Nomination de nouveaux commissaires de police : Une belle promotion pour le personnel féminin.

1

La Direction générale de la police nationale a procédé le lundi dernier à la nomination des nouveaux commissaires de police. Le personnel féminin se taille la part du lion. Le Directeur général de la police, l’inspecteur général de police Moussa Ag Infahi vient ainsi de respecter une doléance des femmes du Mali et du coup la Loi 050 qui attribue 30% de quota dans les postes nominatifs et électifs aux femmes.

Tenimba Sangaré, une amazone de notre police nationale fait partie du lot. Toutes ces policières nommées sont pétries d’une grande expérience dans le corps.

Tenimba Sangaré a occupé le poste de chef de la division Voirie publique (VP) au commissariat du 9è Arrondissement, avant de diriger pendant un moment la section Police judiciaire, une section que Tenimba pilota avec brio. En 2015, elle est nommée commissaire adjointe toujours dans le même Arrondissement. A partir du 24 juin dernier, elle est commissaire principal toujours au 9 è Arrondissement. Tenimba Sangaré a été toujours appréciée par sa hiérarchie à cause de son sérieuse dans le travail.

Le commissaire principal Mariam Doumbia, précédemment commissaire adjointe de la Cellule de lutte contre les stupéfiants va diriger désormais le commissariat du 5è Arrondissement sise à Lafiabougou.

Quant au commissaire principal Assitan Tandia, c’est au commissariat du chemin de fer qu’elle dépose ses bagages. Elle était précédemment, l’adjointe au commissaire du 14 è arrondissement.

Le commissaire principal Fanta Goïta, précédemment en service au commissariat du 15è arrondissement sise à Baco-Djicoroni, dirige désormais le commissariat de Sotuba. Cette native de Koutiala a une grande expérience dans le corps.

Le commissariat du 10 è arrondissement de Bamako change aussi de commandant de bord, une dame part et une autre arrive. C’est le commissaire divisionnaire Fanta Koné aux commandes désormais. Elle a déjà piloté le 5è Arrondissement de Bamako. Avant sa nomination, elle était à la formation.

Une source au niveau de la hiérarchie de la police nous confie que ce mouvement donne la chance au personnel féminin de monnayer leur talent au grand bonheur de l’équité genre.

A titre de rappel, cette mutation a concerné aussi certains commissariats de l’intérieur du pays.

Le Directeur général de la police voulait, par cette affectation, apporter du sang nouveau dans le système de la sécurisation de population et de leurs biens.

Nous souhaitons pleins succès à ces amazones de la police nationale à leurs nouveaux postes.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here