Le DG de la police devant la presse : « La police est désormais le pire cauchemar des délinquants et criminels »

0

Le directeur général de la Police nationale a animé son point de presse périodique avec les hommes de médias hier lundi 5 juin. Occasion pour le Contrôle général, Soulaïmane Traoré, de présenter le bilan des prouesses réalisées par ses éléments avant d’évoquer les défis à relever. C’est ainsi qu’il a déclaré qu’il faut que les délinquants sachent que la police est désormais leur pire cauchemar.

 

Dans l’accomplissement de ses missions, il est imputé à la police nationale la charge de sécuriser les personnes et leurs biens ainsi que de maintenir l’ordre public. Dans le cadre de l’exécution de ces différentes tâches, la direction nationale a institué des rencontres périodiques avec la presse pour faire le point sur les opérations menées en matière de sécurité et de l’ordre public. Cela, conformément aux instructions du ministre de la Sécurité et de la Protection civile qui a dit attendre des fonctionnaires de la police un investissement total et un engagement sans faille dans la lutte contre la criminalité et la délinquance.

Pour mener à bien ses missions, le Contrôleur général, Soulaïmane Traoré, a expliqué avoir procédé à des mutations au sein de la police, « pour plus d’efficacité et d’une réponse plus appropriée à la criminalité rampante que les bandits veulent nous imposer », dit-il. A l’entendre parler, le directeur général, après une longue série de visites de terrain, donne l’impression d’avoir à ses ordres des éléments partageant la même vision que lui : « J’ai pu vérifier personnellement que les policiers et policières que j’ai rencontrés font preuve d’une détermination sans faille à pourchasser les délinquants et à éradiquer la criminalité. Pour moi, c’est une grande satisfaction et cela doit être une fierté pour la population pour qui cet engagement des défenseurs de l’ordre public est un gage de tranquillité».

Sans vouloir d’en omettre, le Contrôleur général Soulaïmane Traoré a tenu à rappeler quelques grandes prouesses réalisées par la police nationale à travers des commissariats qui se sont signalés par leur efficacité tels que les Commissariats du 3e, 5e, 12e et 17e, arrondissements, auteurs de plusieurs arrestations de délinquants et saisies de drogues et d’armes.

Tout en félicitant ses subordonnés et en rendant hommage à ceux qui ont connu des mésaventures dans l’exercice de leur fonction, le conférencier du jour s’est dit heureux de constater que ses directives de fermeté pour éradiquer la délinquance et la criminalité ont été entendues comprises et mises en œuvre : « Il faut que les criminels et les délinquants sachent que la police est désormais leur pire cauchemar. Ils ne connaitront aucun répit et nos cellules seront leur prochain logement ».

Dans le souci d’obtenir plus de résultats positifs, le directeur général de la police nationale a plaidé pour l’amélioration du cadre de travail de ses éléments. Ainsi, il a évoqué une insuffisance des moyens mis à leur disposition notamment les moyens informatiques. Aussi, il a déclaré qu’il y a urgence à rénover les locaux de certains commissariats pour une meilleure sécurisation des personnels d’autant plus que plus de 5 000 jeunes hommes et femmes supplémentaires (dont 2994 déjà en formation) seront prêts à servir le pays.

Néanmoins, le directeur général Soulaïmane Traoré a salué les efforts des plus hautes autorités du pays notamment pour la dotation exceptionnelle de 220 véhicules aux forces de sécurité dont 105 à la police nationale.

Alassane CISSOUMA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here