Sécurisation de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 : Le Ministère de la Sécurité à l’épreuve du temps

0

En vue d’une élection présidentielle libre et transparente sur toute l’étendue du territoire national, la commission sécurisation des élections relevant du Ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile du Mali est à pied-œuvre. Un coin de voile a été levé sur les dispositifs par le commissaire principal Bakoun Kanté et non moins conseiller technique au MSIPC et vice-président de ladite commission. C’était le mardi 29 mai dernier à la faveur d’une conférence de presse.

Pour une élection présidentielle sécurisée à hauteur des ambitions, le ministère de la sécurité intérieure et de la protection civile à travers la commission sécurisation des élections est au four et au moulin. C’est ce que l’on a retenu de cette conférence de presse le mardi 29 mai dernier. Conscient de la situation sécuritaire de notre pays, le commissaire principal a indiqué à cet effet que la commission travaille sans relâche avec les forces partenaires et l’évaluation est faite par les forces (Gendarmerie, Garde  Nationale et Police), en présence des  membres de la commission sécurité, des forces partenaires  (MUNISMA, l’EUTM, EUCAP).

« Toutes les forces partenaires qui sont là sont avec nous dans les  différentes réunions. Elles  participent et nous aident aussi à élaborer un plan stratégique nous permettant de mieux sécuriser  l’élection présidentielle. Notre mission, la mission du MSPC est de sécuriser l’ensemble du processus électoral avant, pendant et après », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous avons le cadre d’ordre de tous les gouverneurs du Mali pour prendre en compte toutes leurs préoccupations ».

À l’en croire,  plus de 11.000 éléments seront déployés à travers le pays pour  la sécurisation de l’élection, avant de préciser que les FAMA seront plus nombreuses sur le terrain que les autres forces. Il a aussi affirmé que plus de 900 véhicules seront disponibles. Sans oublier d’autres moyens logistiques.  Dans son intervention, il a rassuré que l’élection se tiendra sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi dira-t-il qu’avant l’élection, ils  procéderont  à la mise en condition de leurs éléments. Ensuite, suivra des dispositifs dignes de ce nom pour mieux sécuriser l’échéance. Pendant l’élection, ajoute-t-il, les mesures sont déjà prises et d’autres sont en cours pour la bonne tenue de l’élection. S’agissant  de la période post-électorale, des dispositions sont en cours pour empêcher tout trouble à l’ordre public.

Dans  une projection, le conférencier a  présenté le guide d’agent  élaboré par la commission pour faciliter la tâche des agents le jour de l’élection.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here