Assemblée Nationale : Issaka Sidibé met Gassama dans ses petits souliers

0
Examen du projet de loi électorale à l’AN : VIFS échanges avant même les débats de fond

Assurer la police des débats et mettre l’ordre dans la salle. Voilà la mission du président de l’Assemblée nationale pendant les travaux des députés. Issaka Sidibé n’a pas failli à cette mission en mettant le député Mamadou Hawa Gassama dans ses souliers suite à des propos déplacés à l’encontre du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily. C’était le mardi dernier, au cours des questions d’actualité sur la problématique  du foncier. Prenant la parole, le député a traité le ministre de tous les maux d’Israël : d’être responsable du désordre lors de son passage au département de la justice. Selon lui, le même désordre est devenu le maître  mot au ministère des Domaines de l’Etat. «Le président de la République s’est peut-être trompé en nommant  Bathily comme ministre de la Justice, puis ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières.» Comme si cela ne suffisait pas, Gassama a enfoncé le clou : «Partout où le ministre  Bathily a été nommé, il n’a créé que des problèmes.» Face à ce comportement peu  orthodoxe,  à la limite insultant, le président de l’Assemblée pique une colère noire ; Issaka Sidibé a traité Gassama de soulard. «Gassama, je vous rappelle à l’ordre, ce comportement n’honore pas notre institution. On se doit du respect et de la courtoisie dans les propos.» Refusant d’obtempérer, le président passe à la vitesse supérieure. « Si tu continues, je me ferai le devoir de t’expulser de la salle ».

 

KOUTIALA                                                                                                                                                     Des tiges de cotonnier pour la fabrication de panneaux

Au 21ème siècle, où le monde est devenu un  gros village et surtout de technologie, il faudra engager la réflexion afin d’innover. C’est la raison pour laquelle un projet de valorisation des tiges de cotonnier pour la fabrication de panneaux à particules a été lancé le mardi 15 décembre à Koutiala. Une trentaine de cotonculteurs, d’artisans et de services techniques sont venus des cercles de Koutiala et Sikasso pour découvrir ce projet qui est piloté par l’IER et financé par l’UEMOA à hauteur d’une cinquantaine de millions de FCFA pour 3 ans. Belle initiative à encourager à travers tout le pays.

 

ASSAINISSEMENT DE BAMAKO

   L’AFD met la main à la poche à hauteur de 13 milliards de Fcfa

La devanture de l’état-civil de Badalabougou a abrité le lancement officiel des travaux du Projet d’assainissement et de développement urbain de Bamako (PADUB) par le Maire de la Commune V, Boubacar Bah dit Bill, en présence des Ministre de l’Equipement, du Transport et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré, de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Ousmane Koné, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf, et de l’Ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, le mardi 15 décembre 2015.  Ce projet financé par l’Agence Française de Développement d’un montant de 20 millions d’Euro, soit 13 milliards de Fcfa, est composé d’une composante «assainissement» prévoyant la réalisation d’infrastructures d’assainissement dans les communes II et V, et une composante «gestion urbaine» d’appui au renforcement des capacités en matière de gestion urbaine à l’échelle du district de Bamako.

 

Visite à Tominian

IBK trop matinal  

Dans le cadre de sa visite à Ségou, le Chef de l’Etat a étonné tout le monde. Surtout ses conseillers et ministres, qui étaient en train de trainer les pas dans leur hôtel. Ils ont été tous surpris de voir le cortège du président de la République prendre la direction de Tominian aux environs de 7h, au moment où ces derniers étaient en train de prendre leur petit déjeuner. Ils ont dû se précipiter pour regagner leur véhicule afin de rattraper le cortège. Ils étaient tellement habiles qu’on aurait cru à un moment qu’ils avaient la diarrhée. Le président IBK, par ce geste, a donné un signal fort à ses conseillers, qui pensent qu’il n’est pas matinal.

 

Désarmement, démobilisation,réinsertion :

2250 combattants des groupes armés bientôt cantonnés

C’est le mardi 15 décembre qu’a été lancée la construction des premiers sites devant servir au cantonnement des groupes armés signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Ces trois premiers sites abriteront 2250 combattants. Une étape qui vient à point nommé, surtout que la mise en application de l’accord bute sur des divergences de point de vue pour ne pas dire d’interprétation entre les autorités maliennes et les groupes armés. Le cantonnement est une étape cruciale du processus de mise en œuvre de l’accord de paix. Il vise à recenser les combattants éligibles à l’intégration au sein des forces armés et de sécurité malienne ou au programme DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion).

 

VISITE D’IBK A SEGOU    

 L’Adema/Pasj ravit la vedette au RPM

La fin de la guerre de leadership entre les partis de la majorité n’est pas pour bientôt. En effet, lors du voyage du Chef de l’Etat à Ségou, le parti de l’Abeille a sorti la grande artillerie face au parti au pouvoir. Car elle a plus mobilisé ses militants, fait plus de banderoles, et confectionné plus de tee-shirts. Partout où le président devrait se rendre, même dans les coins les plus reculés, l’Adema signalait sa présence, comme pour dire qu’il quadrille mieux le terrain que son adversaire le Rassemblement pour le Mali. Un défi que le Rpm doit relever pour l’étape de Kayes, sinon….

 

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES PROFESSEURS ASSISTANTS      

 Un défi pour le ministre Mountaga Tall 

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall, a lancé, le dimanche 14 décembre dernier, le concours de recrutement des professeurs assistants pour le compte de l’enseignement supérieur. En application de l’arrêté n°2015-3970/Mesrs-MEF-SG du 17 novembre 2015, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a décidé de recruter trois cent quarante-six (346) professeurs assistants de l’Enseignement Supérieur dans la fonction Publique. Postes au nombre desquels deux cent (200) sont à pourvoir par voie de recrutement sur titre et cent quarante-six (146) par voie de concours. Le ministre Tall soutiendra que tout sera fait pour garantir la transparence et la régularité de ce concours.

SAN                                                                                                                                     IBK donne des cours de français à un architecte

L’architecte du centre d’autopromotion des femmes de San dans la région de Ségou n’oubliera pas de sitôt sa mésaventure du 11 décembre dernier. Sur la banderole qui devrait expliquer le projet aux autorités, il y avait des fautes grammaticales, toute chose qui n’est pas passée inaperçue pour IBK. Il a demandé un marker et a pris la peine de corriger les fautes sur la banderole, avant de dire, en tant qu’ingénieur il devra éviter de faire de telles fautes. Sacré IBK, ne fréquente pas la Sorbonne qui veut.

Rassemblées par la Rédaction

PARTAGER