Grève des travailleurs de l’Ortm : Les clients de Malivision et Multicanal bientôt privés d’images

5

Après une grève de 48 heures observées les 22 et 23 décembre pour la non satisfaction de leurs revendications, le syndicat des travailleurs de l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (ORTM) envisage une autre grève de 72 heures, si rien n’est fait auparavant. Au cours de cet arrêt de travail, le syndicat des travailleurs voudrait durcir le ton en sabotant le service minimum et l’arrêt temporaire de diffusion des images des partenaires comme Malivision et Multicanal.

Après la non satisfaction de ses revendications lors de sa grève de 48 heures, le syndicat de l’Ortm compte projeter une nouvelle grève de 72 heures, si rien n’était fait pour satisfaire ses doléances. L’information a été donnée le lundi 21 décembre au cours d’une assemblée générale d’information tenue à l’Ortm. Elle était animée par Abdrahamane N’Fa Touré, secrétaire général du syndicat de l’Ortm.

Selon Touré, malgré une rencontre de trois jours entre le gouvernement et les syndicalistes, il n’y a pas eu de terrain d’entente autour des revendications. Parmi lesquelles, il a cité l’abrogation des lois portant sur la restructuration de l’Ortm, la ratification d’une loi portant sur la redevance audiovisuelle, le retour de la régie publicitaire à l’Ortm, l’harmonisation du statut des entités à créer dans le cadre de la restructuration de l’Ortm. Il a également noté la relecture de la loi 87-102 et son adoption, le démarrage des travaux des grands projets tels que la Tour de l’Ortm, l’indemnisation des agents de l’Ortm pour le préjudice subi lors du coup d’Etat du 22 mars 2012.

Selon le secrétaire général, pour la grève de 48 heures, le syndicat fera l’effort d’assurer le service minimum pour le fonctionnement des radios et télés. Mais il a aussi signalé en cas d’échec, le syndicat déposera un autre préavis de grève de 72 heures sur la table du ministre de la Fonction publique. Selon lui, cette grève sera marquée par l’absence de service minimum et pire, les images des partenaires comme Malivision et Multicanal seront coupées durant le temps de la grève. Cette coupure laissera sans nul doute des traces quand on voit que  les clients des deux grandes sociétés fournisseurs d’images augmentent chaque jour. En cette période de fêtes de fin d’année, cette grève laissera des milliers de Maliens dans l’obscurité. Notons que l’Ortm permet à ces sociétés de recevoir des images à travers le centre émetteur de Kati.

Y. Doumbia

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Si on pouvait demander à ce fameux syndicat de faire le point aux maliens de la gestion de Miss-ORTM sa chasse gardée? quand on sait, le syndicat profite des antennes de l’ORTM immobilisées pendant des heures pour diffuser cette activité; utilise des moyens colossaux de l’Etat(ORTM) pour organiser et diffuser l’activité; occupe longuement les plages horaires de notre chaine pour passer des spots liés à cette activité.
    Des millions sont collectés et des millions sont distribués en cadeaux. Peut-on nous dire un peu sur cette gestion?
    Attention, des anciens de l’INA, avec des contrats de travail, qui asphyxient les fonctionnaires; les enseignants déflatés ainsi que des porteurs d’uniforme sans position dans leurs corps sont venus truffés notre maison de radio/Tv sont entrain de prendre l’ORTMP en otage. Il y a des politiques cachés derrières mais c’est plutôt les vrais professionnels qui vont souffrir. Car la purge est inévitable.

  2. Le fait que l’ORTM songe à interrompre le service de relais aux sociétés MALIVISION et MULTICANAL prouve que leur première grève n’a pas été un succès. En effet, les gens s’en fichent pas mal de cette boîte à troubadour, qui nous sert de Télévision. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. En lisant les revendications, on note “l’abrogation des lois portant sur la restructuration de l’Ortm” et plus tard on lit “l’harmonisation du statut des entités à créer dans le cadre de la restructuration de l’Ortm”. C’est moi qui ne comprend pas ou est ce que c’est normal de lutter contre une chose et de lutter pour son harmonisation.
    Autre questions, ces sociétés payent elles l’ORTM pour la diffusion des services? Si oui, je leur propose de convoquer l’ORTM au tribunal de commerce stipulé dans un éventuel contrat pour défaillance et abus de position dominante.

  4. ces socitetes payent-elles quelques choses a l’Etat a travers l’ORTM?
    La reponse souleve une autre question.

Comments are closed.