CAFO : Informer sur les violences basées sur le genre

0

La Cafo a organisé samedi dernier une journée de sensibilisation et d’information sur les violences basées sur le genre à son siège à Bolibana en Commune III. Le groupe visé par cette journée était la gente féminine. Elles étaient plusieurs dizaines de femmes à prendre part à cette journée d’information et de sensibilisation.

En effet, cette campagne de communication s’inscrit dans le cadre d’un projet initié par l’Ipao et intitulé “briser le silence, lever les tabous, mieux informer sur les violences basées sur le genre en Afrique de l’Ouest”. Quatre pays sont concernés. Il s’agit du Cameroun, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal.

Le projet est financé par l’Union européenne pour une durée de trois ans. Son but est de soutenir les défendeurs des victimes de violences basées sur le genre par une information équilibrée et une communication maîtrisée.

Pour la présidente de la Cafo, Mme Traoré Oumou Touré, cette campagne  de communication a pour objectif d’amener les décideurs à s’impliquer davantage dans la lutte contre les violences basées sur le genre par une prise de position officielle.

Il s’agit spécifiquement, poursuivra-t-elle, de mobiliser contre les violences basées sur le genre et de sensibiliser le grand public et les décideurs sur les questions de violences sur le genre. Le représentant du  maire de la Commune III a assuré les organisateurs de l’événement de l’accompagnement de la mairie.

La journée a recueilli également des projections de film sur des témoignages, des présentations autour des thèmes comme “les violences domestiques et les violences liées aux conflits”, “le cadre législatif  des violences et les voies de recours”, etc.

La présidente de la Cafo a invité les uns et les autres à se mobiliser afin de lutter contre ce fléau.

Ben Dao

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER