont ni plus  ni moins qu’une révolte des dauphins. Des élections jugées dangereuses pour les tenants du pouvoir. On enregistre dans la course, la présence de jeunes premiers aux ambitions louables et justifiées. Au nombre de ceux-ci : Tiébilé Dramé du Mali, Idrissa Seck du Sénégal, et Atiku Abubacar du Nigeria. Comme pour dire aux anciens, qu’à chacun son tour, si dorénavant, des gens persistent à ne pas le savoir.

rn

e Parti pour la renaissance nationale, Parena, et son président se préparent pour avril 2007, date de la tenue du 1er tour de l’élection présidentielle dans notre pays. Pour dire, que ce n’est assurément pas la promesse d’un poste dans le tout prochain gouvernement qui arrêtera les Béliers dans leur lancée dans la course aux suffrages universrels des Maliens.

rn

Ils sont donc bel et bien dans le starting block au même titre que le président sortant,  Amadou Toumani Touré,Ibrahim Boubacar Kéita du Rpm et Soumeylou de l’Asma. 

rn

 Des missions nationales conduites par des hauts cadres du Comité directeur sillonnent le pays depuis samedi. Les missions de   Bandiagara et Kita sont parties samedi. La mission de Dioïla, hier dimanche et Kayes accueillira sa délégation ce  lundi. D’autres suivront cette semaine, et c’est au retour de toutes ces missions que l’annonce officielle de la candidature de Tiébilé Dramé sera portée à la connaissance des Maliens.

rn

Pour beaucoup d’observateurs maliens et étrangers, Tiébilé Dramé fait aujourd’hui figure de grand dauphin et c’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles son parti n’a pas jugé bon de suivre la candidature du président sortant.

rn

Gagnant ou pas, les bonnes cartes resteront entre ses mains. Attendons donc le retour des missions nationales !

Commentaires via Facebook :

PARTAGER