Interruption des images de la CAN, le DG de CANAL+ Mali explique : « C’est une demande qui vient des chaînes nationales»

1

Le Directeur Général de Canal+ Mali, Moussa Tièmoko Dao, a échangé avec la presse, ce vendredi matin. L’objectif, a-t-fait savoir, était de présenter le village CAN installé par l’entreprise avec ses partenaires dans l’enceinte du Palais des Sports, lieu de la conférence de presse. Mais les débats se sont plutôt accentués sur l’occultation des images de l’ORTM, lors du match d’ouverture de la CAN.

Maliweb.net «Ce sont les télévisions nationales qui écrivent à CANAL+ pour demander que le signal soit coupé», indique Moussa Tièmoko Dao. Pour la CAN, explique le DG de CANAL+ au Mali, les chaînes nationales achètent les droits auprès de la Confédération Africaine de Football (CAF). Quand elles écrivent pour le blocage du signal, CANAL+ s’execute. «Si CANAL+ ne le fait pas, elle sera accusée de piratage», se dédouane, avec éloquence, Moussa Tièmoko Dao.

Incident technique 

Au Mali, la demande d’occultation a été envoyée par les directeurs généraux de l’ORTM et de la TM2. Cependant, défend le DG de CANAL+ Mali, les télévisions nationales maliennes ont déployé une grosse technologie avec CANAL+ pour la réception des images de la CAN, pour les Maliens abonnés de la société française. Cela dit, précise Moussa Tièmoko Dao, l’interruption des images intervenue lors du premier jour de la CAN était due à un «incident technique ».

Un abonné n’est pas un expert en science de la télécommunication. Il donne son argent contre un bouquet avec des chaînes bien précises. Alors lorsque le client s’abonne et que des programmes lui sont volontairement occultés, cela ne constitue-t-il pas une violation de son contrat d’abonné? A cette question, le DG de CANAL+ Mali répond : «une chaîne, ça vit. Ça va, ça vient».

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here