Le ministre Arouna Modibo Touré hier à l’ouverture des 42e et 43e sessions du conseil d’administration de l’Ortm : “Dans l’optique d’une couverture optimale des échéances majeures, il urge de doter l’Ortm de ressources supplémentaires conséquentes”

0

L’Office de radio et télévision du Mali (Ortm) a tenu, hier 7 mars, les 42e et 43e sessions ordinaires de son Conseil d’administration, dans la salle de conférence du ministère de l’Economie numérique et de la Communication. La cérémonie d’ouverture de était présidée par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré (Président du Conseil d’administration). La 42e session était consacrée à l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2017, des procès verbaux des 40e et 41e sessions ordinaires, du contrôle des tâches issues des 41e et 42e sessions. Et la 43e session était consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de programme d’activités 2019, les projets de grilles Radio et Télévision 2019 et le projet de budget-programme 2019.

En ouvrant les travaux des deux sessions ordinaires (42e et 43e), le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a remercié les administrateurs pour leur confiance dans l’avenir, le potentiel et les projets de l’Office de Radio et Télévision du Mali (Ortm). Il a salué les partenaires sociaux pour le dialogue social constructif entretenu dans l’intérêt de l’Office et de son personnel avec la Direction. Le ministre Touré a indiqué que l’Ortm a procédé à la relecture de ses principaux textes pour mieux les adapter aux mutations en cours dans le secteur de l’audiovisuel public.

“En effet, l’organigramme, le Cadre organique, l’Accord d’Etablissement, ainsi que l’élaboration d’un rapport d’étape de présentation des comptes sont autant d’éléments d’une réforme institutionnelle ambitieuse et susceptible d’impacter positivement l’évolution de l’Ortm dans ses missions, son fonctionnement et la motivation de son personnel. Le processus de séparation enclenché en juin 2017 entre les fonctions d’édition pour l’Ortm et de diffusion pour la Smtd est effectif depuis le 1er janvier 2018”, a-t-il affirmé.

A ce titre, il a salué la nouvelle dynamique de collaboration instaurée entre les deux structures depuis quelques semaines et encouragé les directeurs généraux de l’Ortm et de la Smtd-sa qui viennent d’entamer des missions conjointes à l’intérieur du pays à poursuivre et à entretenir cette dynamique. Pour lui, le train de réformes entamées en novembre 2018 prend en compte la situation décrite ci-dessus. Il vise à mettre en place un cadre managérial adapté au nouveau paysage audiovisuel dans le nouveau contexte numérique et concurrentiel.

Les défis à relever par l’Ortm

Malgré ces éloges, le Ministre n’a pas occulté les nombreux défis que l’Ortm doit relever. Il s’agit, tout d’abord, du renforcement de ses ressources afin de répondre aux sollicitations de plus en plus grandes des populations.

“Dans cette perspective, la conduite optimale des projets en cours que sont l’achèvement du processus d’instauration d’une redevance Radio-TV, la mise en œuvre des plans élaborés dans le cadre d’une meilleure gestion de la Régie publicitaire de l’Ortm, et la poursuite du processus d’apurement des arriérés dus à l’office par ses différents prestataires, sont des pistes appropriées pour l’amélioration des ressources propres”, a-t-il suggéré.

Au nombre des défis, il a cité également la mobilisation sociale et la couverture médiatique des consultations électorales prévues cette année. A ses dires, cette donne a été prise en compte dans la grille des programmes à travers des émissions débat de sensibilisation et d’éducation citoyenne. Cependant, a-t-il préconisé, “dans l’optique d’une couverture optimale de ces échéances majeures pour notre pays, il urge de doter l’Office de ressources supplémentaires conséquentes”.

Un budget prévisionnel de 14 460 626 000 Fcfa

Le ministre Arouna Modibo Touré a informé les administrateurs que le budget prévisionnel de l’Ortm pour l’année 2019 s’élève à 14 460 626 000 Fcfa, soit une augmentation de 21,32 % environ par rapport à 2018 dont la dotation rectifiée est de 12 331 339 067 Fcfa. Ce montant, selon lui, se répartit comme suit : 56,50 % pour les ressources propres estimées à 8 450 000 000 Fcfa ; 43,50 % pour la subvention de l’Etat qui est de 6 510 626 000 Fcfa dont 500 000 000 Fcfa pour le Budget Spécial d’Investissement et 6 010 626 000 Fcfa pour le fonctionnement.

Au 31 décembre 2018, le taux de réalisation des recettes a été de 79,38 %, soit un total de 3 532 518 646 Fcfa sur une prévision de 4 400 000 000 Fcfa. Aux dires du Ministre, cette situation ne prend pas en compte les ressources attendues de la redevance Radio-TV, soit 2 500 000 000 Fcfa pour l’exercice 2018 dont la mobilisation effective aurait accrue de façon substantielle le niveau des fonds propres.

L’Office ayant beaucoup souffert du transfert des recettes provenant de la rediffusion au profit de la Smtd-sa, il a invité la Direction Générale à améliorer sa stratégie de mobilisation des ressources. Pour sa part, il a assuré que le département accompagnera l’Ortm pour le parachèvement du processus d’instauration de la redevance Radio-Télé et de transfert effectif de la Régie publicitaire.

Les activités programmées par l’Ortm en 2019

D’après le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, les activités programmées par l’Ortm en 2019 sont, entre autres, le développement d’une politique de production et de diffusion de programmes Radio et Télé en rapport avec les objectifs de développement socio-économique de notre pays ; l’organisation de la mobilisation sociale et la couverture des différentes consultations électorales de l’année 2019 ; le développement et la motivation des ressources humaines de l’Ortm, ainsi que l’amélioration du cadre et des conditions de travail; l’opérationnalisation des nouvelles structures prévues dans le nouvel organigramme; le démarrage effectif des travaux de construction de la “Maison de la Radio Télévision” ; l’opérationnalisation de la Régie publicitaire et la mise en application des différents textes relatifs à la Redevance Radio-TV ; la poursuite du processus d’apurement des arriérés dus à l’Ortm par ses prestataires ; la transformation de TM2 en chaîne d’information continue ; la réhabilitation et l’équipement des stations des régions de Tombouctou, Gao et Kidal, ainsi que la construction des nouvelles stations régionales de Ménaka et Taoudéni.

La poursuite des innovations entamées en 2018

Sur les grilles des programmes Radio et Télévision 2019, le ministre Touré a fait savoir que la succession de certains évènements exigeant une couverture spéciale (mois de ramadan, coupe du Monde Russie 2018 et l’élection présidentielle) a sérieusement contrarié le démarrage effectif de la grille 2018.

C’est pour cette raison qu’au terme d’une évaluation des activités, la Direction Générale a décidé de reconduire intégralement la même grille en 2019. Le document qui vous est soumis ne contient donc pas d’évaluation de la grille 2018. D’après le Ministre, le projet de grille des programmes pour l’exercice 2018, adopté par la 41e session du Conseil d’Administration, traduisait la volonté affichée de l’Ortm de poursuivre et de renforcer les innovations entamées depuis 2017. Ainsi, la Radio Nationale et TM2 diffuse 24 heures sur 24, pendant que la Télévision Nationale passe à 20 heures de diffusion. D’autres aspects comme la valorisation des langues nationales à travers un journal télévisé quotidien en Bamanan, les changements d’horaire afin de mieux satisfaire le public cible ainsi que la sensibilisation et l’éducation citoyenne des populations dans la perspective des élections, sont généralement pris en compte.

Au niveau de la Radio Nationale, deux nouvelles émissions (portrait et citoyenneté) ont été créées. Elles seront diffusées en alternance le samedi après le journal de 22 H 30 à la place de la 2e diffusion de l’émission “Dambé-Dambé”.

Au niveau de la Télévision Nationale, il a annoncé qu’un espace sera désormais consacré aux jeunes conformément à la volonté du président de la République de faire de son second mandat celui de la jeunesse. Dans ce cadre, une émission littéraire leur fera un clin d’œil en développant chez eux le goût de la lecture. Dans la même logique, a-t-il dit, une nouvelle émission visant à mieux vulgariser le droit positif malien auprès des populations verra le jour. Certaines émissions existantes seront redynamisées et d’autres revisitées pour les adapter aux réalités et aux besoins du public cible.

Le Ministre s’est dit persuadé que les administrateurs, comme par le passé, sauront faire preuve d’un sens élevé de responsabilité pour donner une nouvelle impulsion à l’Office et lui permettre de consolider ses acquis et de poursuivre son redressement. Il a adressé à la Direction et au personnel de l’Ortm ses félicitations et ses encouragements pour les efforts fournis dans la réalisation de leurs missions et l’a rassurée de son accompagnement et de sa profonde disponibilité. Il a exhorté les travailleurs de l’Ortm à persévérer dans la voie de l’imagination et de l’effort et a exprimé sa profonde gratitude aux administrateurs pour leur contribution de qualité au fonctionnement de l’Office.

                             Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here