10ème anniversaire de la Cnas faso hèrè : Le parti de Dr. Soumana Sako condamne l’arrestation de Bah N’Daw et Moctar Ouane

3

Mercredi 25 mai 2011- mardi 25 mai 2021, le parti de Dr. Soumana Sako a 10 ans. Pour fêter cette 10ème bougie, la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire CNAS Faso Hèrè a organisé un point de presse au sein de son siège, le mardi 25 mai 2021. Ce point de presse a été une occasion pour les leaders du parti de faire ressortir le rôle joué par le parti dans la restauration de la démocratie acquise dans le sang des martyrs et d’étaler les maux de la démocratie malienne. Ils se sont prononcés aussi sur l’actualité brulante du pays comme l’arrestation du président intérimaire de la transition, Bah N’Daw, et son premier ministre, Moctar Ouane, acte que le parti condamne rigoureusement.

Le secrétaire général du parti de la clé, Soumana Tangara, a entamé ses propos en condamnant rigoureusement les arrestations du président de la transition, Bah N’Daw, et du premier ministre, Moctar Ouane. Il a signalé que dans un discours d’investiture du 17 décembre 2011, le candidat du parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du peuple malien, Dr. Soumana Sako, avait, de façon prémonitoire, mis en garde contre les risques réels de transformation de notre armée nationale en une caste militaire vénale et héréditaire où le prytanée et autres centres de formation seraient la chasse gardée d’enfants, de parents ou de proches d’officiers et de dignitaires civils ou militaires de tel ou tel régime, représentant dès lors un grave danger pour le peuple, l’Etat Républicain et la démocratie.  Revenant à l’anniversaire, il a fait savoir que ce jour est important pour eux à double titre. Pour lui, les anniversaires servent à faire le bilan et de se projeter sur l’avenir. Né au cœur du quartier populaire de Niamakoro un mercredi 25 mai 2011, le parti signait sans ambigüité sa vocation de parti né pour la restauration de la grandeur et de la concrétisation des idéaux et des valeurs du 26 Mars 1991.

Avant d’enchainer que leur formation politique est un parti de type nouveau sur l’échiquier de la scène politique malienne. «Dix ans après, la CNAS-Faso Hèrè est toujours là, debout et confiante en l’avenir, nonobstant les multiples épreuves que le parti a eu à affronter, la campagne féroce des forces hostiles aux valeurs de la République et de la Démocratie ; les contre performances  électorales dans un contexte fortement influencé par les conséquences du putsch du 22 mars 2012 ; la résurgence des milieux de la restauration ambitionnant de rejeter la Révolution démocratique et populaire du 26 mars 1991 dans les poubelles et la trahison du Peuple par de nombreux acteurs politiques et sociaux qui ont fortement contribué à l’enracinement de la corruption, de l’injustice sociale, de la spéculation foncière et des dérives mafieuses aux dépens de la lutte pour le progrès économique et social des Maliennes et des Maliens des milieux urbains, périurbains et ruraux », explique-t-il, avant de rassurer que Dr. soumana Sako reste et demeure la valeur la plus sûre pour rendre à notre pays son unité nationale, la paix des esprits, la souveraineté sur nos ressources naturelles etc. Le secrétaire général du parti de la clé a rappelé les combats menés par le parti en faveur du soulagement de la souffrance du peuple malien. Mme Traoré Tiedo Ba, la présidente du mouvement des femmes, a, dans son propos, touché aux maux de la démocratie malienne comme la transformation de notre démocratie en une ploutocratie à forts relents mafieux sous la coupe des spécialistes de détournement des biens et deniers publics, la corruption la spéculation foncière et le narcotrafic.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Soumana Sako est incontestablement un des meilleurs cadre malien de tous les temps. C’est dommage qu’il montre la lune à notre peuple, mais celui-ci regarde le doigt. Hélas !

    Pensées rebelles.

  2. Zanga voici un fils du Mali Zorro qui a parle et a condamne le deuxieme coup d’etat militaire de Assimi, Camara, Diaw, Kone et Wague. Nous disons haut et clair aux militaires que depuis 9 mois qu’ils sont a la Vice-Presidence, au Ministere de la Defence et au Ministere de la Securite, le Mali n’a pas reconquis 1 cm carre de son territoire national des terroristes et l’insecurite s’est generalisee, qu’ils partent faire la guerre et la gagner afin que le Mali puisse retrouver l’ integrite de son territoire national!

  3. Grand Dr Soumana Sacko, je ne reflechis meme pas.Je te suit , comme toujours.
    Meme si tu nous demandes de manifester nous le fairons.In you we believe, we trust.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here